Aujourd’hui, Lectrice, lecteur, j’ai décidé de te faire un petit cadeau.

Accorde-toi une pause… ça ne prendra pas très longtemps. 20 secondes.

20 secondes d’une fenêtre ouverte sur les antipodes.

20 secondes pour oublier le bureau, les études, les problèmes.

20 secondes pour t’imaginer les pieds nus plantés sur un rocher poli par la mer et écouter un océan qui gronde tellement fort que tu n’entends pas ton voisin et de voir le sable voler comme un voile de mariée fantôme.

Voilà…

Non, non, ne me remercie pas!

C’était Camps Bay

P.S.: Tu pardonneras le soleil, trop puissant pour un capteur complètement affolé!