Go West: la Ballade du désert…

A 19 kilomètres au sud de la Las Vegas, il y a Jean… Jean, perdue au milieu du désert… Ce qu’on y trouve? Une station service, une poste, une prison de haute sécurité et un un hôtel-casino: Le Gold Strike Hotel and Gambling Hall. Cet énorme incongruité est immanquable dans ce grand rien qu’est le désert du Nevada. De part sa situation à la fois isolée, les chambres sont bon marché (40 USD la nuit) et attire une clientèle particulière: retraités venus s’encanailler à bon compte, des routiers qui viennent garer leurs mastodontes de métal et se reposer, des voyageurs fauchés voulant économiser un peu avant d’arriver à Végas. C’est le refuge des derniers des Mohicans! Ceux qui se souviennent de l’époque où on actionnait la machine à sous avec un levier, où la nourriture était bon marché pour permettre aux joueurs de miser plus et où les casinos n’avait pas besoin d’avoir l’air d’être un Disney pour adulte pour attirer le client. Ici, pas d’écrans géants, de mood lighting, d’œuvres d’art monumentales ou de buffet au champagne! Le Gold Strike Hotel, c’est un monde en lui même: des centaines de chambres avec des meubles en bois sombre et aux couvre-lits à fleurs, sa petite piscine, sa petite boutique épicerie, son restaurant, son buffet où on peut manger un steak 24h/24, son snack coffee-shop et surtout: son casino. Un casino vieille-école, au décor désuet: carpette sombre, énorme lustres en cuivre, machines et tables à l’ancienne… Tard le soir, quand il ne reste que deux dizaines de joueurs acharnés, hypnotisés par les machines à sous ou jouant tout seul avec le croupier à la roulette, l’ambiance de ce casino sur le déclin est quasi lynchienne… glauque et un peu poisseuse! Des photos, vous n’en verrez malheureusement pas… Les appareils-photos et caméras sont interdits dans les salles de casinos…

Dehors, l’ambiance est tout aussi cinématographique… Au cœur de l’après-midi, je m’enfonce dans le désert. Sous la semelle de mes chaussures, je sens les cailloux qui parsèment ce grand vide. Tout au tour de moi, rien d’autre que des buissons, des yuccas et des petits cactus. Tout est chétif, jaunâtre, même les feuilles plutôt vertes de yuccas couvertes de poussière. A l’horizon, des collines et montagnes désolés découpent l’horizon. Ca sent la désolation et la mort… Et pourtant, à 20 minutes de là, il y une grande ville! A l’époque où Vegas n’était pas encore dans les mains des hommes d’affaires, la mafia et autres gangsters venaient régler leur problèmes par ici. “There’s a lot of holes in the desert” sonnait comme un sérieux avertissement. Les temps ont changé et ce n’est pas à la glorieuse époque à laquelle je suis en train de songer.

Non. Dans ce décors devenu familier depuis que je séjourne dans le coin, j’ai l’impression d’entendre une voix me dire dans le dos: “Qu’est-ce qu’on a ?

- Victime de sexe masculin. A première vue, il a été tabassé à l’aide d’un objet contondant et laissé ici. On va essayer de déterminer l’heure de la mort mais avec ce soleil qui cogne, ca va être plus compliqué!

- Battu à mort et abandonné… rien de frappant, pour un meurtre!“

Celle de Gil Grissom avant le générique de début.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Responses so far.

  1. Voyage Perou says:

    Go West, je ne peux m’empêcher de penser à la chanson des Pet Shop Boys!;)
    C’est drôle, c’est vraiment qu’on a de l’ouest américain, par moment flamboyant, pas moment glauque, et souvent, les deux en même temps.
    Voyage Perou Articles récents..Pérou 2.0 : applications Android et IphoneMy Profile

    • Melissa says:

      Ça fait partie du charme des casinos… Une relation de fascination et de répulsion à la fois… Mais celui-là, il vaut le coup! ;) a chaque fois que j’u ai séjourné, j’ai eu vue sur la prison! ;)

  2. Les grands esprits se rencontrent : pendant toute la lecture de ton billet j’imaginais Gil Grissom en train d’enquêter dans cet environnement… avec les Pet Shop Boys en musique de fond… je reconnais…
    LadyMilonguera Articles récents..Prague : place de la Vieille-VilleMy Profile

  3. Bonjour,

    Effectivement dommage que l’on ne puisse pas prendre de photos de cet établissement. A la lecture de la description du charme désuet que tu en faisais, je voulais en voir plus… Mais “Niet”, “Forbidden”, “Interdit”… Sniff… :-)
    LaurentDeBangkok Articles récents..Sonia Couling : Une mannequine thaïlandaiseMy Profile

    • Melissa says:

      Il y a très peu de photos qui existent de ce casino, en plus… Mais c’est vraiment une ambiance très très particulière et je pense qu’il fait le vivre, mon expertise photographique n’est pas assez poussée que pour la rendre.

  4. Aurélien says:

    Les photos sont très belles!

    La végétation est superbe et se fond parfaitement dans le décor!
    Aurélien Articles récents..Retour de voyage: Bratislava, Vienne et BudapestMy Profile

    • Melissa says:

      Dingue, hein… Pour paraphraser Benoît Poelevoorde: “La nature, fieu. C’est quand même bien fait!”

Leave a Reply


CommentLuv badge