- Bruxelles , Belgique -

January 2017

2017, projets et non-résolutions

On a beau se dire depuis des années que les résolutions et autres plans ne servent pas à grand chose, comme ce vélo d’appartement acheté l’année dernière et qui reste dans son coin de mon appartement depuis des mois… et pourtant, je ne peux m’en empêcher. Mon côté “toujours en quête de redémarrage” saisit la balle au bon. La symbolique de jeter ce qui a de pourri ou de dépassé quand vient l’année nouvelle tient toujours un pouvoir sur moi. Mais contrairement aux autres années, ce ne sont pas des résolutions de choses à faire que je prends mais c’est accompagner la réalisation de projets qui ont longuement mûris… certains continuerons peut-être de mijoter un petit peu, parce que comme un bon ragoût, il faut de la patience et remuer régulièrement avant que ce soit prêt, d’autres sont déjà en cours d’exécution.

Voyager plus pour moi

En regardant bien l’évolution de ces dernières années, je remarque que j’ai accompli pas mal de voyage de presse. Comme tu le sais, Lectrice, Lecteur, c’est pas demain la veille que je deviendrai une blogueuse pro (et c’est sans doute tant mieux), je suis donc soumise à une durée limitée de congés. Donc, à chaque fois (ou presque) que je prends part à un voyage de presse, c’est sur ces jours de congés que je prends le temps de le faire et en regardant mes articles de ces derniers mois (vive les rétrospectives!), je me suis rendue compte que pas mal de mes dernières escapades faisaient partie de ces voyages de presse… que je n’avais plus vraiment voyagé “pour moi” depuis le Svalbard (la Chine étant une exception puisque j’y étais originellement pour le boulot, j’ai juste profité de l’opportunité). C’est pourquoi cette année, je me suis réservée 3 semaines réparties entre deux destinations.  Et pas plus tard qu’à la fin de cette semaine, je partirai avec une amie direction la Dominique !

Rester fidèle à moi-même mais avec quelques améliorations…

Je pense que je ne vais pas me refaire… vous continuerez de retrouver mon style alambiqué et quantité de photos (puisque je ne sais pas choisir). Je pense que je dois l’admettre. Même si c’est génial d’être lue par des dizaines de milliers de lecteurs par mois, il faut que je me rende à l’évidence : ce n’est pas mon cas. Et ce ne le sera peut-être jamais. Lorsque j’ai commencé ce blog il y a six ans et demi, je n’avais pas de plan, aucun, juste l’envie de vous raconter mes voyages, tout simplement. Continuer à vous parler de mon ressenti, de mes impressions… qui semble être la chose qui vous importe le plus dans un blog voyage. C’est ce qui est ressorti de la “mini-enquête” que j’ai lancée sur Twitter et Instagram. Continuer à raconter des histoires, honnêtement fidèlement, sans enjoliver la réalité.

L’autre élément important que vous avez mentionné, c’est l’aspect “conseil” et “budget”. Je ferai donc en sorte de développer un peu plus la première rubrique, et de parler un peu plus de la seconde dans mes articles.

Un deuxième blog ?

C’est LA grande question de 2017 et ça fait un moment que j’y songe… consacrer un deuxième blog à ma petite monoanmiaquerie dans la pléthore de choix qui s’offre aux voyageurs : les îles ! Chaudes, froides, lacustres, urbaines… peu importe, ces petits bouts de terres perdues dans l’eau ont ce pouvoir d’évocation que d’autres endroits à travers le monde n’ont pas. A la fois rassurante quand on en croise une après une longue période en mer, et à la fois aussi isolée, comme si toutes ces eaux faisaient en sorte qu’elles ne soient pas vraiment de notre monde. Alors pourquoi pas ? Reste à réfléchir si premièrement, ce n’est pas retirer énormément du contenu qui fait de Mellovestravels ce qu’il est et deuxièmement, si je pourrais assumer un rythme assez soutenu pour deux blogs… mais l’idée me tourne dans la tête depuis si longtemps, et  me concentrer sur une niche bien particulière du voyage qui me passionne encore plus que les autres pourrait m’aider à être plus productive. Peut-être même plus inspirée ? L’option est sur la table…

Des projets à long terme et à court terme

J’en avais déjà parlé il y a quelques semaines. Deux ans que je suis partie pour ce tour du monde. Et ça me démange. J’ai retrouvé la sécurité de mon emploi, de mon appartement, de ma ville de Bruxelles, de mon entourage… et même si je réalise maintenant que non, le voyage au long court sans date déterminée de retour n’est sans doute pas pour moi, j’ai envie de retrouver cette liberté, cette insouciance, ces matins de tous les possibles et de tous les inconnus. Car une fois qu’on y a goûté… il est bien difficile de s’en passer complètement. Avec les conditions légales qui ont changé (plus de crédit-temps sans motifs), les conséquences d’un départ sont plus importantes… mais dans ce drôle de monde où ce qui était vrai et certain la veille ne peut plus l’être le jour d’après, il y a de quoi se demander si on doit attendre pour réaliser ce genre de bonheur.

A plus court terme, j’ai également envie de faire un citytrip par mois. Que ce soit tout près (en Belgique ou dans les pays environnants) ou un peu plus loin. J’ai envie de me lever un samedi matin, ou d’emmener mon petit sac-à-dos le vendredi au boulot sans savoir où j’irais, de sauter dans un train ou un bus et de changer d’air et de paysage.

Et toi, Lectrice, Lecteur ? Quelles sont tes attentes ? Tes envies ? Tes projets ?

OUIBUS : Citytrip à Lille en mode "SlowTravel"
Ciao, 2016 : Rétrospective et bilan d'une année de voyage