- Bruxelles , Belgique -

December 2014

40 choses à faire avant un tour du Monde : Le Top 20

Dernière ligne droite avant le départ !!! Pour le top 20, on a décidé de tout vous livrer, puisque le grand jour, c’est demain.

C’aurait sans doute du apparaître avant, mais à J-20, il faudrait peut être s’inquiéter d’éventuelles demandes de visas?

Réaction : Trois semaines (voire un mois), c’est le bon moment pour faire faire ses visas, surtout si vous commencez par un pays qui en requiert un à l’entrée. Dès que votre itinéraire est fixé, rendez-vous sur le site du ministère des affaires étrangères de votre pays pour connaître les conditions d’entrée. Laissez-vous plus de temps si plusieurs pays visités nécessitent un visa car votre passeport devra rester entre les mains des services consulaires pendant plusieurs jours.

Absence (ou exemption) de visa ne signifie pas « entrée automatique ». Ma dernière étape, Singapour, dispense de visa les nationaux de l’Union européenne (et d’autres pays) mais les visiteurs doivent pouvoir prouver qu’ils ont les fonds nécessaires à leur séjour. Vérifiez donc bien les petites conditions particulières.

Si vous voyagez au long cours, sans plan fixe et passez plusieurs jours dans une capitale, vous pourrez faire vos demandes de visa pour votre prochaine destination auprès de l’ambassade locale. Plus d’info (pour les Belges) sur le site du SPF Affaires étrangères et pour les Français, via France Diplomatie.  Sachez qu’en outre, la France a ouvert le programme “Ariane” où les Français en partance peuvent si signaler auprès de leur ambassade et recevoir des messages en cas de catastrophes naturelles, d’émeutes, etc.

A J-19 ? Ben on profitait du vendredi soir… à J-18 par contre, on fait le tri dans la pharmacie pour : voir ce qui pourra servir (et ce qui manque) sur la route. Et ramener à la pharmacie les médicaments périmés.

Réaction : Eh oui… Regardez bien dans votre pharmacie ! Je suis certaine que vous avez déjà la majorité des médicaments nécéssaires. Je pensais devoir acheter plein de choses… mais il se trouve que j’avais en ma possession déjà pas mal de chose : pommade contre piqûres d’insectes et coups de soleil, pommade antiseptique, Immodium, anti-douleur et sparadrap. Il ne restait plus qu’à acheter un anti-inflammatoire, un anti-nausée (qui sert aussi contre le mal des transports) et un anti-moustique force tropicale (pas le choix, il faut du puissant, je me souviens encore des moustiques de Koh Talu). Vu comme ça, ça fait beaucoup, mais ça me semble un minimum. Globbe-trotting en fait une liste très complète (à vous de sélectionnez). On aime aussi la liste un peu plus succincte de Votrepharmaciedevoyage.be (même si un grand groupe cosmético-pharmaceutique est derrière).

En N°17 : si vous avez le permis, et comptez vous en servir, il faudra demander de vous faire délivrer un permis international!

Réaction : Eh bien justement, j’en ai eu quelques réactions à ce sujet. Etrangement comme quoi ce n’était pas indispensable. En y réfléchissant, je maintiens mes dire. Avoir eu à faire à du personnel d’agences de location de voiture ou à des forces de police accommodantes ne signifient pas qu’on puisse s’en dispenser. Pour l’obtenir, rendez-vous auprès de votre administration communale. Plus d’info pour la Belgique et pour la France. 

En N°16, on s’occupe de son nécéssaire de toilette: du savon à l’après-shampoing, tout sera solide!

Réaction : A la lààà… les bouteilles qui fuient ! Regardez-bien les effets de toilettes qui sont dans ce format. Du shampoing ou gel douche, il y en a pas mal ! Pour éviter ce genre de désagrément, j’ai donc fait une petite razzia chez Lush, connu pour ses produits naturels et ses gammes en solide. Je suis repartie avec un savon aux extraits de champignons (oui, oui), un shampoing et un après-shampoing solide (sous forme de petits galets qui dureront plus longtemps que mon voyage). J’aurai même pu prendre un écran solaire en forme de barre de chocolat… mais j’avais encore de l’écran solaire en bouteille. Pour le reste, les pots de crème prennent quand même beaucoup de place ! Ben oui, sur la route, je reste une fille.;)

Cadenas, couteau suisse, duct tape… Le N°15, c’est le moment de faire l’inventaire de ces petits objets qui pourraient bien s’avérer nécessaires sur la route.

Réaction : Ah oui, ces petits objets dont on a besoin sur la route : un cadenas pour sécuriser son sac à dos, le duct tape aux mille-et-une utilités (de la réparation express à la protection d’une blessure)… Il y a encore des épingles de nourrice, une petite paire de ciseaux… ou carrément un couteau suisse… que j’ai malheureusement oublié dans mon bureau.;)

J-14, deux semaines avant le départ! On commence à remplir son agenda pour dire au revoir à ceux qu’on aime.

Réaction : Famille, amis… tous voudront vous fêter avant le grand départ. Certes, ça peut occasionner de sacré problèmes « logistiques » mais que ce soit une grande fête ou des rendez-vous en tête à tête, ne vous privez pas (et ne les privez pas non plus) du plaisir de faire le plein d’affection et de bonnes vibrations qui vous accompagneront jusqu’au bout du voyage.

N¨13 sur la liste des #40chosesavantunTDM : si vous devez continuer de payer certaines dépenses (loyer, utilités) et si ce n’est pas encore le cas: organiser ordres permanents et domiciliations pour la durée du voyage. C’est pas drôle, mais ça doit être fait.

Réaction : Si vous avez de la chance, vous partirez sans devoir vous acquitter de factures récurrentes pendant votre voyage. Pour certains, comme moi, ce n’est pas le cas. Normalement, je préfère gérer mes factures quant elles arrivent mais voilà, quand on est sur la route, on a d’autres choses à penser. Et qui sait si vous ne seriez pas privé de connexion internet pendant plusieurs jours alors, voilà : un ordre permanent pour le paiement de mon loyer et la domiciliation pour les factures des fournisseurs d’énergie et des télécoms. Pour l’ordre permanent, celà se fait très facilement via PC-banking (sinon, il suffit de se rendre à votre agence) et quand aux domiciliations, il faudra consulter les démarches pour chaque prestataire de service.

A J-12, repos hebdomadaire bien nécéssaire mais on se rattrape avec le N°11 : le nettoyage du frigo. Ca n’a pas l’air comme çà, mais ça fait partie des indispensables avant un départ!

Réaction : Qui a envie de retrouver un frigo tout dégueulasse à son retour, avec de la nourriture périmée (d’autant plus que dans mon cas, j’ai des sous-locataires qui vont l’utiliser). On fait donc le tri, on vide, on prépare un plan pour consommer ce qui reste dans le frigo et dans le congélateur.

Le week-end, c’est souvent le jour des lessives… alors J-10 était le bon moment pour s’occuper des derniers panier de linge sale… et de vêtements qui prendront la route avec moi!

Réaction : Que peut-on dire de plus ? Dernier week-end complet à la maison = dernières grosses lessives !

Et voilà… le compte à rebours est à un chiffre! En N°9, on vide son petit disque dur externe sur le gros disque dur que nous avons tous (n’est-ce pas ?) en guise backup pour avoir plein de place pour stocker toutes les belles photos que vous allez faire.

Réaction : Ce serait dommage au milieu du voyage de s’apercevoir que, aïlle, plus de place pour stocker ses photos sur le disque dur de l’ordinateur ! Surtout dans le cas où, comme moi, votre portable n’est équipé que d’une mémoire de 120 Giga. N’hésitez pas à investir dans l’achat d’un disque dur externe d’au moins 500 Giga et un gros disque dur d’un Terra au moins qui doit contenir tous vos backups ! On vide le contenu du petit disque dur sur le plus grand et HOP ! Vous voilà prêt à le remplir de nouvelles photos.

Et comme on est jamais trop prudent avec ses souvenirs, un backup dans un Cloud est toujours une bonne idée.

Rappel spécial blogueurs : n’oubliez pas de mettre vos dernières photos sur votre disque dur (interne ou externe) au risque de ne pas pouvoir publier vos prochains articles… ou de le faire sans photos.

N¨8 : Inspecter son matériel photo, se demander si on va prendre son LUMIX G Vario 45-150mm, nettoyer son filtre UV, si on devrait acheter un filtre polarisant et être sure de ne pas oublier une 2e batterie. Ni le chargeur. #40chosesavantunTDM

Réaction : C’est un choix personnel. Certains préfèrent partir avec un point-and-shoot, ou même faire des photos sur leurs smartphones. D’autres préfèreront des hybrides, très versatiles, d’autre des reflex 3/4 (c’est mon cas) et les plus passionnés prendront un full reflex. Que ce soit avec un 3/4 ou un full, la question des optiques se pose. A chacun de voir ce qu’on veut photographier et si le poids n’est pas un problème (certains téléobjectifs sont tout de même sacrément lourds, je vous recommande l’article de Madame Oreille (Choisir ses objectifs pour partir en voyage). De mon côté, j’ai opté pour une optique grand angle pour les paysages et mon Vario 45-150mm qui convient bien pour les portraits. Un filtre UV, voire même un filtre polarisant font aussi partie des must-haves (d’autant plus que le filtre est une seconde protection pour l’optique, après le capuchon. Et bien entendu, toujours avoir une seconde batterie chargée lorsqu’on est en balade.

A J-7, premier test paquetage avec le Shuttle 80 d’Osprey Packs . Je n’ai pas encore tout mis et je pense avoir trop.

Réaction : Afin de faire connaissance avec mon sac-à-roulettes de compétition, j’ai donc fait un premier essai pour découvrir tous ses coins et recoins, et voir combien de choses il peut embarquer. Finalement, j’ai fait moins de 4 essais (en enlevant des choses à chaque fois) pour arriver au sac optimum.

En N°6, si on prend des médicaments sur prescription, une visite chez le médecin traitant ne serait pas du luxe. Et on va à la pharmacie tout de suite après.

Réaction : Allergies, maladies chroniques, contraceptifs… les raisons de voir le médecin avant de partir sont multiples, ne fut-ce que pour faire le plein de médicaments nécessaires. Il pourra également vous donner des indications sur la constitution de votre pharmacie de voyage, et vous faire une ordonnance (pour des antibiotiques, par exemple). Et comme on va à la pharmacie juste après, ne pas négliger non plus les conseils du pharmacien !

Si en N*5, on prenait un peu de repos hebdomadaire, le N*4 aura vu le dernier ménage avant le départ…

Réaction : Que vous laissiez votre demeure à une autre personne, ou que vous la retrouviez par après, on ne peut pas échapper au passage par la case ménage ! Ce dernier samedi aura été dédié à l’époussetage, récurage, balayage et nettoyage.

Nº3 : Tout ressortir du sac pour être certain de n’avoir rien oublié… Et éliminer le superflu.

Réaction : Cf le N°7pour le superflu (il y a toujours moyen d’éliminer un objet ou un vêtement que l’on croit nécéssaire) par contre, c’est également le moment de faire une liste de ce qui pourrait vous manquer à ce moment là. Une vraie liste écrite. Parce que j’ai voulu la jouer « liste mentale »… et j’ai bien entendu oublié.

En N°2, un indispensable pour n’importe quel voyage: scan et copie des documents d’identité, et ne pas oublier d’avoir son numéro de contrat d’assurance, et les numéros de contacts d’urgence.

On ne le répètera jamais assez! Scan et photocopie de vos documents d’identité et certificats de vaccination sont indispensable! Pas de scanner sous la main? Pas de problème! L’application CamScanner se charge de “scanner” vos documents (à l’aide de l’appareil-photo de votre smartphone) et de le transformer en PDF. Voilà, il ne reste plus qu’à envoyer les fichiers sur votre adresse e-mail ou les sauvegarder dans un Cloud.

Et pour le Nº1 : dire dignement au revoir à ce que l’on connaît et qui nous a procuré du plaisir. D’autres merveilleuses expériences viendront prendre la place vacante.

Dernière frite, dernière Trippel Karmeliet, derniers amis à voir, et au revoir à mes p’tits chats… Il y a tant à faire. Il y a probablement des choses qui vont vous manquer (la famille, les amis, mon jambon italien) mais l’aventure commence. Vous ne fermerez sans doute pas l’oeil de la nuit (de toute façon, vous ne l’avez pas fermé depuis au moins une semaine). EN ROUTE! ‘aventure commence aujourd’hui…

J’espère que ces quelques petits conseils vous auront été utiles… mais sachez qu’on a beau être préparés, quand l’imprévu veut vous mettre la main dessus, eh bien il vous trouve!  Et si tu me suis sur les réseaux sociaux, Lectrice, Lecteur, tu sais que ça a fait démarrer mon expérience… sur les chapeaux de roues.

Ma musique du départ #25 : Tropicália
Faire son sac à dos pour un tour du monde ? Facile!




  1. Tunimaal
    le 23.04.2017

    J’adore quand certaines personnes affirment “mais non on n’a pas besoin de ça” (ex du permis de conduire international). Ce genre de petsonnes m’exaspère au plus au point.
    J’en ai eu récemment qui ont dit que pour le Japon il ne faut aucune assurance de voyage parce que c’est un pays safe et que les accidents n’arrivent qu’à ceux qui vivent sur place…. Connerie quand tu nous tiens

  2. Melissa
    le 23.04.2017

    Je t’avoue que je n’ai pas trop bien compris non plus… Pour moi, ça me semble évident que tu ne puisse pas prendre le risque de te faire refuser une location de voiture et mettre en balance tous tes plans de voyage tout çà parce que tu veux économiser un peu d’argent mais bon. Ce n’est pas de l’ordre du “Oh, je ne prends pas d’assurance parce que ce pays est sûr.” Ben on espéré qu’il ne leur arrivera pas de pépin, alors! Les accidents, on ne s’y attend jamais.