- Cape Town , Afrique du Sud -

October 2014

Le Cap, mon amour : De District Six aux deux océans

J’ai encore la voix des enfants que nous rencontrés la veille. Sur le chemin de Simon’s Town, un groupe d’écoliers avait égayé la longue marche qu’il faut faire depuis la Gare de Simon’s Town jusqu’à la Colonie de manchots du Cap de Boulder Beach. Jeune Loup n’avait même pas râlé! Mais ce matin, l’heure est à un plus de gravité.

District Six : De l’injustice

District Six, c’est l’histoire d’une injustice. C’est l’histoire d’un Cap du peuple. D’un quartier métis, aussi bien ethnique (avec des populations européennes, africaines ou asiatiques) que confessionnel (musulmans, juifs et chrétiens) mais dont le point commun était d’être modeste. De petites maisons s’alignaient le long de la rue principale, un quartier plein de vie. Certes, ce n’était pas facile tous les jours : maisons insalubres, un peu de criminalité… mais le sentiment de communauté était bien réel.

Puis vint l’apartheid. Et District Six faisait tache dans le grand dessein de pureté du gouvernement sud-africain. Invoquant la vétusté de tout le quartier, les habitants furent expulsés et le quartier détruit. Métis et noirs furent envoyés dans des townships loin du centre du Cap et comble de l’insulte, on rebaptisât District Six « Zonnebloem ».

Ce qu’il reste de District Six ? Des photos et quelques panneaux de rues. La  fin de l’apartheid n’a pas changé grand chose pour les anciens habitants de District Six, juste la reconnaissance des torts immenses qu’on leur a fait. Dans une ancienne église préservée et qui servait de centre d’activistes, s’est installé un musée qui relate l’histoire du quartier. Si tu me suis depuis le début, tu sais que j’y étais déjà venue… mais j’ai Jeune Loup avec moi et il a besoin d’être éduqué sur la chose. C’est donc avec attention que j’observe ses réactions. Je l’entends grommeler, secouer la tête, quelque fois sourire avec ironie, probablement au passage de la lecture de quelques législations absurdes.Tout celà n’est encore rien. Demain, je l’emmènerait à Robben Island et là… ce sera différent.

Nous quittons District Six le cœur un peu lourd… comme tous les jours depuis notre arrivée, le soleil brille dans un ciel devenu quasi indigo. J’ai beau être là depuis plusieurs jours, je reste toujours aussi émerveillée. Rien que le souvenir de l’éclat de ciel d’Afrique me ferait revenir !

La suite devrait un peu chasser les idées noires : nous allons prendre l’air dans un lieu mythique : le Cap de Bonne Espérance, lieu mythique où deux océans se rencontrent !

Le Cap de Bonne Espérance : le combat de deux océans

Le Parc National de la Montagne de la Table, c’est bien plus que ce que son nom indique! Non seulement le Parc couvre Table Mountain mais aussi la Colonie de pingouins de Boulder Beach à Simon’s Town, Signal Hill au Cap et toute la péninsule du Cap, en plus d’aires marines. D’années et années, on rajoute un peu plus de superficie au parc.

Bien entendu, la meilleure façon de parcourir le Parc, c’est en y faisant de la randonnée mais pour le voyageur pressé, la voiture est incontournable ! Jeune Loup et moi allons faire le tour de la péninsule, en passant par Simon’s Town pour y entrer et par Hout Bay pour rejoindre le Cap. La route d’accès par Simon’s Town est une merveille ! On monte et on descend le long des montagnes, avec de temps en temps au détour d’un virage, l’océan qui apparaît. C’est la caractéristique de toute la côte du Cap (et même plus loin) : la côte est bordée d’une espèce de rideau de pierre. On laisse là les derniers signes de civilisation. Le fynbos, la végétation typique du Cap, couvre tout. Seul signe du monde extérieur : le Lodge du Parc National, juste à côté du Centre d’information. Et encore : juste sur la pelouse devant le centre, une femelle babouin se prélasse au soleil d’hiver, comme un petit rappel que c’est la nature qui commande ici!

Une nature sauvage et furieuse comme l’océan. Ici, les vagues battent la côte inlassablement et bordent d’écume les plages d’une manière permanente. C’est impressionnant !

Après une bonne demie-heure de route, nous y voilà : le point où se rencontrent l’Atlantique et l’Océan indien. Deux postes d’observations sur une falaise sont emménagés. Nous laissons partir un bus de touristes indiens et finalement, nous avons l’endroit pour nous seuls. Ce n’est pas le point le plus méridional d’Afrique, mais c’est un bout de continent. Le moment est émouvant pour moi. Je me retrouve dans un de ces lieux que l’on pointe en rêvant sur une mappemonde. Difficile à oublier !

Image00028

Le retour se fera sur fond de soleil qui décline. Un joli coin de grande banlieue du Cap. Les petites villes cossues de bords de mer s’alignent : Scarborough et son phare, Kommetjie… et la jolie Hout Bay, lovée dans une petite baie. Son port et son environnement en font un des coisn les plus prisé des environs du Cap. Je me dis que je viendrai bien y faire un tour la prochaine fois !

Finalement, l’escapade se termine sur le sable de Camps Bay. Camps Bay, plage de rêve, où les Douze Apôtres, la rangée de pics qui encadre la côte, ont pris la teinte du feu.  Une Camps Bay qui ne m’est jamais apparue aussi apaisée. Et ses coucher de soleil sont toujours aussi digne d’une pellicule en Technicolor !

Comme dans ce cas, des images valent mieux qu’un long discours, je vais la boucler et te laisser admirer, Lectrice, Lecteur.

Passe un bon weekend !

Le Havre, rêve de béton – En long et en large !
Irlande du Nord : A la découverte des Royaumes de Game of Thrones




  1. Simon - VoyagesVoyages
    le 18.11.2017

    De superbes photos et un très beau coucher de soleil pour terminer.

    Le cap est vraiment un endroit grandiose !

  2. Melissa
    le 18.11.2017

    Une des plus belles villes du monde, Simon! Ca faisait la deuxième fois et je crois que ce ne sera pas la dernière!

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer