- , -

April 2012

Couchsurfing : L’expérience de l’hôtesse

Lectrice, Lecteur,

Tu te souviens qu’en début d’année, j’avais parlé de ma première expérience comme invitée de Couchsurfing. Mais ce n’est pas par là que j’ai commencé. Comme pas mal de couchsurfeurs, j’ai été innitiée à ce mode de voyage en tant qu’hôtesse. Souvent, quand j’évoque le sujet, on me pose plein de questions: “N’est ce pas dangeureux? Ce sont tout de même des inconnus.  Comment tu peux faire confiance? Etc, etc?” Du coup, cela m’a donné l’idée d’y consacrer deux petits articles.  Le premier relate ma toute première expérience d’hôtesse en 2008. Un point de vue à la première personne, histoire de te faire vivre les impressions de l’hôtesse et le deuxième se penchera sur quelques conseils à destination de ceux qui, j’espère, auront envie de se lancer après ça.

11h20, l’avion en provenance de Rome à bel-et-bien atterri à… erm… “Brussels-South” alias “Charleroi-Gosselies”. Dans un bon deux heures, mon hôte devrait arriver à Bruxelles. J’ai l’estomac qui commence à gargouiller. Déjà!

14h: Toujours pas de trace du SMS convenu pour me signaler son arrivée à la Gare du Midi. J’engouffre mon deuxième Lindor chocolat noir. Ce qui me cale pour environ un quart d’heure. Génial!

15h: La faim et l’attente me rendent grognon. Tant pis! Je file à boulangerie me chercher un petit quelque chose à grignoter. J’envoie un SMS de bienvenue.

16h45: Mon GSM reste silencieux. Flûte Il a mon adresse. Il arrivera bien à me retrouver. C’est décidé, je rentre!

17h10: Je viens à peine de déposer mon sac et d’enlever mes chaussures que mon téléphone sonne. L’indicatif est italien mais ne correspond pas au numéro. J’envoie un SMS.

17h15: Une réponse! Lui et son compagnon de voyage sont à Louise. Je re-zippe mes bottes et file vers le métro.

17h30: Je rencontre donc Dario et son ami Gianluca qui lui, logera chez une autre hôtesse. Tous les deux ont l’air plutôt sympathiques. Je me mets à jacasser comme une pie, signe de nervosité. Je décide de les emmener tous les deux chez moi avant de mettre le cap vers le Pub Quiz.

18h: Nous faisons vraiment connaissance. Dario est donc militaire. Pas un simple bidasse mais un capitaine. Sourire enjoleur et rire facile, style inné aux garçons de la Botte… Ils s’empresse de me montrer un DVD de sa grande épopée Maroc-Sénégal à moto, une façon de se présenter!

19h: Nous descendons tous. Gianluca va rejoindre son hôtesse, j’embarque Dario dans le bus 71. Pendant le trajet, j’en profite pour faire mon petit guide “Et voilà la place Royale, avec l’église officielle de tes collègues belges”, “Ooooh!”

“Là, le Palais Royal. C’est juste le bureau du roi! Il n’y habite pas”

“Aaaaah! C’est vrai, vous avez un roi!”

(bordel, mon italien n’est plus ce qu’il était)

19h45: Petit tour Place Flagey! Et Zut… c’est le jour de fermeture hebdomadaire de Frit’Flagey. Moi qui venait justement d’en vanter les mérites! Nous rallions donc le pub. Il commande des frites (comme de bien entendu), je commande un Beef burger. On continue de décrire nos vies.

20h15: Le reste de l’équipe arrive au compte-goutte. Le quiz-master passe (“Hey, Octopussy!”) et nous laisse le “picture-round”. Une rangée de portraits se suivent. “Nommez les pays de ces visages royaux”. Nous arrivons à en deviner 8.

21h30: Alerte rouge! La puissante voix du Quiz-master couplé au volume légèrement excessif a raison des nerfs de l’un d’entre nous, en manque de sommeil depuis plusieurs jours. On essaiera de se débrouiller sans lui.

22h: C’est la mi-temps. Le public a commencé à suivre le match Cameroun-Tunisie. Les Lions indomptables semblent avoir les faveurs de la majorité. Oups! J’ai apparemment besoin de sous. Je profite de la promenade jusqu’à la banque pour prendre l’air.

22h30: Music Round… Je prend le contrôle de la feuille de papier et du stylo. Scisor Sisters, Soft Cell (qui a dit Rihana???), Culture Club… Je peux assurer 11 réponses sur 20. Je sollicite l’aide du reste de l’équipe et ne reçois que des regards vides.

23h: “The results are in”, Octopussy est deuxième. A peine sortis, nous attrapons le 71 de justesse!

23h30: Un Dario très fatigué apprend que Franco Marini, président du sénat italien, a jeté l’éponge dans sa mission de former un gouvernement provisoire. Il y aura de nouvelles élections en Italie. “Ma ché’ casino!”. La situation est telle là-bas que l’antipolitisme ne fait que gagner du terrain! Tiens… j’ai oublié de lui demander s’il s’était rendu au “Va’ fanculo Day” l’année dernière. On papote un peu, il insiste pour m’aider à préparer son lit. Chacun passe par la case salle-de-bain, et voilà! Je l’ai jaugé et le pense assez digne de confiance pour lui laisser la clé de chez moi… Je me lève tôt pour retourner au boulot et mon invité retrouvera son pote pour une visite de la ville.

Finalement, pas si mal que çà pour une première!

Et vous? Déjà testé Couchsurfing en tant qu’hôte? Quelles étaient vos appréhensions? Comment s’est passé votre première fois?

 

Couchsurfing : L'expérience de l'hôtesse - FAQ et conseils
Hotlanta, Georgia: A Portrait in Black & White




  1. Lucie
    le 23.06.2017

    Je n’ai pas encore testé, j’aimerai le faire en tant qu’hôte dès que j’aurai un logement digne de ce nom je vais m’y mettre! J’aime bien faire dévcouvrir des trucs sympa aux gens!

  2. Melissa
    le 23.06.2017

    Tu sais Lucie, les couchsurfeurs ne sont pas nécessairement exigeants. ;)L’essentiel, c’est d’avoir un endroit où dormir et un hôte/une hôtesse sympa et disponible.

  3. Bruno
    le 23.06.2017

    Pareil pour nous, nous avons commencé par être hôte. Mais malheureusement difficile voir impossible ensuite de se faire héberger en couple. On a eu plus de chance avec les gens rencontré dans un pays qui n’était pas le leur et qui ont proposé de nous héberger par la suite si nous passions chez eux.
    Néanmoins la première expérience était vraiment poilante avec un petit jeune d’Hong-Kong qui a un peu trop abusé sur le vin pendant le dernier repas 🙂

  4. Melissa
    le 23.06.2017

    Bonjour Bruno! Vraiment? C’est si difficile à trouver un logement en couple? C’est vrai que la moyenne d’âge sur CS est assez basse et que beaucoup vivent dans des petits apparts ou des studios mais pas uniquement (moi, par exemple). Je conçois aussi qu’un couple non-marié peut avoir des problèmes à trouver un hébergement dans des pays plus conservateurs. Mais quand on trouve, y’a toujours au moi UN moment dont on va toujours se rappeler, comme avec ton gars de Hong-Kong! 😉

  5. Sylvie
    le 23.06.2017

    Bon article, ton expérience est intéressante. Je pense que je testerai comme hôte. Nous avons eu aussi des remarques anxieuses de la part d’amis et proches lorsqu’on a démarré les échanges de maison. Ca s’est toujours très bien passé. Tout est question de confiance !

  6. Melissa
    le 23.06.2017

    Sylvie ton expérience d’échange de maison m’intéresse! Ça fait un moment que j’y pense… mais j’ai deux chats dont il faut s’occuper 😉 ! C’est l’étape au dessus…tu laisses ton chez-toi entre les mains d’inconnus. 😉 Ça ne me dérange pas du tout mais je crois que le contact avec mes invités/hôtes me manquerait. En échange évidemment, tu as une certaine liberté.

  7. Julien@Voyageur-Independant
    le 23.06.2017

    Pas encore mais pourquoi pas… Mais Lille n’attire pas bcp de touristes et à 20km du centre encore moins…

  8. Melissa
    le 23.06.2017

    En effet Julien, Couchsurfing est plutôt urbain et c’est plus difficile pour ceux qui habitent loin des centres mais… Certains voyageurs sont plus curieux que d’autres. 😉

  9. Lucie
    le 23.06.2017

    J’ai été dormir chez des gens plusieurs fois, mais je n’ai été hôte qu’une fois, chez mes parents il y a deux ans, pour deux anglais qui traversaient la France à vélo.
    Pas d’appréhension, puisque je connaissais déjà le site et avait beaucoup voyagé avec. AU contraire, j’étais toute excitée avant leur arrivée et mes parents aussi. On a passé une excellente soirée autour d’un bon repas et d’une bonne bouteille et tout le monde a bien ri, surtout mes parents qui ne parlent pas un mot d’anglais! Mais d’une certaine manière, ils se sont compris au delà de la barrière de la langue et j’ai tenté de faire la traductrice. Bref, c’était super te je le referai sans hésiter!

  10. Melissa
    le 23.06.2017

    Aaaaaaaah une bonne bouteille… rien de tel pour faire tomber la barrière des cultures! Qu’est-ce qui t’empêche d’accueillir chez toi pour le moment Lucie? Pas de place?

  11. Lucie
    le 23.06.2017

    Pas de place et des colocs pas trop chauds… Mais je participe réguliérement a des meetings et c’est un excellent moyen de rencontrer du monde!

  12. LaurentDeBangkok
    le 23.06.2017

    Effectivement si je devais tenter l’expérience, ce serait en tant qu’hôte. L’idée de passer une soirée avec des inconnus autour d’un repas et de “bonnes bouteilles” me séduit! 😉

  13. Melissa
    le 23.06.2017

    J’ai aussi plus de mal en tant qu’invitée, c’est bizarre… 😉 J’aime bien aussi cuisiner un repas avec mon invité(e)! C’est toujours un chouette moment à partager!

  14. Chris
    le 23.06.2017

    Hahaha, super récit ! C’est marrant, 99% des récits qu’on lit sur les blogs sont ceux d’invités et très peu souvent, on a le récit des hôtes … D’ailleurs, mon prochain article sera sur ma dernière expérience CS, comme quoi, il y a de la transmission de pensée dans l’air ! C’est vraiment quelque chose de génial cette communauté – ça t’apporte tellement plus qu’un simple toit …

  15. Melissa
    le 23.06.2017

    Ah ah! Je vais lire çà avec intérêt, Chris! D’autant plus que je m’attends à une fine analyse de ta part!

  16. tanned@conseils aux voyageurs
    le 23.06.2017

    En couchsurfing, on peut y trouver de tout et n’importe quoi! Mais ce qui est intéréssant c’est que les personnes sont très ouvertes et ont souvent pleins de choses à raconter! C’est toujours une très bonne expérience!

  17. LaurentDeBangkok
    le 23.06.2017

    Effectivement si l’invité recherche généralement un plan sympa pas chère, en tant qu’hôte on doit rechercher la rencontre d’autres personnalités et le plaisir de faire découvrir sa ville!

  18. delphine
    le 23.06.2017

    coucou
    je rebondis sur ton article car je suis une véritable adepte du couchsurfing même si en Belgique l n’est pas super populaire.
    Cette année on vit en espagne avec mon conjoint et on accueille toute les semaines des personnes différentes.
    Nous réalisons un documentaire collaboratif avec toutes les personnes accueillies ici.
    Si tu veux jeter un petit coup d’oeil…http://www.youtube.com/user/pensabiere
    biz