- Parties inexplorées , Le Monde -

February 2016

Ma musique du départ #33 : Les explorateurs

Un vendredi léger, Lectrice, Lecteur ! Un vendredi léger à rêver de grands larges, de paysages vierges, de contrées inexplorées… à se rêver explorateurs. Dévorés de la passion de la découverte, d’avoir les yeux toujours remplis de quelque chose de neuf, quelque chose que personne n’aura jamais vu avant (ou du moins, de se sentir comme si on était les premiers à les voir, je suis sûre que tu connais cette étrange sensation, grisante et d’une intense satisfaction). Et c’est sur une musique qui serait digne d’être la chanson de l’été qu’Orwell nous parle des explorateurs, toujours en mouvement, jamais attachés, à vouloir plus, à ne pas se satisfaire de ce qu’ils ont vu. À penser qu’il y a toujours mieux, toujours plus beau, toujours plus différent, ailleurs…  Avec une peur au ventre, celle de n’avoir plus rien à se mettre sous les yeux.

OK… je vois que tu as saisi le sous-texte, hein! Heureusement pour les explorateurs du sens littéral, il me semble impossible de tomber à court d’endroits à découvrir. Et même si la Terre est un espace fini… l’univers, lui, ne l’est sans doute pas. 😉

Pour retrouver la Playlist, c’est par ici.

#MelDoestheWorld : l'Île de Pâques/Rapa Nui en pratique
#MelDoestheWorld : Festival Tapati à l'Île de Pâques