- , -

November 2011

Rapa Iti Project : les alternatives

Tout était calme sur le front du Rapa Iti Project… Les aléas de la vie ont fait que j’ai du repousser la mise en place du voyage. L’embarcation reste au mouillage dû à une météo contraire mais… en attendant, on va essayer d’accèlérer les choses.

Dans un article précédent, j’avais déjà parlé de la manière la plus “classique” d’arriver jusque là (avion+cargo). Une alternative pour atteindre le but choisi: se porter volontaire pour être équipière d’un(e) skipper, suggéré lors d’un autre épisode par la proposition de Captain Charlie. Malheureusement, celui-ci semble avoir déjà pris la mer, n’ayant plus de nouvelle de sa part. Néanmoins, l’idée a fait son petit cheminement. Devenir équipière, ce serait pour moi l’occasion de :

1. Assouvir une envie qui me trottinne depuis longtemps: naviguer comme une vraie petite louve de mer et non plus de manière passive.

2. En fait, vérifier si j’ai vraiment le pied marin parce que ce n’est pas sur les gros paquebots qu’on sent le rouli.

Je me suis donc mise à la recherche desite de conavigation ou de Bourse aux équipiers et j’ai sélectionné plusieurs sites francophones afin de porter ma candidature au poste de moussaillonne :

La bourse aux équipiers du Routard.

Le site de la Bourse aux équippiers

La bourseauxequipiers.fr

Vogavecmoi, le site de co-navigation

Constatation: ce n’est pas parce qu’on va un peu travailler sur le bateau que la traversée sera gratuite! Il y a en général une caisse de bords (qui varie entre 10 et 20 €/jour) afin de couvrir le fuel, la nourriture, etc.

Etrangement, les annonces qui ne mentionnenent aucune participation sont souvent des messieurs qui cherchent exclusivement une équipière. Tiens, tiens, tiens!

Pour le moment, je n’ai pas encore vu d’annonces de skipper se rendant aux Australes (ça risque d’être assez compliqué en fait) mais je compte étendre mon champs de recherche aux sites anglophones. En attendant, j’ouvre l’oeil, et le bon!

Et vous? Vous laisseriez-vous tenter? Avez-vous déjà tenté l’aventure? Ou d’autres site de conavigation à me conseiller?

Ivresse Moldave : Un dernier regard...
Le tour du Web - 4 novembre 2011




  1. penot
    le 26.04.2017

    Bonjour Mélissa,

    Je suis le fondateur de vogavecmoi. Merci de me suivre sur twitter. Je suis content que des grands voyageurs s’intéressent au voyage en bateau! Le voyage en voilier est très spécifique est je t’invite à lire un long billet que j’avais écris il y a quelques mois sur la pratique du bateau stop.
    http://www.vogavecmoi.com/blog/bateau-stop-avez-vous-pense-a-la-bourse-aux-equipiers-vogavecmoi

  2. Melissa
    le 26.04.2017

    Bonjour Antoine!

    ca fait un moment que cela me titlle, je dois dire… J’ai eu un déclic le week-end dernier. j’expliquerai pourquoi dans un prochain article… et merci pour le lien, d’ailleurs! L’article fait vraiment envie… Même si je ne trouve pas de passage pour Rapa, une petite “ballade” d’entrainement dans les Caraïbes, ça peut être bien! ;D

  3. Julien
    le 26.04.2017

    ça, ça serait idéal pour un prochain tour du monde !
    Merci Mel pour cet article et pour les liens, je me suis souvent posé la question de savoir comment ça se passait pour trouver un bateau et partir (merci du coup aussi à Penot, fondateur de vogavecmoi pour cet article et pour ton site hyper complet sur la question)
    A bientôt
    Julien

  4. Melissa
    le 26.04.2017

    Bonjour Julien!

    J’avoue que je ne me rendais pas compte que c’était aussi répandu! Et les liens que je cite, c’est seulement pour la France (dans ma Belgique, on a pas trop une âme de navigateur, même avec notre front de mer). Ça mérite de creuser un peu plus l’option!

  5. Julien
    le 26.04.2017

    Bonne nouvelle si c’est aussi répandu ! ça veut dire que c’est largement faisable, je croyais que c’était bcp plus compliqué ! Une idée originale pour partir, même moins longtemps et enchaîner sur un voyage terrestre (genre en Corse, au Maghreb, etc.). merci en tt cas, tu m’as donné des idées pour un prochain voyage !

  6. Chris
    le 26.04.2017

    Ca fait deux ans que je prévois de faire ça depuis Panama jusqu’en Océanie … Peut-être qu’on se croisera sur les mers, ou dans les bars de marins à la recherche d’un voilier commun ? 😉

  7. Melissa
    le 26.04.2017

    Je dirai que c’est possible, Chris (j’ai reçu une proposition via le blog de faire une traversée du pacifique vers l’île de pâques et vers Rapa iti mais pas de bol…)! Mais alors, il faudrait plutôt te diriger vers des sites de co-voyages anglo-saxons. Je dois m’y mettre également. 😉
    Et qui sait, en effet… le Monde est plus petit que ce qu’on imagine! 😉

  8. A La Croisée des Chemins
    le 26.04.2017

    Merci pour les liens, ca peut toujours être utile pour un prochain voyage !

  9. fabrice
    le 26.04.2017

    Cela fait un moment que j’y pense aussi! Ce n’est pas facile dans cette région. Des Canaries, par contre, il parait que c’est assez facile!

  10. Melissa
    le 26.04.2017

    Depuis la Bretagne aussi, dirait-on…

  11. Rapa Iti Project : A la Une ! - Mel Loves Travels
    le 26.04.2017

    […] : votre blogueuse avait envisagé une différente alternative pour rejoindre son île: la co-naviguation et s’apprêtait à écumer une foulée de sites afin de trouver la perle rare qui […]

  12. Fabuleuses Féroé : C'est pas la femme qui prend la mer... - Mel Loves Travels
    le 26.04.2017

    […] le chemin du retour… Je profite à fond d’être sur l’eau et me dit que je devrais absolument tenter cette idée de devenir co-équipière d’un bateau, de persévérer pour voir si, face à l’océan, je serai aussi confiante. La fin de la petite […]