- Riga , Latvia -

January 2016

Riga : Les bonnes adresses

Malgré un séjour assez court à Riga, j’ai quelques bonnes adresses à vous recommander…

Dodo

Le Mercure Riga Centre

Oui, oui, j’avoue, quand je voyage avec une copine, j’aime bien qu’on fasse un peu plus péter le budget… mais à condition que cela reste raisonnable ! Heureusement, dans les pays baltes et nordiques, de bon deals sont à avoir en hiver et nous avons réussi à décrocher ce quatre étoile à soixante Euros par nuits (ça fait 30 par personnes). Son grand atout : il est situé à l’extrémité du quartier Art Nouveau, à cinq minutes à pied de la gare, 10 minutes du centre et d’un arrêt de bus pour l’aéroport. On ne peut pas le louper, c’est un énorme bâtiment et tout un pan de mur est ornée de LED’s multicolores. Le lobby et le bar sont vraiment bien foutu (il y a même une sorte d’espace de travail qui ressemble à un loft de co-working pour ceux qui veulent travailler confortablement hors de leurs chambres).

Les chambres sont conformes à ce que l’on peut attendre d’un Mercure (bonne literie, équipement d’un quatre étoiles classique) mais plutôt petites. Le petit-déjeuner est tout à fait correct (menton spéciale pour les pains, vraiment délicieux) mais manquait cruellement de fruits.

Il y a également un spa… mais très petit (vu la taille de l’hôtel, je me demande comment ils n’ont pas vu plus grand). Mais Sad et moi avons réussi à en profiter à l’heure où tout le monde allait dîner.

Finalement, c’était satisfaisant mais pour la prochaine visite, je compte bien dénicher un hôtel avec un peu plus de caractère.

Miamiam

Lidos Alus sēta

Le nom LIDO en Lettonie est synonyme de « Restaurant self-service ». Vous en trouverez plusieurs à Riga… Sad et moi crevions de faim après avoir marché en ville et avons décidé de tester ce qui semble être une formule très populaire chez les Lettons comme chez les touristes. Situé dans une vieille maison du centre (pas très loin de la Place de l(Hôtel de ville), cet immense restaurant est tout en pierre et en bois… Son nom signifie « le jardin à bière » (ça tombe bien, il brasse la-leur). Au menu ; des plats lettons (brochettes de porc délicieuses, de la betterave, plein de patates servies généreusement, du chou) et d’autres plats comme des spaghetti. Le plus difficile ? Patienter dans la file (il y a beaucoup de monde) et si vous êtes allergique au bruit, passez votre chemin (on a quand même trouvé une petite table un peu isolée, au calme. Le rapport qualité-prix était vraiment excellent et si vous avez envie de manger autre chose que du fast-food et/ou de tester un peu de cuisine lettone sans faire exploser le budget, c’est l’endroit qu’il vous faut. J’aurai bien enchaîné sur les desserts (la table des désert était monstrueuse) mais la quantité de pomme de terre servie dans mon assiette a fini de m’achever.

Garage

Un samedi soir, deux filles sont de sortie : il fallait tester un restaurant qui ait un peu de gueule et qui ne soit pas trop loin : direction Garage, bar à vin, à tapas et restaurant « spontané » (les tapas se font selon l’envie du chef). Situé dans un cours adjacente au Berg (un des hôtels les plus chics de Riga), cet ancien garage est tout en béton ciré et en métal, avec des tables en bois pour réchauffer un peu le tout. Tout semble parfaitement étudié ici : de l’uniforme des serveurs à l’éclairage.

Nous choisirons un trio de tapas à partager (humus, betterave rouge et guacamole) avant de déguster une côte d’agneau (vous n’aurez le choix qu’entre une viande et un poisson). Par contre, pour le vin, c’est justement faire un choix qui sera difficile. La liste est plutôt exhaustive ! Laissez-vous vous conseiller par un des serveurs qui sera vous faire des recommandations selon votre plat et vos goûts.

Art Café Sienna

Voilà, Lectrice, Lecteur, tu as marché travers le quartier Art Nouveau et tu prendrais bien un petit goûter : ne cherche pas plus loin que l’Art Café Sienna, un de nos coup de cœur. En poussant la porte, on a l’impression de se retrouver au début du XXème siècle. Boiseries soignées, velours partout, éclairage tamisé, profond fauteuils (si les fauteuils en face de la grande fenêtre sont vides, sautez dessus, vous pourrez admirer le spectacle des bâtiments qui vous entourent). Ici, l’ambiance est feutrée, le service d’une politesse et d’une prévenance d’un autre temps et les desserts, complètement décadents ! Il parait que la Forêt noire est à essayer mais Sad et moi avons plutôt opté sur une revisitation du cheesecake… avec du lait de chèvre. Accompagné de vrai caramel bien épais avec des noisettes pour Sad et de cerises et son coulis pour moi. Autant vous dire que nous n’avions VRAIMENT pas envie de bouger !

V. Ķuze Café

De l’Art Nouveau, à l’Art Déco, on saute quelques années pour nous retrouver dans un café tout aussi élégant, mais dans un autre genre.  Ķuze, c’est d’abords une chocolaterie. On y vient aussi pour ses massepains (très populaire dans la région)  et pour son décor : carrelage aux formes géométriques et l’énorme luminaire en forme d’étoile filante qui tombe du plafond. C’est ici que nous allons faire connaissance avec le “baume noir de Riga”, une boisson amère faite à base d’herbes mélangée dans de la vodka et qui monte à 45 degrés. On la consomme souvent mixée avec de l’eau gazeuse, en cocktail mais aussi chaude, comme ici, avec du thé et quelques tranches d’orange mais… on reste sceptique (c’est TRES amer)  Donc, si vous l’essayer, n’hésitez pas à vous prendre une pâtisserie ou des truffes pour vous remettre un peu de sucre sur la langue. 😉

Glouglou

 

mdeSapņi un kokteiļi

“Cocktails and dreams”… le patron a dû regarder “Cocktail” un peu trop… mais pour Sad et moi, ce fut notre coup de cœur du soir… Ce fut le premier bar où Sad et moi avant mis les pieds, à peine débarquée de l’avion, et ce sera le dernier avant de partir. L’intérieur est tout mignon, avec le gazon qui pousse au plafond et les balançoires qui servent de sièges au bar. Il existe un deuxième étage que nous n’avons pas exploré, tellement nous étions bien au rez-de-chaussée, à observer le public (plutôt jeune, quasi exclusivement letton) et à danser.

Cuba Bar

Il est 15h30 et il fait presque nuit, le froid s’installe et soudain, vous croisez un bar qui évoque le soleil et les tropiques. Il n’en aura pas fallu plus que pour pousser la porte de ce bar de la vieille ville. A l’intérieur, on trouvera des chaises en bambou et osier, des vieux fauteuils dépareillés et une foule de portraits de Fidel “el Jefe” Castro et Che Guevarra et le doux son de la salsa ou du merengue. Les cocktails sont un peu chers, mais les cafés, plutôt corrects.

dav

dav

Neo Bar Restaurant

Un petit skybar, c’est toujours sympa! Alors, pourquoi ne pas allez voir celui qui est dans la tour de l’horloge de la gare? C’est ainsi que nous nous sommes décidées à prendre l’ascenseur qui méne au sommet d’un des plus haut bâtiment de ma ville. Il devrait y avoir de l’ambiance… eh ben, non. C’était peut-être un mauvais jour pourtant, l’endroit n’est pas mal, reparti sur 3 étages (la tour est étroite) mais notre erreur aura probablement été d’y venir le soir. Avec l’éclairage, on ne voit pas trop les lumières de “Riga by night”. On vous le recommandera donc pour un verre (ou manger) en fin de journée (et évitez lescocktails, ils sont nombreux au menu… mais pas terribles-terribles).

Souvenirs, souvenirs

On a déjà parlé du baume noir de Riga (pour les amateurs) mais que ramener d’autres de Riga ? On ne manquera pas de remarquer que les magasins de bijoux en ambre sont légions (et pas toujours du meilleur goût) mais ce qui me semble bien le plus typique, ce sont les tricots, et surtout les moufles, qui ont une forme particulière, en triangle, c’est assez comique.  Les motifs lettons ont une signification qui date de l’ère pré-chrétienne. Le monde était représentes sous forme de symboles que l’on pouvait combiner : le soleil, le chêne, la lune, la fertilité, les flocons de neige… tout cela se retrouve sur les tricots, les céramiques, les bijoux…  Leurs formes abstraites fait que ces motifs peuvent facilement traverser les modes et les époques.

C’est chez MūsMāja, une boutique tout mignonne et remplie à rabords d’objets de toutes sortes que j’ai mis une paire de boucles d’oreille basée sur le symbole de Laima, un symbole sensé apporter une bonne fortune.

Un autre endroit à visiter, non seulement pour sa beauté mais aussi, pour vous plonger dans la culture lettone, c’est le marché central de Riga. Il consiste en 4 énormes pavillons Art Déco ainsi que d’autres bâtiments, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. A l’extérieur, on trouve quelques vendeurs de fruits et de légume et de tricots mais à l’intérieur, les pavillons sont séparé en type be biens vendus (boulangerie, viande, poissonnerie, fromageries, charcuterie, maraîchers… ). Impossible de ne pas trouver son bonheur, ni de sourire devant les amas de choux en vente au pavillon des fruits et légumes!  Il faut clairement une demi-journée pour tout explorer (nous n’avons pu visiter que les 4 fameux pavillon art-déco… et déguster une petite bière artisanale, dont une au chanvre). Bref, le Marché de Riga doit figurer au sommet des endroits à visiter à Riga… et je suis certaine d’aller m’y perdre lors d’une  nouvelle viste!

24 heures à Malines
#MelDoesTheWorld : la surprise Santiago du Chili - 1e partie




  1. Stephane
    le 26.04.2017

    Merci pour ces adresses, de ce que je vois cette ville est sous estimée, j’ai bien envie de m’y rendre !

  2. Melissa
    le 26.04.2017

    Je pense que tout simplement, les gens n’y pensent pas… les pays baltes restent finalement mal connus. 😉