- Toulouse , France -

September 2015

Toulouse : mes bonnes adresses

Après avoir passé une dizaine de jours à Toulouse, j’ai eu tout de même un peu de temps pour glaner quelques bonnes adresses à fréquenter… Aller, c’est parti !

Dodo

J’ai séjourné (pour le boulot) à l’hôtel de Brienne, un boutique hôtel qui a été rénove récemment. Située entre le Canal de Brienne et Compans Caffarelli, il est facilement accessible, tout en étant au calme. Les chambres, si elles ne sont pas grandes, sont très claires et fonctionnelles avec un design un peu à la scandinave. Elles sont en fait étrangement sobres quand on compare avec le lobby de l’hôtel qui est beaucoup plus coloré et funky. L’isolation entre chambres voisine est optimale (par contre moins en ce qui concerne le couloir et les chambres du dessus). Quand à la literie, rien à redire, j’ai dormi comme un bébé. J’ai aimé sa déco vitaminée (nains de jardins géant, fauteuils « BD »), la grande gentillesse de son personnel, son patio pour prendre un petit apéro et le fait qu’ils proposent plusieurs formules de petits-déjeuner (du simple café-croissant au buffet)

J’ai moins aimé : que certaines chambres, dont la mienne, aient une demi-fenêtre (la deuxième fenêtre était murée), ce qui rend la chambre très sombre, même en plein midi, la climatisation un peu capricieuse et les couloirs des étages bourrés de stickers qui ressemblent plus à des couloirs d’hôtel low-cost qu’à un 4 étoiles.

A recommander !

Miam Miam

S’il existe une ville où on ne badine pas avec l’art du bien manger, c’est Toulouse ! La ville regorge de bistros, brasseries et autres restaurants et j’ai pris quasi 1kg5 en 10 jours ! Rillettes, foie gras, cassoulet, agneau… que des bonnes choses bien riches mais hmmm…

Bibent

Parlons tout de suite de LA grosse déception… Bibent est le bistro du Chef Christian Constant, mais oui, vous vous souvenez, l’un des juges de Top Chef. Le plus « conservateur » d’entre eux est connu pour son classicisme et son amour de la cuisine du terroir du sud-ouest. C’est donc juste à côté du Café de l’Opéra, sur la place du Capitole qu’on trouve sa brasserie. Et elle en jette : hauts-plafonds, chandeliers… on se croirait dans un véritable palais.

La carte propose des grand classiques de la cuisine de la région, j’opte donc pour une épaule d’agneau. Bien exécutée, sans plus. Pas de « Waouh ! ». La tarte au chocolat, par contre, remplira toute ses promesses. Par contre, le poisson d’une de mes collègues n’était pas assez cuit et le service, très gentil au demeurant, manquait franchement de rodage (mélange de commandes, couverts tendus en tenant la cuillère et la fourchette en pleine main).

On est chez Christian Constant ! #foodporn #sotoulouse

Une photo publiée par Melissa M. (@mellovestravels) le

Le Chevillard Bistro à viande super sympa située à côté du Canal de Brienne. Au Chevillard, le boeuf est roi ! Grande terrasse, service amical, cuisson respectée et viande de qualité. Où est le hic ? C’est un peu cher (normal, pour de la viande de qualité).

Au coin de la rue Il commence à être un peu tard et vous avez faim ? Rendez-vous Au coin de la rue, un petit restaurant à côté de la place Saint-Pierre. Asseyez-vous sous le regard de Claude Nougaro sur une des tables à nappes Vichy de cette jolie terrasse et c’est parti pour une spécialité de canard, de brochettes (servies sur une espèce de « cintre »). Service enjoué en prime.

Café Bazacle Le Café Bazacle est un bar à tapas et bar à vin avec vue sur l’écluse du canal et la Garonne, ce petit bistro propose des petits plats GROSSES assiette de charcuterie. Et quand je dis grosses, c’est du genre « je-ne-peux-pas-finir-toute-seule-malgré-tout-l’amour-que-j’ai-pour-la-cochonaille ». Vous voilà prévenu !

Ouais… je suis #teamcochonaille … #sotoulouse Une photo publiée par Melissa M. (@mellovestravels) le

Le Bon Vivre

Aussi nommé Chez Huguette, cette cantine de la Place Wilson est sans doute une de vos meilleures options sur toute la place. Ici, vous trouverez la cuisine du sud-ouest : foie gras, rillettes… et bien entendu le cassoulet. Les petits appétits seront contents de savoir qu’il existe chez Huguette une version « petit cassoulet », histoire de ne pas se priver de ce monument culinaire. Miam.

Jardin de thés

Du thé, mais pas que ! Le Jardin des thés propose aussi des tartes salées et un plat du jour, en plus des pâtisseries et des glaces. Situé sur l’élégante Place Saint-Georges, ce chouette endroit amenait un changement bienvenu après un régime de canard et de charcuterie. Des plats légers, sains, gouteux, à l’ombre des parasols.

Le safran

Dans la petite rue de la Bourse, le Safran est un restaurant marocain… mais végétarien! A la fois salon de thé et restaurant, on y trouve une cuisine légère et savoureuse, qui fait la bonne part aux épices. Le coucous était vraiment très parfumé, et je l’ai dégusté jusqu’au dernier grain de semoule. Le propriétaire, d’une gentillesse extrème, fait aussi de très bons jus par contre, je n’ai pas été convaincue par ses cornes de gazelle (pas de panique, les dessert ne manquent pas). Une jolie découverte.

Les curieux gâteaux de Tata Bidule

Un petit boudoir vert menthe à l’eau, au décor rétro qui a tout de suite attiré mon oeil… vu le nombre de cupcakes alignés en vitrine. Ils sont beaux, ils ont des noms mignons… et on peut même déguster un “cuptail” au Mojito (la “Tata Bidule” en question).

Y’a pas d’heure pour un cuptail… 😉 #foodporn

Une photo publiée par Melissa M. (@mellovestravels) le

Glouglou

Café Florida

Si il y a un seul endroit où prendre votre kir violette, c’est le Café Florida sur la Place du Capitole, le seul de tout ceux que j’ai testé qui propose un kir violette non pas avec du sirop, mais avec de la liqueur de violette. Le résultat est plus fin ! Et oui, il faut quand même s’accorder un petit plaisir sur cette place emblématique de Toulouse !

Café des artistes

Le Café des artistes sur la place de la Daurade à l’air de son nom : un café un peu bohème dans une vieille maison. On cuit un peu au soleil sur la terrasse l’après-midi mais les soirées y sont un délice. Parfait aussi pour se rafraichir après avoir terminé une petite croisière sur les canaux de Brienne et du Midi (embarquement au port de la Daurade).

La couleur de la culotte

Tu es jeune et tu veux de faire des potes ? Viens t’asseoir aux longues tables en bois de la « Couleur de la culotte », un bar de la Place Saint-Pierre, lieu privilégié de sortie des étudiants. C’est sans façon, et plutôt sympa.

Souvenirs-souvenirs

Trésors de Violette

Non loin de la place Wilson, Trésors de violette est une boutique dédiée à la fleur du même nom, l’un des symboles de Toulouse. Si, comme moi, vous raffolez du parfum poudré de cette petite fleur, poussez la porte de cette petite boutique. L’intérieur est un peu hors-du-temps, un peu kitsch aussi… mais cela sied bien à la violette, finalement. Parfum, bougie, fleurs cristallisées, sucre, arômes, objets de déco… les rayons sont remplis, et bien remplis. Au parfum plus classiques « violette de Toulouse », on préférera une version plus moderne de la gamme « Trésors de violette », plus contemporain.

Marché couvert Victor Hugo

Dans ce bâtiment ingrat qu’est le Marché Victor Hugo, se cache tous les trésors du bien manger à Toulouse : fruits, légumes, charcuterie, viande, poisson ou vin, vous trouverez un peu de tout !

Amoureux de la charcuterie, filez directement à la loge de la Maison Garcia pour des saucissons français et du jambon espagnol (hmmm… pata negra). Ils vous scelleront vos commandes sous-vide pour le transport.

Et pour ceux qui voudraient ramener du cassoulet, un arrêt à la Maison Samaran ne serait pas de trop. L’ami qui garde mes chats n’a fait qu’une bouchée de son pot de pâté au lièvre aux figues et pistaches, conseillé par le vendeur qui a été d’une grand patience avec mes hésitations.

Marché Saint-Sernin

Si vous êtes là le week-end, venez vous promenez autour du marché de la Basilique Saint-Sernin ! Le samedi, se tient une brocante et le dimanche, un marché non-alimentaire où l’on trouve vraiment de tout. Mais surtout, on y vient pour prendre un bain de foule toulousaine.

Alors, finalement, Lectrice, Lecteur ? Tu pars quand à Toulouse ?

#MelDoestheWorld : d'Argentine au Chili, à travers la fenêtre d'un bus de Salta à San Pedro de Atacama
Une promenade à travers Toulouse, la ville rose




  1. lucie
    le 23.05.2017

    Pourquoi j’ai cliqué sur ce lien juste avant de manger, alors que j’ai faim et que c’est pas en Angleterre que je vais trouver des douceurs pareilles 🙁 Belle sélection d’adresses en tout cas! Je ne regarde pas top chef donc je ne connais pas ce chef mais son resto a l’air super classe!

  2. Melissa
    le 23.05.2017

    Ooooh… pourtant, les restaurants sont bien en Angleterre, ça s’améliore de plus en plus, non? Et il y a tellement d’expats français que ça ne doit pas être difficile de trouver à Londres. 😉
    Sinon, pour le restaurant de Christian Constant, il est vraiment superbe… dans le style baroque, franchement classe… mais quelle déception dans l’assiette. Je pense qu’il ferait bien d’aller remettre un peu d’ordre dans la boutique. Heureusement, sa tarte au chocolat rachète beaucoup de chose. 😉

  3. ivoyagepromo
    le 23.05.2017

    Très bon blog ! !