- Bruxelles , Belgique -

November 2014

40 choses à faire avant un tour du monde : de 30 à 21

Lectrice, Lecteur,

Rhâlàlààà… dans moins de deux semaines, c’est le grand départ, et malgré mon apparent sens de l’organisation, j’ai l’impression d’être nulle part, d’oublier des choses… mais ce n’est pas le moment de se relâcher! Voici les numéros de 30 à 21 des 40 choses à faire avant un tour du monde!

Nº30 des #40chosesavantunTDM : consacrer au moins une demi-heure tous les jours au rangement. C’est nécessaire!

Réaction : Rien de pire que de rentrer dans un appartement en désordre après un long voyage. Et en plus, étant donné que mon appartement aura un sous-locataire, c’est aussi une question de correction… et disons que j’ai vraiment essayé de faire çà tous les jours… avec un taux de réussite à 75%.

Réserver son premier logement, c’est le N°29 des #40chosesavantunTDM. Une bonne chose de faite (en restant à l’affut de meilleures affaires).

Réaction : A un mois du départ, c’est de l’ordre du symbolique… mais cela a aussi un côté pratique; on approche de la haute-saison au Brésil et dans le reste de l’Amérique latine (horreur hier, j’ai remarqué qu’Ushuaïa était bookée à 80%). Mon côté prudent vous recommande donc de vous renseigner, au moins pour les premiers jours. Vérifiez si votre destination est en saison haute ou basse, s’il n’y a pas un évènement d’envergure (comme une foire, par exemple à Bruxelles, la “Seafood Fair” est le pire moment pour réserver un hébergement, tout est pris d’assaut et les prix triplent). Bref, j’ai réservé mon logement à Rio et grâce à l’annulation gratuite, je peux rester à l’affut de bonnes affaires, au cas où.

N°28: automatiser les factures qui doivent être payée même quand je suis partie (oui, c’est pas drôle).

Réaction : Eeeeeh oui! Les plus chanceux d’entre vous partirons sans attaches ni obligations financières. Pour les autres, qui partent pour longtemps, mais tant que çà, vous allez probablement garder votre appartement, devoir continuer à payer eau, électricité et chauffage. C’est là qu’interviennent les ordres permanents (pour le loyer) ou les domiciliations (pour les factures). Vous partirez l’esprit tranquille (normalement, vous avez dû prévoir le coup dans votre budget, dans mon cas, j’ai placé les sommes dans un deuxième compte épargne qui viendra “rembourser” mon compte en banque que je réapprovisionnerai en ligne… mais le débit se fera tout seul (oui, ça fait un peu “control freak”, mais je ne me fais pas confiance avec l’argent. ;D.

Normalement, mon N°27 était la rédaction du contrat de sous-location de mon appart’… mais voilà… mon corps est occupé à la fabrication d’anticorps contre la fièvre jaune donc: repos! #40chosesavantunTDM

Réaction : La sous-location ne se fait pas sans garantie, pour les deux parties. Pour les Belges, n’hésitez pas à consulter souslouer.be ou notaires.be (pour la France, rendez-vous chez Services-publics.fr). N’oubliez pas qu’en tant que locataire principal, c’est vous qui êtes responsable de votre logement vis-à-vis de votre propriétaire (qui doit avoir donné son accords à la sous)location, sans quoi, tout contrat entre vous et votre sous-locataire sera nul). Description état des lieux, caution… si vous souhaitez faire tout dans les formes, ça peut prendre du temps. En ce qui concerne le contrat, je le suis basée sur ce modèle suisse de contrat de sous-location, simple et succint, et à adapter selon les législations locales.

A J-26, je pense qu’il est temps de finaliser (plus ou moins) les premières étapes brésiliennes (budget inclus): Rio de Janeiro, Niteroy, Petrópolis, Teresópolis, Paraty et arrêt plage à Trindade. yeah! #40chosesavantunTDM

Réaction : Avec l’expérience, je me rends compte qu’au plus court le voyage, au plus il y a besoin de s’organiser. Certain trouverons que c’est peut-être un peu trop, mais pour moi qui ait l’habitude de vivre dans la désorganisation totale, c’est un élément rassurant dans un océan d’inconnu. J’ai donc déterminé ce que je verrais, et dans quel sens… maintenant, je n’ai encore qu’un logement à Rio. Le reste, viendra plus tard, selon mes envies.

Vous l’aviez sans doute deviné, à J-25, c’est le moment de faire une pause (pour se vider l’esprit, dans mon cas en allant jouer aux boules dans la région de Chimay). Par contre, à J-24, il serait peut-être temps de faire le ménage dans votre garde-manger (ça promet de faire mal)! #40chosesavantunTDM

Réaction : Après avoir soufflé un peu, voilà le moment d’affronter un moment bien embarrassant: celui où l’on se rend compte à quel point on consomme pour rien. Farine, huile, certains produits sous-vides, infusions… Résultat: un sac poubelle rempli après avoir fait un tri sélectif. Car certains produits sont encore consommable malgré la date de péremption (ouf, vous vous sentez déjà un peu moins coupable). Pour celà, je vous réfère à cette circulaire de l’AFSCA relative aux banques alimentaires (l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, qui ne sont pas des rigolos).

Bonsoiiir! Il est l’heure du N°23 des #40chosesavantunTDM et cet après-midi, je suis partie à la recherche d’un sac à dos de jour pour transporter mes biens les plus précieux… et partir un jour ou deux en trek (on ne sait jamais).

Réaction : Ce qui devra guider votre choix, ce sera l’utilisation que vous ferez de votre petit sac-à-dos. Vous êtes plutôt rando, plutôt balade en vélo/VTT, même un skater ? Chaque activité à son sac. Dans mon cas, je souhaitais un sac qui aurait un compartiment rembourré pour y glisser mon portable 13 pouces, des pochettes pour tout organiser mais qui ait assez de volume (mais pas trop) pour pouvoir faire une randonnée (au cas où- et qui ne soit pas trop grand ET en même temps confortable pour mes épaules hyper-tendues. Et je peux vous dire qu’avec tout ces critères, j’ai bien écumés les magasins de bagages, de sport, d’aventure… Le hasard a fini par me conduire à nouveau vers Osprey (comme mon sac à roulette, le Shuttle 80) sauf que cette fois, c’est un Osprey Quasar 28, à la fois sac urbain et de plein air, il a même un compartiment pour une tablette. J’y reviendrai plus longuement quand je parlerai de l’élaboration de mon sac/

Non, non… nous n’avons pas oublié le N°22! Dans ma recherche d’expérience plus alternative (j’ai bien envie d’aller passer quelques jours dans une estancia en Argentine), il était temps de se pencher sur des sites comme Helpx.net or Workaway.info! Profil crée! 

Réaction : C’est une des ambitions, si je peux, faire du volontariat, aider dans une ferme, où dans un atelier en ville… J’ai fait l’impasse sur le Wwoofing, pour le moment, que je trouve plus approprié pour de longues périodes MAIS j’avoue que l’idée de passer une semaine dans une estancia de la pampa argentine, à travailler avec la perspective d’un bon asado bien mérité, ça me botte vraiment. Réserver un budget pour les inscriptions! Si créer un profil est gratuit, avoir accès aux offres est souvent payant.

J -21... 3 semaines avant le départ! La tâche du jour? Déterminer de quels types de vêtements je vais avoir besoin, selon les climats rencontrés.#40chosesavantunTDM

Réaction : Et là, c’est LA question à étudier qui est éminemment personnelle à chacun. Celà dépend des latitudes et des saisons visitées. Certes, je serai dans l’hémisphère sud, pendant l’été austral, mais même si la majorité des régions où je séjournerai seront chaudes et sèches, il ne faudra pas oublier qu’il se pourrait que je monte en altitude ou descende vers le Cap Horn où il ne fait pas si chaud que çà. Résultat, il va falloir prévoir un peu de tout, en petite quantité. Et surtout, pensez à la technique de l’oignon. Mais ça, on en reparlera quand viendra le moment de faire mon sac. 😉





  1. Christophe
    le 14.12.2017

    Je viens de découvrir ton blog et c’est une bonne idée de partager avec nous ta façon de t’organiser avant de partir pour un long moment. Je pense que ces conseils vont servir à pas mal de monde. Je suis impatient de connaître la suite de tes aventures et surtout de commencer ce tour du monde avec toi 🙂

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Merci Christophe,

    J’espère sincèrement que ça aidera d’autres voyageurs au long cours à se préparer efficacement. J’ai pensé que des petits modules comme çà serait facile à gèrer comme je suis une grosse paresseuse paradoxalement très occupée. 😉
    Et oui, moi aussi, j’ai hâte de commencer, là. 😉

  3. De Boeck
    le 14.12.2017

    Bel aide-mémoire;-)) attendons avec impatience la suite de tes aventures.

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer