L’avion amorce son atterrissage sur l’aéroport de Moss Rygge. Depuis le hublot, je découvre un paysage fait de sapin, et des côtes découpées ou de petites maisons en bois se serrent au bords de l’eau et ou un bateau attend tranquillement a deux pas. La Norvège ressemble à son cliché, vu d’ici!

Cela faisait longtemps que j’avais envie d’aller à Oslo. Déjà petite fille, cette ville et le pays m’intriguaient, La forme de la Norvège était bizarre, Oslo était un drôle de nom. Il fallait que je voies cela un jour. Et voilà! J’aime aussi les trains… Au lieu de prendre le bus navette pour Oslo, j’avais projeté de prendre le bus jusqu’à la gare de Rygge puis le train. Je laisse les deux amis qui m’ont accompagné prendre le bus et j’attends mon propre départ. Coup de bol, le temps est magnifique! Le bus se met enfin en route… c’est un trajet de 5-10 minutes vers la « gare » de Rygge. A ma grande surprise, c’est plutôt un arrêt qu’une gare. Pour acheter un billet, une machine automatique se tient toute seule sur le quai. Un message automatique passe dans les haut-parleurs. En norvégien uniquement. Je me dis qu’il annonce que le train va arriver dans quelques instants jusqu’à ce qu’un autre passager nous dise: Le train est annulé, ils font des travaux sur la voie, il doit y avoir un bus de remplacement qui va arriver ». Je regarde incrédule le chauffeur de bus me demandant pourquoi on nous a amené jusqu’ici. Alors commence l’attente… Nous sommes une trentaine de passagers. Pour le moment, je trouve cet imprévu comique… J’ai voulu ne pas faire comme les autres… eh bien voilà, je suis servie. Cela fait bien 45 minutes que nous attendons et toujours pas de bus!  Je sens la nervosité monter ches mes compagnons. Finalement, un véhicule des lignes régulière s’arrête pour y déposer des passagers. Le pauvre chauffeur se retrouve littéralement entouré façon « cercle de feu » par les voyageurs en rade. Après tractations, il accepte de prendre les pauvres âmes en détresse… Me voilà enfin en route pour Oslo.

Sortie de la Gare, je découvre le centre d’Oslo pour la première fois. Facile! La grande avenue juste devant, c’est Karl Johans Gate, l’axe principal du centre d’Oslo. Je dois la prendre pour me rendre à mon hôtel. Me voilà donc en pleine artère commerçante à tirer mes bagages derrière moi, plan de la ville à la main, slalommant entre la foule venue faire du shopping de dernière minute pour le week-end pascal. La parfaite touriste, quoi!

Arrivée à l’hôtel, je découvre que je ne peux absolument pas faire mon check-in avant 15h…sous peine de supplément. Finalement, arriver plus tard que prévu a eu du bon! Je n’ai qu’une demi-heure à attendre. Je laisse donc mes bagages, branche mon iPhone sur les prise encastrées à même la table et surfe allègrement.

15 heures, c’est aussi l’heure de mon rendez-vous avec Alina, la couchsurfeuse. Comme à chaque fois que je voyage, je ne manque jamais de contacter la communauté locale pour organiser une petite soirée. Et comme à chaque fois, la communauté répond! Alina s’est proposée comme guide… Et là voilà justement, une frêle jeune fille aux longs cheveux blonds, accompagnée d’une jolie plante brune qui nous viens de Moscou et une Finlandaise toute souriante qui elle aussi, vient d’arriver. Je ne prends même pas la peine de monter dans la chambre. je la verrais plus tard.

Il y a des choses qui ne peuvent pas attendre.