Au 62ème degré nord, 18 îles de granites sont jetées là : les Îles Féroé… vu d’un satellites, on dirait des morceaux d’un miroir ce cuivre vert-de-grisé et brisé. Depuis ma première visite il y a quatre ans, je suis restée hantée par ses paysages austères, sa folle météo et la gentillesse de ses habitants.

J’avais quitté l’archipel avec un goût de trop peu, persuadée qu’in jour ou l’autre, nous aurions un nouveau rendez-vous.

Ce nouveau rendez-vous, c’était la semaine dernière. Et j’avais un peu peur de se retrouvailles. Est-ce que l’émerveillement de la première fois allait être là ?

Je n’allais pas tarder à être rassurée dès le trajet en bus : c’est à nouveau des étoiles dans les yeux que je revoyais les magnifiques paysages tourmentés des mes Féroé adorées.

Oui, la magie a à nouveau opéré. Et je vous la transmettrai dans les semaines qui viennent.