- Bruxelles , Belgique -

July 2015

Test : Acer Liquid Jade Z

Ça faisait longtemps que j’avais eu l’occasion de tester un nouveau smartphone !

Bonjour à l’Acer Liquid Jade Z, la version “light” du flagship de la marque taïwanaise, le Liquid Jade S. On le sait, le propre d’Acer, c’est de proposer des produits d’entrée de gamme, avec un minimum de qualité à un coup compressé.

Avec le Liquid Jade S, Acer avait trempé un doigt de pied dans le milieu de gamme mais pour maintenir sa clientèle, voici donc le Jade Z, moins costaud et performant que son grand frère, mais accessible aux budgets plus modestes.

A l’extérieur

La première chose qui surprend lors de la prise en main, c’est la grande légèreté de l’appareil (110 grammes) et sa finesse. L’un des points forts d’Acer, outre le prix de ses appareils, c’est la qualité du design. Ici, le Jade Z ne déroge pas à la règle avec sa forme rectangulaire à bords arrondis. Il n’est pas trop grand, ni trop petit et tient bien dans ma main qui est plutôt petite. Toutes les commandes sont donc facilement accessible.. sauf étrangement le bouton “on/off” situé en haut à droite. Je ne sais pas pourquoi, c bouton me semble mal placé (alors que j’ai l’habitude, aillant possédé un iPhone depuis de longues années). Je cherche toujours le bouton sur le côté et alors que je suis droitière, je manipule plus souvent ce smartphone de la main gauche.

Certes la coque est en plastique, mais la bordure métallique lui donne un côté plutôt classe. Sa coque texturisée empêche les vilaines traces de doigts mais le toucher n’est peut-être pas des plus agréables. Côté écran, on retrouve la technologie “Zero Air Gap” qui minimise l’air entre l’écran tactile et le display. Résultat : un rendu plutôt agréable. En pleine luminosité, les couleurs n’apparaissent pas aussi vives que sur le Samsung S3 Neo (l’appareil le plus similaire que j’aie en ma possession) mais les icônes et photos semblent plus fines.

L’écran (définition 720×1280 HD) est un IPS traîté Gorilla Glass 3, il possède donc un bon confort de visibilité mais même en pleine luminosité, l’écran reste un peu sombre comparé au Samsung.

L’environnement

Le Jade Z vient de sortir, mais tournera quand même sous l’avant-dernière version d’Android (KitKat, il parait qu’une mise à jour vers Lollipop viendra fin de l’année). La surcouche d’Acer reste minime (ce qui est bien si on aime pas les surcouches des fabricants) mais quelque part, j’ai l’impression d’avoir un “vieil Android” en main… ou qu’Acer ne s’est pas foulé (probablement parce qu’ils estiment qu’ils ne pourraient pas faire beaucoup mieux que la version stock d’Android). L’interface est soulignée de nombreuses touches vertes, les couleurs de la marque… un vert presque fluo qui agresse un peu les yeux. Il reste encore quelques gadgets comme la navigation flottante (qui n’est pas pratique, ni vraiment utile) et toute une suite de logiciels propriétaires comme Ab music, Ab photo… qui ne servent pas vraiment à grand chose (compte tenu de toutes les autres possibilités comme les grands services de streaming ou Google Drive). Un logiciel présent qui en intéressera plus d’un est Acernav, système de navigation GPS TomTom qui équipe tous les smartphones de la série Liquid depuis fin 2014. Un chouette plus pour les utilisateurs (et les voyageurs).

Le hardware

Notre Liquid Jade Z, smartphone 4G, est une version “allégée” du Jade S. Donc, au lieu d’un octuple cœur, son processus est un quadruple. Il reste cadencé à 1,5 Ghz mais possède la moitié moins de RAM (1 Go au lieu de 2). Un peu léger pour un même processeur… mais si on ne le pousse pas trop, les performances sont plus que correctes par contre, lorsqu’il est utilisé en activant les transferts de données, il donne la sensation de chauffer vite et beaucoup (peut-être à cause de la coque en plastique plus sensible ? La batterie, elle tient très bien la route en mode avion par contre, une fois en mode téléphone + wifi ou pire, + transfert de données, l’autonomie n’est pas vraiment convaincante (obligé de recharger en fin d’après-midi).

Point de vue stockage, c’est malheureusement une misère : 8 Giga… mais avec les softwares qui pèsent déj4 Gigas, en reste à peine la moitié pour stocker photo, bien évidemment extensible par une carte SD (jusqu’à 32 Go) mais le Liquid Jade Z a la particularité de vous laissez le choix entre deux possibilités. Dans le petit tiroir qui renferme la carte SIM, vous trouverez deux espaces : une pour la nano-carte SIM et une pour aux choix, une 2e carte SIM ou une mini-SD. Bref : double-carte ou stockage, il faut choisir! Et c’est un peu dommage.

Les photos

Que ce soit pour vos souvenirs ou pour les partager, on sait que l’appareil photo est LE point que les constructeurs de smartphones ne doivent pas négliger alors, comment se comporte les deux cameras? A l’avant rien de spécial. C’est une caméra de 5 Megapixels mais à l’arrière, on a un un capteur de 13 Megapixels avec une ouverture f/1.8, ce qui est tout de même pas mal pour un smartphone de ce prix (en dessous de 200 Euros). Par exemple, l’objectif de mon Huawei P8 possède une ouverture de f/2 (plus bas est le chiffre, plus grande est l’ouverture et au plus la lumière touche l’objectif).

Malgré celà, il montre une certaine faiblesse en basse lumière. En pleine lumière, les couleurs sont rendues de façon fidèles (avec une légère dominance rouge/magenta si on le laisse en balance des blancs automatique) avec un beau dégradé dans les nuances mais le piqué fait un peu défaut.

 

Il filme également en 1080p HD… mais le problème, c’est que l’appareil est si léger est que malgré le stabilisateur, il faut faire très, très attention et bien tenir l’appareil lorsqu’on filme pour que l’image ne bouge pas trop.

En Résumé

On aime

Sa finesse, son design et son poids

Son Acernav

Son objectif lumineux et le rendu des couleurs en pleine lumière

Son rapport qualité prix

[/su_column]

On aime moins

Un peu léger côté performance du processeur

La mémoire interne trop petite

L’autonomie de la batterie

Performance pauvre de l’appareil photo en basse lumière

 

En bref, pour les petits budgets, pour ceux qui veulent débuter, mais de manière sérieuse, avec un smartphone et sa légèreté en fait un chouette compagnon sur la route.

Pour la fiche technique complète, rendez-vous sur le site d’Acer.

 

Ma musique du départ #31 : Awash
Port Maravilha : Le Rio de Janeiro de demain