- Ostende , Belgique -

March 2011

Irais-je voir Ostende ?

Ostend: Getting out of the train station

Pas spécialement besoin d’aller bien loin pour se sentir complètement dépaysée! Lorsque j’ai besoin de recharger mes accus et de calmer mes démangeaisons de voyages, je me lève tôt, me dirige vers la Gare du Nord et prend un billet pour la ville du premier train qui partira vers la Côte belge. Ce dimanche, ce fut Ostende. Car partir à la mer, quitter l’environnement urbain, passer la frontière linguistique et se retrouver dans un monde fait de digues, de salons de thé, de cuistax et d’infinité aquatique, c’est pour moi voyager. Je suis ailleurs.

Ostende, la Reine des plages, chérie par Léopold II qui en avait fait une espèce de seconde capitale. A t ‘elle bien changé! La première chose que l’on voit en arrivant à la gare, c’est le ferry pour l’Angleterre. Avant que n’ouvre le tunnel sous la Manche, c’était à leurs bords que je me rendais là-bas. En prenant le ferry de minuit pour arriver à 6 heures à Londres. Toute une aventure. Les ferries continuent donc leurs ballets entre Ostende et Ramsgate. La nostalgie me donne envie de le reprendre. Par contre, les bancs de bois où j’essayais tant bien que mal de dormir en attendant le premier train du matin, au retour du ferry de nuit, n’existent plus.

Ostend: Saints-Peter-and-PaulLa deuxième chose que l’on voit, ce sont les bateaux de plaisance et le double clocher de Saint-Pierre et Paul. Malheureusement fermée pour rénovation! D‘ailleurs tout est sens dessus-dessous à Ostende! Tout est en réparation, démolition, rénovation, reconstruction. Même le tram de la Côte est en travaux! Sur Kapellesstraat, l‘artère commerçante de la ville, tous les magasins sont ouverts. Heureux sont les Ostendais qui peuvent faire leur shopping le dimanche! Au bout de la rue, des grillages. La digue est en réparation elle aussi! Jusqu’au Kursaal, le Casino d’Ostende, vous pourrez plutôt entendre les pelleteuses que le bruit des vagues.

Ostend: Kursaal (casino)

A côté du Kursaal, là où les terrasses et la plage s’agrandissent, c’est la foule dans les cafés et salons de thé. Il a beau faire une dizaine de degré, les client emmitouflés dégustent une bière en regardant tranquillement la mer et c’est la file au marchand de glace. Je continue ma promenade jusqu’au Monument à Léopold II, “Génial protecteur” de la ville d’Ostende. Je me demande ce qu’il penserait s’il voyait comment son petit projet balnéaire a construit un mur de béton face à la mer. James Ensor en sortirait probablement une raillerie. Mais Ostende, c’est aussi la musique… Arno bien sûr, et Marvin Gaye, qui aura bientôt sa promenade numérique. Comment ne pas l’imaginer trainer son élégante silhouette et son blues dans une lumière argentée qui, même sous un ciel au beau fixe, jette un voile délavant doucement les couleurs.

Ostend: The Beach

Je retourne sur mes pas en m’installe sur le sable. La marée est à son pic… Dommage! J’aime parcourir les dizaines de mètres qui séparent les niveaux de l’eau à marée haute et à marée basse, lorsque même les brises lames sont à sec. Mais qu’importe, allongée sur ma serviette de sable, un paquet de chips, une boisson, un bouquin et le soleil qui me chauffe le dos, c’est un état assez proche de la béatitude! Entre une bouchée et un va et vient du sable entre mes mains, je me demande ce qui pourrait m’arriver de mieux. Ah si.. un peu de spectacle comique grâce à une bande de jeunes fous ayant décidé de faire un petit plongeon dans une eau à cinq degrés!

Ostend: The Beach

Et juste au moment où l’on atteint un état proche du zen, où tous et tout semble se mouvoir et s’accorder dans une étrange harmonie, le soleil qui décline vous signale qu’il est temps de replier votre drap de plage et de partir. Et malgré les soupirs et la contemplation du jeu des couleurs sur une mer d’huile, il ne faudra pas plus qu’une gaufre au sucre pour me tirer de mon état second.

Faible est la chair!

Ostend: The Beach

20 secondes de bonheur
Photo de la semaine - 9 : Rocking the Boat!Picture of the Week - 9: Rocking the Boat!




  1. Christophe
    le 20.09.2017

    Un bien joli récit concernant cette belle station balnéaire de Belgique où il fait bon flâner … la plage y est longue et magnifique !

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer