- , -

July 2011

Photo de la semaine 14 : Final CountdownPicture of the week 14: The Final Countdown

La nuit est tombée sur Titusville. en bords d’Atlantique, Une lune énorme et orange, se drape de temps en temps dans les nuages. Dans l’ombre, des rangées de gens sont installées en bords de route: des couples, des groupes d’amis, des grands-mères et leurs petits-enfants… tous éclairés subrepticement par les phares des voitures. Ils sont des centaines. Peut-être quelques milliers à attendre. Certains ont une oreille collée à la radio mais tous ont les yeux vissés à l’est et les deux colonnes de lumière qui trouent l’horizon nocturne.

19h55, un murmure agite la foule et tout à coup, un lever de soleil chimique enflamme le ciel et monte à toute vitesse, éclairant vivement la scène pendant une vingtaine de seconde. Une minute plus tard, un profond grondement remplit l’air provoquant cris et applaudissements. La lueur, maintenant affaiblie, continue sa course, décrit un arc gracieux et bientôt, ne sera pas plus brillante qu’une étoile.

La foule, elle, se disperse en vitesse aux quatre vents, afin d’éviter les embouteillages qui ne manqueront pas de les retarder sur le chemin du retour. Avant de rentrer dans la voiture, je calcule que, en ce moment, les astronautes de la navette Endeavour devraient voir le soleil se lever sur l’Europe.

 

Ce passage, je l’écrivais il y a 3 ans. Il s’agissait du dernier décollage de nuit d’une navette spatiale, l’administration Bush ayant décidé de supprimer le programme de vol.

Aujourd’hui, si le temps le permet, Atlantis sera la dernière navette qui fera un aller-retour qui aura duré 30 ans.

Dans un coin de mon cerveau, j’entends encore la petite fille de sept ans qui décrète à qui veut bien l’entendre qu’elle sera la première astronome/astronaute Belge. Le voyage extrême. Celui dans l’espace, vers la lune, les autres planètes, toujours plus loin.

Il n’est peut-être pas trop tard pour Mars?

Godspeed, Atlantis!

Night has fallen on Titusville. On the edge of the Atlantic Ocean, a huge, orange moon, wraps itself from time to time in the clouds. In the shadows, rows of people have settled in on the roadsides: couples, friends, grandmothers and their grandchildren… all surreptitiously illuminated by the headlights. They are hundreds. Most probably thousands waiting. Some have an ear glued to the radio, but all eyes are screwed to the east and the two columns of light that pierce the dark horizon.

7:55 p.m., a murmur stirs the crowd and suddenly a chemical sunrise lights up the sky and rises to full speed, highly illuminating the scene for about twenty seconds. A minute later, a deep rumble fills the air causing shouts and applause. The light, now weakened, continues its course, describes a graceful arc, and soon will not be brighter than a star.

The crowd is dispersing to the four winds quickly to avoid the traffic jams that are sure to delay them on the way home. Before getting into the car, I calculate that at this time, the astronauts of the shuttle Endeavour should see the sun rising over Europe.

I wrote this piece three years ago. It was the last night take-off of a space shuttle, the Bush administration had decided to cancel the flight program.

Today, weather permitting, Atlantis will be the last shuttle to make a roundtrip that lasted 30 years.

In a corner of my brain, I can still hear the little girl of seven who declared to anyone who would listen that she would be the first Belgian astronomer/astronaut. The ultimate travel. To space, to the moon, other planets, even further.

It is perhaps not too late for Mars?





  1. Oreille
    le 14.12.2017

    Je vois déjà les articles “bons plans shopping” et gastronomie martienne” :p

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Votre blush minéral en poudre 100% martienne 😉 ou une salade de lichen issu des premières serres du cru. 😉 😉 😉

    Sans blague… Je recommande la lecture de la triologie martienne de Kim Stanley Robinson qui raconte l’arrivée des premiers humains sur Mars et sa colonisation. Plus que la science-fiction, c’est de l’anticipation. C’est un monument du genre!

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer