- , -

August 2011

Photo de la semaine 17 : Au loin, SabaPicture of the week 17: And Saba in the Distance

Il est encore tôt le matin mais si il y a une chose que j’adore quand je voyage en mer et qu’une escale est prévue, c’est de monter sur le pont et m’absorber dans l’approche de la terre et de toutes les manœuvres qui s’ensuivent pour s’amarrer au port. Ce matin-là, mon navire allait accoster à Saint-Martin, dans les Antilles. Une région idéales pour partir à la découverte de plein d’autres îles: Anguilla, Saint-Barthélémy et Saint-Kitts sont toutes proches…  ce ne sont aucunes de terres qui auront attiré mon attention, cependant. Non, non! Entre le bleu clair du ciel et le bleu profond de la Mer des Caraïbes se détache une forme gris-bleu.  L’île de Saba.

A la voir comme çà, elle semble surgir brusquement de l’océan, comme la pointe émergée d’une montagne. C’est presque çà: l’île est presqu’entièrement un volcan éteint qui répond au nom bucolique de Mount Scenery. Sa particularité? Techniquement, à plus de 800 mètres d’altitude, c’est le point culminant des Pays-Bas, à qui elle appartient!  Et Saba semble être un monde de poètes et de rêveur… Les villages s’appellent “Le Fond” (The Bottom) “Le côté du vent” (Windwardside) ou “Les Portes de l’enfer” (Hell’s Gate). Un habitant de l’île, Josephus Lambert Hassell refusant de croire qu’une route ne pouvait pas être construite à cause du relief accidenté de l’île, suivit des cours d’ingénierie par correspondance et avec l’aide des habitants, construisit celle que l’on nomme “la Route”.

Ici, pas de sable fin… D’ailleurs, la seule plage de l’île va et vient avec les marées. L’attrait de Saba est dans ce qu’elle est toute nue: sa nature. Ses fonds marins et sa forêt tropicale. Les poissons ou les oiseaux. Les coraux ou les orchidées sauvages. La nage ou la randonnée, la plongée ou la promenade. Ou ce doux ennui qui ne vous culpabilise pas parce que vous savez que vous n’avez rien à faire! Pas de gros hôtels, ni de tralala… L’éco-tourisme n’est pas un gimmick mais une nécessité imposée l’île même. On est bien loin des hôtels-casinos qui barrent le côté hollandais de Saint-Martin.

Et vous savez quoi? La prochaine fois que je suis dans le coin, j’irai voir çà de plus près!

Site de l’office du tourisme de Saba: http://www.sabatourism.com/

 

It is still early in the morning but if there’s one thing I love when I travel at sea and a port-of-call is scheduled is to go on deck and become absorbed in the approach to land and all subsequent maneuvers to dock at the port. That morning, my ship would dock in St. Maarten in the Caribbean. An area ideal for exploring the many other islands around: Anguilla, St. Barthelemy and St. Kitts are close … none of these are lands that have caught my attention, however. No, no! Between the pale blue of the sky and the deep blue Caribbean Sea stands out as a blue-gray. The island of Saba.

Seeing it like that, it seems to suddenly emerge from the ocean, as the tip of a mountain. It’s almost that: the island is almost entirely an extinct volcano which answers to the name of bucolic Mount Scenery. Its uniqueness? Technically, at more than 800 meters, it’s the culmination of the Netherlands, who owns it! Saba seems to be a world of poets and dreamers … The cities are called “The Bottom” “Windwardside” or “Hell’s Gates”. An inhabitant of the island, Josephus Lambert Hassell refusing to believe that a road could not be built because of the rugged terrain of the island followed tengeneering courses by correspondence and with the help of inhabitants built what is known as “the Road”.

Here, no sand … In fact, the only beach on the island comes in and out with the tides. The attraction of Saba is all there in its nakedness:  nature. Its seabed and its rainforest. Fishes or bird-watching. Corals or wold orchid hunting. Swimming or hiking, snorkeling or walking.  or the sweet boredom that you do not feel guilty about because you know you have nothing to do! No big hotels, no fuss … Eco-tourism is not a gimmick but a necessity imposed by the island itself. It is far from the casino hotels that block the Dutch side of St. Martin.

And you know what? The next time I’m in around, I’ll be definitely taking a closer look!

Saba Tourisl Website: http://www.sabatourism.com/





En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer