- Roseau , Dominique -

February 2013

Caribbean Redux : la Dominique sourit aux audacieux !

Day 4: Dominica

Cet article fait partie d’une série relatant ma croisière à bords du Ruby Princess en 2008.

Les paillettes de la première soirée de gala n’ont pas encore fini de s’estomper! Une invitation du capitaine à un drink, une fontaine de champagne dans l’atrium où les passagers vident des bouteilles à la suite, soutenus par le Maître d’hotel pour prendre la pause devant les photographes officiels du navire (eh oui, c’est un boulot) Bref… de l’extravagance. peut-être un peu trop! Ce matin en tout cas, un retour à l’essentiel est nécessaire et çà, c’est la montagneuse Dominique qui le fournira.

La Dominique, Lectrice, Lecteur, je t’en ai parlé une ou deux fois. La “Nature Island” est faite pour ceux qui veulent aller au delà des clichés de l’île tropicale. Pas de plages de sable blanc, mais la forêt qui la recouvre entièrement, cachant cascades, rivières, source d’eau chaude mais aussi, la randonnée la plus difficile de toutes les Caraïbes: le Boiling Lake Trail! Mais voilà, je n’ai qu’un jour… J’ai donc donc fait quelques recherches et demander conseils et c’est un guide indépendant,  Reyno, qui m’a été recommandé! Reyno depuis, est devenu si populaire qu’il est devenu une compagnie! Mais à l’époque, Reyno n’était soutenu que par une toute petite équipe de 3. C’est Crisca qui sera notre guide et Peter, notre chauffeur.

Day 4: Dominica

Day 4; Dominica

Premier arrêt: Morne Bruce et son panorama sur Roseau, la capitale avant de redescendre vers le jardin botanique. C’est là que je rencontre l’oiseau national: le perroquet sisserou, un grand oiseau vert orné de rouge et de jaune (mais aussi de violet). Couleurs rastafariennes par excellence, on jurerait que c’est fait exprès. On le trouve qu’à la Dominique!

Day 4; Dominica

Nous laissons là ce bel oiseau  pour nous enfoncer dans la forêt tropicale. La forêt… LE grand attrait de la Dominique… Et on comprend pourquoi cette île est si luxuriante: une une heure, le temps à complètement changé et ce sont des trombes d’eau qui nous tombent dessus lorsque notre petit groupe arrive à Trafalgar Falls, deux des nombreuses chutes d’eau que l’on trouve dans l’intérieur du pays. On y accède après une petite vingtaine de minutes de marche dans une forêt tellement dense que malgré l’averse, je reste relativement sèche  Ce ne sera pas le cas quand j’irai voir les chutes de plus près! Trempée jusqu’au os mais heureuse, je reprend ma place à côté Peter qui se moque gentiment de moi, bien installée sur mon drap de plage pour ne pas mouiller. J’écoute Crisca nous parler de son île. Sans plage et grandes infrastructures  la Dominique est une des plus pauvre des Caraïbes mais les choses changent ! Les voyageurs veulent quelque chose de différent. Et ça, c’est une chance pour l’île. L’aide afflue de l’Union européenne et les Chinois sont également présents (en échange de quoi de la part des Dominicains ? Mystère !)

Day 4: Dominica

Sur la route d’une page de sable noire;, nous passons plusieurs villages. J’ouvre grand les yeux: ce sera mon unique chance de me faire une idée de la vie quotidienne à la Dominique. Ici, des pêcheurs découpent un énorme poisson (un thon ?), là, des dames déambulent sans se presser, prenant le temps de s’arrêter à chaque personnes qu’elle rencontrent… Les villages sont petits et tout le monde se connait!

En route pour le Parc National de Morne 3 Pitons, nous nous arrêtons pour rencontrer une célébrité locale: Mister Nice Fruit. Mister Nice Fruit dispense noix de coco, de fruits de l’arbre à pain, de fèves de cacao, ses mangues et autres agrumes mais surtout, ses conseils et sa philosophie de la vie gratuitement… ceux qui le veulent y laissent un pourboire (petit filou) mais grâce à lui, j’ai pu découvrir la saveur de la fève de cacao!

Day 4: Dominica

Morne 3 Pitons est classé patrimoine universel de l’humanité par l’UNESCO et on comprend pourquoi, rien qu’en y voyant l’Emerald Pool mais si tu me suis depuis un moment, tu sais que c’est un de mes endroits préféré au monde!

Day 4: Dominica

La jolie Crisca nous dépose près du port… Je n’ai pas envie de partir, vraiment pas! Encore un petit tour dans les rues de Roseau, ses trottoirs étroits, de me baigner dans l’éclat de ses maisons colorées et dans les sourires de ses habitants.

Le soleil décline, il est l’heure de retourner sur le bateau.

Là, j’ai VRAIMENT pas envie!

Et en attendant le prochain épisode, je vous laisse en compagnie de Mr Nice Fruit et avec le set de photo sur Flickr!

Day 4: Dominica

Gaël, l'article "Tendances Voyages 2013"
Salon des vacances, édition 2013 : le grand buffet était ouvert!




En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer