- Rio de Janeiro , Brésil -

July 2015

Port Maravilha : Le Rio de Janeiro de demain

Pour une fois, Lectrice, Lecteur, je ne vais pas te parler d’endroits qui sont, mais d’endroit qui vont être. De quelque chose à découvrir avant tout le monde… et qui te donnera sans doûte envie de revenir pour en voir le résultat. La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de visiter tout un quartier en devenir : Porto Maravilha, à Rio de Janeiro.

Rio est une ville immense… il y a les extensions «spontanées » et illégales que sont les favelas mais aussi les développements planifiés. Et Rio, qui compte déjà 8 millions d’habitants (officiellement) ne cesse de s’agrandir. Le dernier gros développement en date était de celui de Barra da Tijuca, quartier résidentiel construit loin du Centre. Pourtant, il existait un endroit où le développement de tout un quartier était possible : le Port de Rio. Des milliers d’hectares laissés en friche ou dans un état de délabrement qui en faisait un endroit dangereux à fréquenter, d’autant plus qu’un immense viaduc le traversait comme une immense cicatrice de béton. Un vrai potentiel inexploité pour les autorités de la ville de Rio qui ne souhaitaient plus s’étendre géographiquement. Le projet de Porto Maravilha était né. Un quartier durable, en grande partie piétonnier et accessible : à pied, en transport en commun, en vélo et par la mer.

Morro do Conceição, patrimoine afro-brésilien

Et on peut dire que Porto Maravilha est plein d’atouts, finalement !  Après tout, Rio est née comme port. Les hommes et les biens y circulaient aux premiers jours de la ville. Certains étant les deux à la fois. Exportation de denrées et de bois, importation d’esclaves, tel était le commerce pratiqué pendant bien longtemps. Et le projet du quartier compte bien mettre en avant l’héritage afro-brésilien. Notre petit groupe passe au début du circuit du patrimoine africain, sur les quais de Valongo et de l’Impératrice, où les négriers accostaient les cales pleines de chairs humaines. Les esclaves étaient alors vendus avant pour la plupart, de prendre la route pour rejoindre le nord-est et les plantations de canne à sucre. Cet immonde commerce ne prendra fin qu’en 1888.  La promenade se prolonge sur le Morro do Conceição juste à côté. Un quartier située sur une butte, peuplé d’artiste, où on peut encore gravir des escaliers creusés dans la roche par les esclaves à Pedra do Sal. Le quartier est donc un des plus anciens de Rio et on trouve encore des demeures coloniales… à présent dégagées grâce à la destruction du viaduc. Les maisons y sont un peu étranges… comme s’il s’agissait d’un décor de cinéma… certaines ne sont d’ailleurs que des façades !

Le MAR et le Museu do Amanhã

En attendant le tram, les pistes cyclables et même le funiculaire, certains hangars et les docks sont déjà rénovés et le MAR, Museu de Arte do Rio (Musée d’Art de Rio) déjà ouvert. Mêlant ancien et contemporain, il est constitué d’un ancien Palais du XIXème siècle rénové et d’une aile contemporaine avec un toi en vague, symbolisant les vagues de la mer. Même si vous ne visitez pas les collections, la terrasse est librement accessible et la vue sur Rio, la baie de Guanabara et la ville voisine de Niteroi. On aperçoit aussi le futur… “Musée de demain” (Museu do Amanhã), un musée qui promet d’être passionnant puisqu’il parlera… du futur! Et c’est Santiago Calatrava qui le dessine. L’architecte star a dessiné un bâtiment tout en longueur, comme une langue et ajouré comme il aime. Placé sur un quai, il avance de la mer. Étrangement, vu de haut, on dirait un immense épi! Un grand bâtiment qui sera aussi un exemple d’économie d’énergie : le refroidissement de l’eau sera assuré par l’eau de la Baie de Guanabara et l’électricité, fournie par des panneaux solaires pivotant sur le toit du musée, comme des ailes de papillon. Il devrait ouvrir en septembre 2015.

Je ne sais pas toi, Lectrice, Lecteur, mais rien que le concept “Musée de demain”, me fait rêver. En général, un Musée, ça parle du passé… mais du futur ? Il semble que le musée mélangera un peu de tout… Le passé, pour expliquer, le présent, pour tirer un bilan et exposer la situation et pour le futur, un mélange de théories, de suppositions sur “ce qui pourrait arriver” ainsi que les tendances dans des champs comme les sciences et technologies, l’écologie, la démographie… Il y aura même un “laboratoire de demain”. Je ne sais pas toi, mais moi, dans un présent qui semble bien sombre, ce musée me semble comme un immense puits de possibilités et de réflexion. Et ça me donne envie de revenir le voir terminé.

Outre le musée, il y aura des logements, des parcs (avec plus de 15.000 arbres à planter), des docks et hangars transformés en centre d’entreprise et en commerce, un port de croisière flambant neuf… sans compter l’infrastructure de base à mettre à jour (électricité, eau, etc.). Bref, un grand projet qui exposé comme il l’était, semble plein de promesses et d’optimisme.  A voir si le “Port des merveilles” profitera à tous les Cariocas. Neuf pourcent du parc d’habitations sera réservé pour des logements sociaux. Dans un ville ou les sans)abri et les pauvres sont légions, pas sûr que celà soit assez mais en attendant, à fait du bien de rêver et il n’y a aucun doute que Porto Maravilha mettra des paillettes plein les yeux des visiteurs lors des jeux olympiques.

Pour aller plus loin
Pour rejoindre Morro do Conceição et le MAR, si vous vous sentez à l’aise (et s’il n’est pas trop tard), prenez le métro jusqu’à Uruguiana, en bordure du vieux Centro, avant de marcher une petite dizaine de minutes vers ces deux endroits.

Les plus anxieux (et si vous avez dansé la samba jusqu’aux petites heures à Morro) prendront un taxi.

Prolongez ensuite la soirée à la Feira Nordestina, à São Cristóvão, pas très loin de là. La communauté du Nord-est du Brésil est très importante à Rio et cette énorme foire rassemble tout ce que le nord-est fait de meilleur : surtout point de vue gastronomique et musical. Attention, carne de sol, gâteau à la noix de coco, et Forro au programme!  

 

Test : Acer Liquid Jade Z
Biarritz en 24 heures thalasso – 2ère partie




  1. Jessy
    le 23.11.2017

    Article fort intéressant sur une zone de Rio dont on parle trop peu!

    Lors de mon passage dans la Cidade Maravilhosa en juillet dernier, j’ai eu l’occasion de découvrir furtivement la zone du port qui était alors en plein travaux. Hâte de voir ce que tout cela a donné lors de mon futur voyage prévu en janvier.

    Tu dis avoir fait cette visite en groupe… aviez-vous un guide? Si c’est le cas, je prends volontiers ses coordonnées. 😀

  2. Melissa
    le 23.11.2017

    Désolée pour la réponse tardive, Jessy! Non, nous n’avions pas vraiment de guide (seulement un venezuelo-carioca qui connait le quartier) mais on a eu une présentation du projet dans les locaux de la société de développement du Port. Moi aussi, je suis vraiment curieuse. D’ici ton voyage, le Musée du Futur aura ouvert, sans doute les abords seront complètement aménagés… une affaire à suivre, c’est certain!

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer