- Bruxelles , Belgique -

February 2014

Bordélique, mais je me soigne, merci Flight001!

Lectrice, Lecteur;

La semaine dernière, Au Goût d’Emma et votre blogueuse étaient invitée à un petit événement du Connections Travel Shop à Anvers. L’année dernière, j’avais l’ouverture de concept store où tout est dédié au voyage (depuis la réservation, puisque Connections est une agence de voyage, jusqu’à la valise, l’écran solaire, la trousse de secours et le bikini)? Avant même que la soirée ne démarre, j’ai l’impression d’être Alice au pays des merveilles!

Mais nous ne sommes pas là pour nous extasier devant les tous derniers modèles de sac à dos. Si nous sommes là, c’est pour assister à une démonstration de bouclage de valise.

Oui, je me suis tapée Anvers pour voir çà mais il faut que tu saches une chose, Lectrice, Lecteur… Je prends une grande respiration avant de me jeter à l’eau.

“Bonjour, je m’appelle Mélissa et je suis bordélique”.

Pas un petit peu. Profondément, et presque pathologiquement bordélique. Il y a des fois où je me dis que je devrai vivre avec le minimum vital pour éviter l’accumulation et le désordre. Alors je te laisse imaginer l’état d’une de mes valises, même pour 3 jours. Comme je m’apprêtais à partir en Thaïlande (et au moment où tu me lis, je suis peut-être déjà en route), je me suis dit que c’était un pas vers la direction de la guérison et le médecin porte le nom de Brad John, co-fondateur de Flight001, une marque d’accessoires de voyage, au look rétro et fun qui ramène un peu de joie et de glamour à l’heure ou prendre l’avion peut être un calvaire. Apparemment, il s’agit d’une marque plutôt connue et ils ont des magasins dans les grandes villes des États-Unis et d’Asie mais je n’en avais jamais entendu parlé avant. Les Travel Shops de Connections sont les seuls à avoir une collection assez large, également disponible en ligne (NDLA, le Travelshop de Connections est en cours de reconstruction).

 IMG_8627

IMG_8632

Avant que Brad ne nous fasse une démonstration, on a le loisir de regarder le matériel. Ce qui attire l’œil, ce sont les couleurs: vives ou pastels, de quoi vous mettre en joie! Il y a des sacs, des bagages, des étiquettes de bagages rigolotes, des accessoires… et le mystérieux système de rangement, SpacePack.

Après ce petit examen, nous prenons notre place pour la démonstration… Des images valant mieux qu’un long discours, je te laisse admirer Brad à l’œuvre…

How to pack for a 2 week trip with Spacepak from FLIGHT 001 on Vimeo.

Et après cette démonstration, j’ai une révélation. Je crois que le moment le plus comique de la démonstration, c’est quand Emma et moi nous sommes regardées bouchée bées en réalisant que le Spacepack a en fait deux compartiments (un pour le linge propre, l’autre pour le sale et que les compartiments s’équilibrent au fur et à mesure de l’utilisation des vêtements.

J’avais trouvé le Graal! Chaque objet étant tout de même assez cher, je me suis limitée à 4 : un sac de rangement pour T-shirt-robes-pantalons, un rangement pour lingerie, un mini sac de toilette et un adaptateur universel escamotable, pour environ 100 Euros. Une vraie figure de la consommatrice convaincue. Jamais je n’avais été aussi impatiente à l’idée de faire ma valise (bon, outre l’excitation du départ).

Alors, comment ai-je appliqué les conseils de Brad?

Pour commencer, voici une photo de ma valise comme j’ai l’habitude le faire. La contrepartie de ce bordel en valise est le temps que cela prend pour la faire: 20 minutes l,e temps de trouver mes accessoires de plage (parce qu’une bordélique chronique sait TOUJOURS où se trouvent ses affaires, ou à peu près).

J’ai donc complètement vidé la valise et ai commencé par plier T-shirts, shorts et robes à la taille exacte du sac. Une fois cela fait, il n’y avait plus qu’à les placer dans le sac et à fermer! A l’intérieur? 8 t-shirts, 3 shorts, 3 robes et il reste encore un petit peu de place (on va rajouter un t-shirt et une autre robe). Pas mal!

IMG_8644

Par la suite, j’ai plié ma lingerie et chaussette. Etonnement, c’est ce qui fut le plus rempli. Chaque sac étant vendu dans un autre emballage étanche, je vais embarquer un peu de lingerie avec moi dans mon carry-on (on ne sait jamais, d’autant plus que j’ai une nuit d’escale à Doha).

IMG_8652

Troisième étape: remplir le mini-pack pour les affaires de toilettes (bon point pour le petit compartiment malin dissimulé dans la tranche du sac, réservé pour peigne ou brosse à dent). Je glisse les écrans solaires et lotion après-soleil dans le sac qui contenait le mini-pack et voilà:  tout mes éléments qui étaient dans des petits sacs séparés se retrouvent maintenant en deux et bien rangés (mais je ne te cache pas que le maquillage va nécessiter une autre). Je place donc mes packs dans ma valise, rajoute mes tongs, sandales de plongée, masque et tuba… et voilà! Il me reste sans doute assez de place pour glisser mes bottes souples, pour faire un peu de randonnée à Koh Pha-Ngan sur le chemin du retour et un drap de plage (pas trop épais) qui ne sera pas de trop. Il reste de la place pour les souvenirs, dans mon carry on.

Les miracles existent donc (même s’il aura fallu 45 minutes au lieu de 20 pour le réaliser). Je suis sauvée!

IMG_8655-001





  1. Michelle
    le 15.12.2017

    Hello,
    Beau résultat! mais combien coûte ces si jolis petits sacs prêts à l’emploi? juste histoire de savoir si le jeu en vaut la chandelle 😉 Perso, j’ai juste un bag étanche pour tout ce qui est électronique, ça me permet de gagner du temps en voyage.

  2. Melissa
    le 15.12.2017

    Coucou Michelle! Entre 20 et 30 euros le sac (on en a en fait deux pour le prix d’un, l’emballage et le sac lui-même). Je dirai qu’on a besoin des 4 de bases: le grand bleu pour chemises/robes/pantalon, le jaune pour t-shirt-chemise/sous-vêtements, celui pour la lingerie et celui pour les affaires de toilettes. On s’en tire donc avec une centaine d’Euros. Le sac pour les chaussures n’est pas nécessaire (conseil de Brad himself).

  3. Emma
    le 15.12.2017

    Ahah, oui je crois qu’on a eu la révélation au même moment ce jour-là, c’était effectivement assez drôle 🙂
    Félicitations pour ces premiers pas vers le non-bordélisme, et bonnes vacaaaaaances!!

  4. Melissa
    le 15.12.2017

    Je nous revois encore bouche-bée… 😉 et je confirme: ça change tout! Quand j’ai vu la pile de vêtement qui devait entrer dans le sac bleu, je me suis dit: “C’est pas possible”. Mais si. ce fut possible!

  5. argone
    le 15.12.2017

    Je suis épatée, comment se fait-il qu’on y ait pas pensé plus tôt à ce truc de séparation du linge propre et du linge sale ?? et j’adore les couleurs des pochettes … merci de nous avoir fait connaître cette marque ! Félicitations pour ta valise préparée, elle est nickel !

  6. Melissa
    le 15.12.2017

    Merci Argone! Ecoute, ils pensent à des trucs pour chacuns de leur sac auquel tu te dis: punaise, je n’avais jamais envisagé que c’était nécéssaire et pourtant, si! Genre: un mini-espace dans la tranche d’un sac pour ranger peigne ou brosse à dent, des petites poignées pour pendre aux portes ou au crochet quand on est à l’hˆotel. J’adore!

  7. Manu @ VoyageAvecNous
    le 15.12.2017

    Sympa l’idée des sacs 😉
    Et dire que moi j’utilise des sacs poubelles…

  8. Melissa
    le 15.12.2017

    C’est juste énorme! Et si gai quand on s’y met!

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer