Le soleil commence à décliner. Après un moment de repos, je me mets en route pour Bo-Kaap, le quartier des « Cape Malay ». En fait de Malaisiens, il s’agit plutôt des descendants d’esclaves indiens et indonésiens arrachés à leur terre par la Compagne des Indes néerlandaises. Lorsque liberté leur fut rendue, ils s’installèrent sur les flancs de Signal Hill et décidèrent de peindre leurs maisons de couleur vives afin d’exprimer leur joie. Depuis, c’est un peu devenu un des symboles du Cap. Bo-Kaap, c’est un microcosme, une culture créole qui mélange l’influence des différentes cultures d’Afrique du Sud. Cela s’exprime de plusieurs façons: dans le langage parlé par les habitants, la cuisine (fusion avant l’heure) y est réputée pour être la meilleure du Cap et, berceau de l’Islam en Afrique du Sud, on peut voir une mosquée avec un style hollandais. Entrer dans Bo-Kaap, c’est trouver la sérénité à 5 minutes de Long Street! Les ruelles pavées, les habitants du quartier qui devisent au coin de la rue, les enfants qui jouent au cricket dans un cul-de-sac, les passants qui vous salue en souriant…

Cape Town : Bo Kaap

C’est aussi un excellent exercice physique! Les rues montent et descendent selon les courbes de la colline et quand ça monte, ça peut monter TRES fort mais la récompense, une vue imprenable sur la ville et la Table Mountain depuis les points les plus haut du quartier, vaut l’effort! C’est surtout un régal pour les yeux avec toutes les nuances possibles! Certains sont plus classiques (terracota, ou taupe), d’autres sont sages (toutes les nuances de bleus, verts, roses pastels) et d’autres plus audacieux (orange, mauve, écarlate, bleu outremer). Si seulement il n’y avait pas autant de voiture garée pour gâcher ma tâche de photographe!!! Alors que je levais le nez de mon appareil pour profiter du paysage, deux petites filles m’accostent. « Madame, vous pouvez nous aider? »-
– Bien sûr! »
Elles me tendent une boîte en plastique contenant du poulet.
« – Qu’est-ce que c’est?
– C’est du poulet, ma puce.
– Ca veut dire que les Musulmans et les Chrétiens peuvent en manger.
– Normalement, oui. »

Et elles s’enfuient presque en me remerciant.
J’ai cru bon de ne pas compliquer les choses en leur disant que je n’étais pas sûre que le poulet soit Hallal.

Pour en savoir plus sur le quartier et son histoire, rendez-vous au Musée de Bo-Kaap!

Cape Town : Bo Kaap
Cape Town : Bo Kaap