- , -

December 2010

Cape Town Express: 2e arrêt, Bo-KaapCape Town Express: 2nd Stop, Bo-Kaap

Cape Town : Bo Kaap

Le soleil commence à décliner. Après un moment de repos, je me mets en route pour Bo-Kaap, le quartier des « Cape Malay ». En fait de Malaisiens, il s’agit plutôt des descendants d’esclaves indiens et indonésiens arrachés à leur terre par la Compagne des Indes néerlandaises. Lorsque liberté leur fut rendue, ils s’installèrent sur les flancs de Signal Hill et décidèrent de peindre leurs maisons de couleur vives afin d’exprimer leur joie. Depuis, c’est un peu devenu un des symboles du Cap. Bo-Kaap, c’est un microcosme, une culture créole qui mélange l’influence des différentes cultures d’Afrique du Sud. Cela s’exprime de plusieurs façons: dans le langage parlé par les habitants, la cuisine (fusion avant l’heure) y est réputée pour être la meilleure du Cap et, berceau de l’Islam en Afrique du Sud, on peut voir une mosquée avec un style hollandais. Entrer dans Bo-Kaap, c’est trouver la sérénité à 5 minutes de Long Street! Les ruelles pavées, les habitants du quartier qui devisent au coin de la rue, les enfants qui jouent au cricket dans un cul-de-sac, les passants qui vous salue en souriant…
C’est aussi un excellent exercice physique! Les rues montent et descendent selon les courbes de la colline et quand ça monte, ça peut monter TRES fort mais la récompense, une vue imprenable sur la ville et la Table Mountain depuis les points les plus haut du quartier, vaut l’effort! C’est surtout un régal pour les yeux avec toutes les nuances possibles! Certains sont plus classiques (terracota, ou taupe), d’autres sont sages (toutes les nuances de bleus, verts, roses pastels) et d’autres plus audacieux (orange, mauve, écarlate, bleu outremer). Si seulement il n’y avait pas autant de voiture garée pour gâcher ma tâche de photographe!!! Alors que je levais le nez de mon appareil pour profiter du paysage, deux petites filles m’accostent. « Madame, vous pouvez nous aider? »-
– Bien sûr! »
Elles me tendent une boîte en plastique contenant du poulet.
« – Qu’est-ce que c’est?
– C’est du poulet, ma puce.
– Ca veut dire que les Musulmans et les Chrétiens peuvent en manger.
– Normalement, oui. »

Et elles s’enfuient presque en me remerciant.
J’ai cru bon de ne pas compliquer les choses en leur disant que je n’étais pas sûre que le poulet soit Hallal.

Pour en savoir plus sur le quartier et son histoire, rendez-vous au Musée de Bo-Kaap!

Cape Town : Bo Kaap

The sun begins to decline. After a moment’s rest, I set out for Bo-Kaap, the “Cape Malay” neighbourhood. In fact, the “Cape Malays” are not really Malaysians, but rather the descendants of slaves mainly from Indonesia, India and Sri-Lanka who were uprooted from their land by the Dutch East India Company. When their freedom was restored, they settled on the slopes of Signal Hill and decided to paint their houses in bright colours to express their joy. Since then, it became a bit of a symbol of Cape Town. Bo-Kaap is a microcosm, a Creole culture that mixes the influence of the different cultures in South Africa. This is expressed in several ways: in the language spoken by the people, its cuisine (fusion before anyone thought of the concept) is deemed to be the best in Cape Town, the birthplace of Islam in South Africa, one can see mosque with a Dutch style architecture. To walk into Bo-Kaap is to find the serenity just 5 minutes away from Long Street! The cobbled streets, the locals chit-chatting on the corner of the street, children playing cricket in a cul-de-sac friendly greetings by every passers-by’s…

It is also an excellent exercise! The streets go up and down with the curves of the hill and when it goes up it can get VERY steep but the view from the higher points of Bo-Kaap is worth it!

The Quarter is especially a treat for the eyes with the quaint houses painted in all possible shades! Some are more traditional (terracotta, or taupe), others are subdued (all shades of pastel blues, greens, pinks, etc.) and others more bold (orange, purple, scarlet, ultramarine blue). If only there were not many cars parked to spoil my joy at photographing the scene! I was enjoying the scenery when two little girls waved at me. “Ma’am, you can help us? –
– Of course! ”
They show me a plastic box containing chicken.
“- What is it?
– It’s chicken, sweetie.
– It means that Muslims and Christians can eat it?
– Normally, yes. “

And they fled after thanking me.
I thought it best not to complicate things by telling them that I was not sure the chicken was Halal. ;D

To get to know the Quarter and its history, visit the Bo-Kaap Museum!

Photo de la semaine - 5 : "Peace" à NaxxarPicture of the week - 5: "Peace" in Naxxar
Photo de la semaine – 4 : Magie d'hiver, Tallinn




En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer