- Ponza , Italie -

August 2015

Ma musique du départ #31 : La Paranza

Festival de San Remo 2007… cette célébration de la musique 100% italienne est plutôt l’occasion de bluettes et autre chansons légères (un peu à l’Eurovision). Le peu d’audace de la sélection a de quoi faire mortifier n’importe quel auteur-compositeur sérieux. Certains en sont même morts de désespoir (comme Luigi Tenco et son “Ciao, Amore, Ciao”)… Pourtant, 2007 est une édition spéciale. Simone Cristicchi, un jeune foufou à la coiffure improbable gagne avec une chanson qui parle d’un hôpital psychiatrique tandis que d’autres n’hésitent pas à tacler les sujets de la mafia, ou de la guerre. Pourtant en numéro 4, il y a un petit bijou : La Paranza de Daniele Silvestri. Sur le point de la forme, on sent très, très fort l’amour de Silvestri pour les musiques latino-américaines (l’interaction entre cultures musicales ne va pas dans un seul sens, après tout). Le rythme est gai, ensoleillé… que ce soit au point de vue de la musique que du son des paroles (qui eut cru qu’il y aient autant de mots qui riment avec “za”).  Sur le point du sens, c’est une autre chose… La Paranza (un bateau de pêche, utilisé dans le sud de l’Italie) est ici un “masque” pour des propos plus critiques sur la situation de l’Italie au moment où elle fut écrite.  Et même encore aujourd’hui, on s’interroge sur le sens exact des paroles de “La Parenza”. L’auteur aurait prétendu en rigolant qu’il fallait y voir un exercice de style… mais on sait bien qu’il y a bien plus que çà! Ça n’a pas empêché les pêcheurs de l’Île de Ponza d’adopter la chanson comme “hymne” quand à moi, Lectrice, Lecteur, on parie que tu ne résistera pas à bouger tes fesses!

Lien vers la playlist Spotify





En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer