- , -

December 2010

Prise de contact!Let’s Break the Ice!

Lorsque l’on tape Rapa Iti dans un moteur de recherche, on constate qu’il n’y a pas tellement d’informations à son sujet… Le même texte se retrouve  sur différents sites…

Tentons donc de faire un portrait… Lorsque l’on regarde une carte, on voit que Rapa se tient toute seule à la fin des îles Australes. Isolée, avec quelques îlots inhabités pour compagnons.  Située juste en dehors des Tropiques, elle n’a rien du Paradis polynésien. Les palmiers n’y poussent pas, pas de lagon bleu clair ou s’ébattent des poissons tropicaux, de toute façon, l’eau y est trop froide pour que le corail puisse s’y installer. L’île est volcanique, hiératique, verte et le ciel qui la couvre est plus souvent gris qu’azur. Dans ses collines et montagnes, il reste quelques sortes de fortifications que l’on appelle “pa” et qui témoignent d’un passé belliqueux. Pas d’aéroport, un petit port visité une fois tous les deux mois, à peine 500 habitants bref, une paix royale.

Sur Panoramio, quelques photos et un blog avec quelques rares articles mais récents… Et enfin, et c’est ce qui me permettra d’avaler la pilule “Mark Zuckerberg est l’homme de l’année”, il existe aussi une page Facebook où résidents et diaspora dialoguent…

Le mystère reste donc quasi entier… pour le moment.

When you type “Rapa Iti” in a search engine, you will find that there is not much information about it … The same text is found on various sites …

So let’s try and draw a picture with what we have … When you look at a map, we see that Rapa stands alone at the end of the Austral Islands. Isolated, with a few uninhabited islets as companions. Located just outside the tropics, it has nothing of the Polynesian Paradise cliché. Palmtrees do not grow, no clear blue lagoon where tropical fishes frolick iat all, the water is too cold for corals to grow there. The island is volcanic, hieratic, green and the sky that covers it is most often gray than azure. In its hills and mountains, there are some kinds of fortifications known as “pa” and reflecting a bellicose past. No airport, a small harbour visited once every two months, only 500 people short, a royal peace.

Panoramio has a few photos and a resident opened a blog with a few articles… and finally, and this will allow me to swallow the pill “Mark Zuckerberg is the man of the year” issue, there is also a Facebook page where resident and diaspora keep in touch …

The mystery remains almost complete … for now.





  1. l_amande
    le 15.12.2017

    Hello Mel!

    Je suis ce projet avec grand intérêt!

    Ca me sidère.

    J'ai hâte que tu nous en dise plus sur ce petit bout de Terre, situé au bout de la Terre.

    Bises!

  2. Melissa
    le 15.12.2017

    Je ne te cache pas que c'est un projet à long terme… mais ça prendra le temps qu'il faut… Eh eh eh…

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer