- , -

January 2014

Rapa Iti Project : Le moment de chance qui a failli

rapaLectrice, Lecteur,

Je t’avais promis des nouvelles du Rapa Iti Project. Et tu vas voir que c’est assez comique.

Tout d’abords, connais-tu “l’autre” boîte à message de Facebook? Comme la moitié de mes amis, probablement pas. Regarde bien quand tu cliques sur ton icône de message, à côté de ta boîte ) messages, il y a “autre”. Souvent ignorée, cette boîte réceptionne le plus souvent des offres alléchantes telles que “You look so cool and I will like to be your friend to know you more.” ou bien encore: “you look nice and sincere. I am interested in you” mais de temps en temps, il y a des messages légitimes… Et ce beau jour de novembre, je vois un message datant de deux semaines précédentes dans ma boîte. Pour ne pas faire trop long, je te résume (et te traduis) :

“Bonjour, je m’appelle S.

Je suis biologiste marin. J’ai vu dans le groupe Facebook de Rapa que tu avais le projet d’y aller et je vais chartériser un yacht pour explorer les fonds de l’île.  Je ne parle pas français et je pensais qu’en échange du passage, tu pourrais devenir notre “officier de communication-traductrice”.

Tu imagines ma tête à la fin de la lecture! Une bombe, une explosion nucléaire ou la nouvelle de la résurrection de Jeff Buckley n’aurait pas pu me faire plus d’effet.

Ça fait la deuxième fois que ce genre de truc m’arrive! Souviens-toi de Captain Charlie, un marin qui était en train de finir de construire son bateau et qui allait lui aussi, là bas! Malheureusement, la correspondance avec Captain Charlie s’est perdue dans les méandres du Net. Qui sait s’il est jamais parti? J’avais déjà envisagé de devenir mousaillonne sur un bateau, les bourses à équipiers sont plutôt bien fournies… mais Rapa est si loin et sur bien peu d’itinéraires! Alors qu’une deuxième offre me tombe du ciel ?  Je me dis que je dois être née coiffée. Que le destin tient absolument à ce que je remplisse cette folle mission.

Je réponds, le plus posément possible, demande des informations. La date du départ, le pourquoi de cette mission.

S. explique. Il est dans le business du commerce de poissons tropicaux et souhaite examiner le récif de Rapa pour voir si le lieu est favorable à l’élevage de poisson. Il enseignerait et formerait des habitants pour s’occuper des poissons, les attraper et les préparer pour l’exportation.  Une opportunité d’emploi qui ne serait pas négligeable. Le départ est prévu… pour ce mois de janvier.

Premier coup de massue.

Nous sommes fin novembre. Un mois pour se préparer à partir, comme çà. J’ai déjà fait des choses sur un coup de tête mais là… Malgré tout, je me dis que c’est encore envisageable. Que ce n’est pas possible de voir une telle chance s’évanouir sans y penser sérieusement.  Mais d’abords: qui est ce mystérieux S. ? On embarque pas comme çà avec un parfait inconnu! Sauf que dans cet ère de l’Internet, plus personne n’est un parfait inconnu

Je me lance donc dans ma petite enquête. Le profil Facebook est assez public que pour voir le nom de sa société. C’est donc assez facile, un petit tour chez notre ami Google va vite me permettre de trouver des informations.

Deuxième coup de massue.

Notre homme serait un pirate des mers, condamné il y a trois ans par un tribunal de San Francisco pour avoir illégalement attrapé de très rares poissons. Je consulte articles et commentaires et ne sais que trop penser. Intentionnel ? Pas intentionnel ? Le biologiste semblait jusque là jouir d’une réputation plutôt bonne. Prônant l’élevage durable plutôt que le “piratage”.

Un moins d’une heure, je suis passée de la joie la plus extrême  à la pire des déceptions. Imagine avoir eu ton rêve à portée de main. Je l’ai vu. Senti le vent salé sur mon visage, m’imaginais déjà en grande aventurière… Et les images s’effacent comme après l’extinction des projecteurs d’un film. 

Complètement refroidie, je décline l’offre tout en maudissant ma prudence. Aurais-je du laisser une chance? Et si les buts de notre marin étaient en fait moins honorables qu’il n’y paraissait? Et si je devais prévenir les habitants de Rapa? Une foule de questions se bousculent! Finalement, le calme revient dans mon esprit, comme une casserole qu’on aurait retiré du feu.

Je me dis que c’est parce que cette aventure, je dois la créer de toute pièce, selon mes termes, l’obtenir à la seule force de ma volonté.

Parce que je sais que j’irai. Comme je sais que le soleil se lève tous les matins.

Et toi, Lectrice, Lecteur, qu’aurais-tu fait à ma place?

Le Britannia, Yacht royal
Hellooo, New York City – East Side State of Mind




  1. Mademoiselle Le K
    le 25.09.2017

    Ne regrette rien! Courage : )

  2. Melissa
    le 25.09.2017

    Merci, Mademoiselle! 😉 Par curiosité, je vais sand doute suivre l’affaire. Si notre homme arrive à Rapa, je suis sûr qu’on va en parler dans le groupe Facebook. Ca risque d’être intéressant.

  3. Laurène - Carnet d'escapades
    le 25.09.2017

    Oh, en effet, c’est glaçant…J’aurais agi comme toi et décliné l’offre également.

    Je suis sûre que tu vas finir par trouver un moyen de t’y rendre! 🙂

    Good luck et tiens nous au courant!

  4. Melissa
    le 25.09.2017

    Merci Laurène! Heureusement qu’il existe toujours la manière classique du cargo mixte. 😉

  5. ChrissandVoyage
    le 25.09.2017

    Je ne connaissais même pas ce genre de boite mail. Personnellement je pense que tu as fais le bon choix 😉

  6. Melissa
    le 25.09.2017

    Ah ah! Chris, je peux te dire que tu es loin d’être le seul! Alors, pas d’offre de voyages dedans?

  7. Patrick
    le 25.09.2017

    Perso j’aurais fait comme toi …ton heure viendra Melissa.

    A bientôt pour d’autres nouvelles

    Patrick…! )

  8. Melissa
    le 25.09.2017

    Merci, Patrick! Je croise les doigts pour la fin de l’année… 😉

  9. Gisèle
    le 25.09.2017

    J aurais fait comme toi. Le commerce de poissons tropicaux attention ! Et les pirates des mers ils sont mieux en film qu en vrai !!!

  10. Melissa
    le 25.09.2017

    Eh eh eh… Les Jack Sparrows ne courent évidemment pas les mers. 😉

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer