- Rosario , Argetine -

December 2014

2014, du bonheur et de la guigne. Vive 2015 !

C’est une tradition depuis l’année de sa création, Lectrice, Lecteur… chaque année, je fais un bilan de l’année écoulée et des projets à venir… mais je livre aussi ma petite auto-critique. On est entre nous, tu le sais (même si je ne t’entends beaucoup en commentaires pourtant, Google Analytics me dit que vous êtes toujours un petit peu plus nombreux à suivre mes aventures… mais n’hésite pas à faire part de tes sentiments, je n’écris pas pour moi toute seule!

Le 31 décembre 2014, je parlais de projets que j’avais envie de réaliser… on va dire que c’est à plus ou moins 50% réalisé. Ce dont je suis la plus fière, c’est la création, avec Au Gout d’Emma et Un Sac sur le dos de notre collectif de blogs voyage belge, Bescape. Avec déjà de belles collaborations, notamment avec l’Office du tourisme de St-Jean-de-Monts et Visit Britain/Discover Northern Ireland. Et ça, pour moi, cette solidarité et coopération entre blogueurs, ça n’a pas de prix.

Pour le guide que je promets depuis, argh, deux ans, sur Tallinn, sachez qu’il a démarré (c’est déjà çà), le choix du format (eBook? PDF?) a été cornélien… et comme j’aime les challenges, j’ai choisi le format eBook, histoire d’apprendre comment gérer çà.

Je n’oublie pas non plus ce voyage en groupe là-bas mais je dois bien avouer que LE gros projet de 2014 a occulté tout le reste. Ce qui devait être une concrétisation du Rapa Iti Project s’est transformé en… tour du monde. Une combinaison de choses ont fait que, finalement, Rapa, c’est rapé (non, non, je ne sors pas, je suis ici chez moi). 😉 Plusieurs causes à cet effet: le fait que les horaires du Tuhaa Pae IV soient connus très tard, que le Tahiti Nui, le bateau qui ramène les enfants scolarisés à Tahiti sot souvent si plein qu’il n’y a pas de place pour tous ceux qui voudraient revenir dans l’île (je n’ai pas eu le coeur de prendre la place d’un Rapa qui avait envie de rentrer chez lui pour les fêtes). Malgré tous mes efforts (j’ai retardé au plus que je pouvais la réservation des billets, ait laissé un laps de temps assez long pour la Polynésie, je rate le bateau, qui passe une fois tous les mois et demi ou deux mois, en effet. Mais comme je le dis toujours, ce n’est peut-être pas pour aujourd’hui, ni pour demain… mais ça sera.

Côté moins positif, j’ai eu l’impression de manquer de temps pour tout cette année! Pour mener des projets à bien, pour m’occuper comme il se devrait de mon blog (entre le boulot et l’écriture, il me reste peu d’heure pour gérer tout l’aspect “marketing” du blog) et la sensation que le temps me coule entre les doigts comme du sable…

Le début du Tour du Monde n’a pas été de tout repos, entre sac volé, cartes disparues, une cheville contusionnée qui me fait encore souffrir et sentiment de solitude quelques fois exacerbé, j’en suis presque venue à remettre en question ce voyage, qui semblait devenir une accumulation de tuiles. Mais le côté positif de l’histoire, c’est la vague de solidarité qui s’est manifestée quand j’avais des problèmes. Ca valait bien un peu de guigne pour que je puisse réaliser que j’étais moins seule que ce je ne pensais.

Sinon, comment c’était 2014 ? Point de vue voyage, je peux dire que j’ai été particulièrement gâtée… 2013 était l’année de la convalescence, 2014 a été un tourbillon dès le début… Au mois de janvier, un rythme infernal s’est installé…

Janvier : L’année a commencé par une des plus intéressante expérience qu’il m’ait été donné de vivre :  Quality Hunters! Invitée par Finnair et Finavaia avec d’autres blogueurs, nous avons discuté de la meilleure façon d’améliorer l’expérience des passagers dès que l’avion atterrit, jusqu’à la sortie de l’aéroport. Un brainstorming géant et des idées qui, si elles étaient toutes concrétisées, feraient qu’on ne sortirait plus jamais de l’aéroport!  J’enchaînais directement avec une folle fête dans le parking d’un hôtel berlinois (et une danse avec un pingouin) et une de mes plus chouettes rencontres de l’année lors d’un citytrip à Reykjavik : celle de Sophie “‘Au sud du Pôle Nord“.  Une des nombreuses raisons (avec le fait que je n’ai pas vu d’aurores boréales, non d’une pipe), qui me fera revenir en Islande.

Février : Le 14 février, jour de St-Valentin, je m’envolais pour la Thaïlande et comme la chance souris aux célibataires, je me retrouve upgradée chez Qatar Airways. Cette expérience reste à ce jour la meilleure de toute ma petite carrière de fréquentation de longs courriers. Et apparemment, ça vous intéresse aussi car il est dans le top des articles les plus lus de l’année. Pourquoi la Thaïlande ? Pour passer mon brevet de plongeuse. Que je n’ai pas encore eu le temps d’entretenir (mais les opportunités vont arriver).

Mars : Je pensais souffler un peu mais voilà… une offre tombe à laquelle je ne peux dire non : l’Angleterre de la littérature, de la télé et du cinéma. Une bande de Bond Girls fera du speedboat, l’ascension de l’O2 Arena et prendrons le thé “downstairs” dans la demeure qui a servi de lieu de tournage à la maison londonienne des Granthams de Downtown Abbey.  Brilliant!

Avril : RE-POS!

Mai : Dans le plus grand secret, s’organise la première “Bescapade” (labélisée Bescape) dans le chouette station balnéaire de Saint-Jean–de-Monts, en Vendée où je me rends compte que je suis une crack au char-à-voile et une quiche au canoë!

Juin :Merci le boulot, je découvre un côté du Maroc inconnu… Ifrane, c’est un peu le Saint-Moritz de l’Atlas avec les chalets de la bonne société marocaine (y compris le roi) qui viennent y skier au travers de forêt de cèdre mais je serai surtout tombée sous le charme de la Médina de Fès, une ville qu’il est bien difficile de ne pas aimer.

Juillet : De retour en Afrique du Sud après 4 ans. Je retrouve Ryan, mon couchsurfeur, et pars à nouveau sur la Garden Route. Cette fois, ce sera avec mon collègue (plus connu sur ce blog sous le nom de “Jeune Loup”) et dans le sens inverse (Port Elizabeth – Cape Town), que nous avalerons les kilomètres. Reste le souvenir des nuits surprenament froides de l’hiver austral mais aussi, d’une lumière qu’il est impossible d’oublier. j’ai bien peur d’être accros à l’hiver. J’enchaîne avec une mini-semaine en Thaïlande (si on m’avait dit que j’y retournerai dans une mêm année, je n’y aurai pas cru). Gros coup de coeur pour la jolie ville fluviale d’Amphawa.

Août : Repos II

Septembre : J’accepte le challenge de vous aimer Le Havre, une ville qui ne mérite vraiment pas la réputation d’enfer de béton qu’on lui attribue. Ce serait même plutôt un paradis du genre.

Octobre : “Winter is coming”! Telle une Garde de Nuit aux aguets, le collectif Bescape part en rang serré à l’assaut de l’Irlande du Nord, la destination qui monte grâce au tourisme apporté par la série la plus piratée de l’année. Avec des paysages épiques, une histoire qui se vit au jour le jour et un Belfast trépidant, il y a de quoi faire là-bas!

Novembre : Préparation dans l’anxiété et l’impatience du tour du monde

Décembre : L’aventure démarre pour toi et moi, Lectrice , Lecteur!

Et pour 2015 ?

Le Tour du monde se terminera fin mars (déjà)… ce qui en soi un gros challenge, à la fois personnel et organisationnel et devrait me fournir du contenu pour un bon bout de temps. Pour le reste, à part un peu de temps dans l’Italie de mes ancêtres (ça fait trop longtemps que je n’y suis pas allée), i n’y aura rien de prévu.

Ce sera donc l’année idéale pour finaliser ce qui reste en suspend (guide, peaufinage du blog, faire en sorte que TOI, Lectrice, Lecteur, ait plaisir à y revenir. J’aurai les idées plus claires une fois rentrée au pays.

En attendant, je te souhaite, depuis Rosario en Argentine, une magnifique année 2015, qu’elle soit remplie d’évasion, de découverte et d’émerveillement, ici ou ailleurs.

Je te bise,

 

Mel

 





  1. Val
    le 14.12.2017

    Bonne année ma ptite Mel! Enjoy un max.

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Merci Val!!! Et merci pour tous tes conseils avant le départ! J’en ferai bon usage!

  3. Retour du Monde
    le 14.12.2017

    Une magnifique année 2015 à toi Mel’ ! Ca fait tellement plaisir de voir des gens aller au bout de leurs rêves, alors pleins de bonheur pour cette année à venir ! 😉

  4. Melissa
    le 14.12.2017

    A vous aussi, à rêveuse, rêveurs et demis. 😉

  5. Emma
    le 14.12.2017

    En espérant que 2015 soit pour toi riches en (bonnes) surprises… Bonne année, Mel ! 😉 Bisous du plat pays 🙂

  6. Melissa
    le 14.12.2017

    Bonne année, Emma! Et vivement al prochaine Bescapade (j’ai hâte).

  7. Lucie A.
    le 14.12.2017

    Oui, une très bonne année à toi et surtout profite bien de ton tour du monde!
    Bravo poru Bescape aussi!

  8. Melissa
    le 14.12.2017

    Eh eh…. merci, Lucie! La, je vais voir si je peux faire un tour en kayak. 😉

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer