- , -

July 2013

A nous Paris, avec IDbus! (1e partie)

IMG_20130628_205158[1]

Aaah… Paris. Une ville pleine de clichés! Tout le monde doit en avoir une image mentale… les bistrots et leurs serveurs, les quais de la Seine et leurs bateaux-mouches, les parcs, la butte Montmartre, la Tour Eiffel…
Tu veux que je te dise, Lectrice, Lecteur ? Tout cela me laisse froide.

Je n’aime pas Paris.

Voilà, c’est dit, le crime de lèse-Lutèce étant commis, je ne vais pas essayer de me justifier. Aussi, lorsque IDbus, la nouvelle compagnie de bus créée par SNCF pour relier capitales proches et grandes villes de France, m’a proposé de passer un mini-week-end dans la ville lumière, pour l’attaquer sous l’angle alternatif, j’ai dis oui. Parce que je suis toujours du genre à laisser leur chance à ceux qui ne me reviennent pas (si ça se trouve, c‘est moi qui suit dans l‘erreur).

Mon gros problème était le suivant: comment faire de l’alternatif quand on ne connait pas ses fondamentaux? En se renseignant. J’avais commencé à glaner quelques conseils… et comptais bien mettre les quatre heures de route par IDbus à profit pour peaufiner tout cela! J’avais bien lancé quelques appels sur Twitter (merci à ceux qui m’ont tuyauté) mais pas de fil conducteur entre eux et j’avoue que je me trouvais un peu perplexe.

IMG_20130628_215655[1]Mais pour le moment, c’est à l’hôtel Pullman que je vais passer la nuit avant le départ. Sentiment bizarre de quitter la station de métro de la Gare du Midi, quand même bien glauque et de franchir une simple porte dans le couloir 50 mètres plus loin pour se retrouver dans un monde de confort et de luxe discret. C’est le week-end, et l’endroit est plutôt calme.. Et partout, un personnel au petit soin… et qui semblait m’attendre (même le barman connaissait mon nom). Dans mon grand lit, je me sens comme une reine… à choisir le film que je veux voir dans la grande cinémathèque proposée aux visiteurs (inclus dans le prix de la chambre) ce traitement royal durera jusqu’au matin… Après un bon petit-déjeuner, me voilà jetée sur le pavé bruxellois, sous la pluie. L’impression d’être Cendrillon après minuit! J’arrive rue de France, là où stationnent les bus. Un aimable capitaine me prend en charge. Votre siège est désigné et à votre disposition, une prise de courant et le wi-fi… Je m’installe et quelques instants plus tard, un visage connu et souriant vient me dire bonjour:. C’est Emmanuelle d’ « Au goût d’Emma »! Chouette surprise, on va faire çà ensemble!

Et nous voilà partis pour un bon 4 quatre heures de route… Confortablement installée (pour un bus, c’est assez royal, siège inclinable et espace conséquent), je détaille l’intérieur du mieux que je peux. Celui-ci à l’air neuf! Sur le plancher du véhicule, on a posé un revêtement imitation bois, et des écrans renseignent le voyageur sur la  position du bis pendant le trajet. Je branche ma tablette sur la prise (une pour deux sièges, vous serez gentils de partager avec votre voisin) et teste la connexion wi-fi…

P1080108

P1080109Petit rappel : le wi-fi sur une cible mouvante, c’est par satellite … et ce n’est pas toujours facile! Par définition, un bus, ça bouge… et plus il va vite, moins la connexion est stable. Si on se connecte assez facilement au départ et à l’arrivée, c’est un peu plus compliqué durant le voyage. Si un avion a des trous d’air, un bus wifisé à des trous numériques. ;D D’autant plus que la grande majorité des passagers sont connectés… ce qui réduit grandement la vitesse de connexion. Quand à l’upload (genre, si tu veux télécharger une photo de toi en train de Twitter/Facebooker live depuis le bus, je sais que c’est tentant); c’est encore pire. Si je me souviens bien de mes leçons,  la capacité d’envoi de donnée par satellite est bien moindre que sa capacité de réception.   Pour une fois, c’est la technologie qui doit rattraper l’usage des technomades! ;D  Donc, prévoyez un peu de lecture, on ne sait jamais.

Correction de la rédaction:la connexion Internet se fait via des boitiers 3G installés dans le bus, la qualité du signal dépendant toujours de la couverture du réseau et le nombre de personnes connectées. 

IMG_6887Il ne manque qu’une petite chose: un minibar (bon, sans alcool, comme recommandé par le guide de courtoisie du bus) ! Pour les étourdis qui auraient oubliés de prendre une boisson, 4 heures sans boire, ça peut être long et le bus ne s’arrête pas en cours de route (sauf si les toilettes ne fonctionnent pas).  Remarque, si cela t’arrivait et si tu demandais gentiment et si le bus n’a pas de retard, je suis sûre que le chauffeur serait assez gentil de faire une courte pause… Les nôtres étaient charmants à l’aller et au retour. Entre l’utilisation d’Internet pour essayer de peaufiner ce week-end, un peu de lecture et une petite sieste, les quatre heures passent plutôt vite et nous arrivons à Paris-Bercy, à proximité de la Station de métro de la ligne 6… Emmanuelle et moi empoignons nos bagages.

A nous Paris!

Infos sur le concept, destinations et réservations sur http://be.idbus.com/fr

Fabuleuses Féroé : Couchsurfing et gastronomie à Tórshavn
Tere, Tallinn : Les bons plans dans la capitale estonienne




  1. Nickko
    le 27.06.2017

    Petite question, les tarifs, tu as une idée des tarifs ?

    Parce que bon 4h au lieu de 1h20, il vont devoir tirer les pris vers le bas pour que ça reste intéressant.

    Un city trip d’un weekend amputé de 8h de voyage ça serait dommage.

  2. Melissa
    le 27.06.2017

    Ca dépend des heures et des jours… Il y a des tarifs à 25 Euros (mais je pense que le bus fait un crochet par Lille, il y a 5 heures de route… ou alors ils comptent les embouteillages du matin). Le prix standard tourne autour de 35 Euros pour un aller.

  3. tunimaal @ Blog de voyage au Japon
    le 27.06.2017

    J’avoue que ça à l’air bien plus confortable que Eurolines, dont je n’étais pas très fan 🙁

    Sinon, pour l’anecdote, tu vis dans quel pays? Pourquoi cette question? Parce que cet article a été publié le mardi, 7 juillet 2013 et que l’on est le Mardi 2 juillet 2013. Faudra que tu me dises comment tu fais pour voyager dans le futur MDR Moi aussi je veux faire ça LOL

  4. Melissa
    le 27.06.2017

    Je confirme, c’est très confortable. Et pour les dates, j’ai un étrange problème de date bloquées depuis que j’ai installé ce nouveau thème. Et je ne trouve pas la solution! 😉

  5. A la découverte d'un Paris alternatif avec iDBUS #1 | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy
    le 27.06.2017

    […] mauvaise idée ! Disons que la fatigue mélangée aux difficultés du Wifi (je vous renvoie chez Mel loves travels qui vous expliquera tout ça bien mieux que moi) n’ont pas été le combo gagnant. J’ai […]

  6. Citytrip à Lille en mode "SlowTravel", avec OUIbus - Mel Loves Travels
    le 27.06.2017

    […] après-midi, me voilà donc à la Gare du midi pour embarquer dans un OUIbus fuschia et bleu. J’avais déjà testé leur service au lancement des lignes de OUIbus et je savais plus ou moins à quoi m’attendre. Ce qui ne change pas, c’est la […]