- Bruxelles , Belgique -

December 2016

Un jour, un café : le top des cafés bruxellois, 1er épisode

Si vous avez suivi votre blogueuse sur les réseaux sociaux, vous aurez vu que régulièrement, je vais me promener dans divers débits de boissons (alcoolisées ou pas) bruxellois. Une démarche "encyclopédique" qui est menée par ma curiosité... et disons-le mon côté épicurienne (ce n'est pas pour rien que ma grand-mère en tenait un, de café).  Que je tombe dessus par hasard, que ce soit de vieilles connaissances ou du tout neuf,  que les banquettes soient en cuir, en skaï, en bois  ou en velours, j'en ai sélectionné quelques uns... et ils seront publié régulièrement ici, près à vous faire envie de venir à Bruxelles. 

Pour suivre mes prochaines découvertes, c'est #unjouruncafé sur Instagram. 😉  

Alors, on y va ? 

Le plus mythique : Goupil le Fol

Maître Goupil se cache rue de la Violette depuis des années et était cool depuis avant que Bruxelles ne devienne un petit plus cool. Dabs cette antre dédiée aux vins de fruits, à la chanson française et à la décoration chargée de bric et de broc, on se sent juste bien ! Il y a par contre des espèces de règles non écrites. Vous êtes là avec des amis ? On reste en bas. Vous êtes en charmante compagnie, direction l'étage. Un tour aux toilettes vous dira pourquoi !

Goupil le Fol

Rue de la Violette 22, 1000 Bruxelles

Le plus tout bon : Peck 47

Peck 47 est un lieu qui vit toute la journée : il ouvre pour vous accueillir au petit-déjeuner, vous régale le midi, vous offre smoothies, jus et gâteau à l'heure du goûter et est là pour les petits-creux du dîner ou le cocktail après le boulot. Depuis qu'il a ouvert, ce "bar à manger" au look newyorkais ne désemplit pas. Il semble avoir trouvé une niche qui manquait à Bruxelles. Ca doit être à cause de l'accueil charmant, des ingrédients bio pour toutes leurs confections et pour toutes leurs boissons maisons (smoothies et cocktails). 

Son seul défaut ? Qu'il est bien difficile d'y trouver une place. 

Peck 47

Rue du Marché aux Poulets 47

 

Il est l'heure de se faire du bien! #smoothie

Une photo publiée par Melissa M. (@mellovestravels) le

#unjouruncafé se la joue classisur dans une icône bruxelloise : A la Mort Subite.

Une photo publiée par Melissa M. (@mellovestravels) le

Le plus bruxellois : A la Mort Subite

Passer la porte de la Mort Subite, c'est prendre une capsule à remonter le temps  jusqu'au début du XXème siècle.  Depuis 4 générations, les Vossen conservent amoureusement ce débit de boisson dédié au culte de la gueuze, la plus bruxelloise des bières. Vieilles tables et chaises en bois, banquettes en maroquin, haut plafond et service à la table (ça se fait rare) sont au menu à côté des Krieks, des Pêcheresses et des Faros. Si vous avez faim, ne manquez pas leurs célèbres tartines. A faire au moins une fois pour retrouver le temps où Bruxelles brusselait. 

A La Mort Subite

rue Montagne-aux-Herbes Potagères 7

 

Le plus classe: Alice

On est en train d'assister à une mini-explosion des bars à cocktails à cocktails... Il est tout nouveau, il est tout chaud... situé au carrefour Bailli de l'Avenue Louise, à l'étage de l'excellent restaurant "Rouge tomate", Alice s'est vite fait une place dans mon cœur.  Premièrement, j'adore les espaces aux différentes ambiances : le bar aux lumières tamisées, la grande pièce blanche où se tiennent quelques jam et sa jolie carpette blanche, si douce qu'on n'ose à peine y poser le pied, son petit boudoir pour les amoureux... La déco, c'est bien joli... mais qu'est-ce qu'il y a dans le verre ?  Quelques grands classiques (la mode est au "vieux" cocktails), des créations (gros penchant pour le "Basil smash" et sa fraîcheur) et si vous êtes aventureux, laissez libre court à la créativité du barman en lui donnant quelques indications (alcool de base, saveurs préférées).  

Rouge Tomate, Bar Alice

avenue Louise 190

En pleine mission "immersion" pour un futur article sur mon top 10 des bars bruxellois. ????

Une photo publiée par Melissa M. (@mellovestravels) le

Le plus "Where Everybody Knows your Name" : Le Coq

Depuis que le Monk a subi un lifting il y a quelques années, ce n'est plus la même chose mais le concept du "stamcafé" n'est pas mort pour autant. Le "stamcafé", pour les non-Belges, c'est le café traditionnel, le café du coin, sans fioritures, où les clients ont leurs petites habitudes. C'est donc au Coq que j'ai fuit l'hipsterisation de mon bie,n)aimé Monk (qu'on retrouvera quand même plus tard dans le classement). Et des habitués, j'en croise en effet quand j'y passe de temps en temps après une longue journée et que j'ai envie d'essayer une petite bière spéciale avant de rentrer. Quelques vieux messieurs qui terminent leur après-midi, un jeune homme à lunettes qui vient y lire son journal... On se fait la bise entre habitués, et avec le personnel au bar. La meilleure place ? Elle est au comptoir pour regarder un peu ce qui se passe. Bref; c'est un peu comme avoir son salon, mais avec un bar beaucoup plus que le bas de son armoire. Ce qui ne gâte rien, c'est que la sélection des bières (pas chères) est plutôt pas mal et bien étoffée (mention spéciale à la "Viven Imperial IPA')... avec chaque mois plusieurs "spéciales" qui viennent faire un petit tour et puis s'en vont. 

Café Le Coq

Rue Auguste Orts 14,





  1. malicyel
    le 14.12.2017

    Et dire qu’il n’y en a aucun que je connais pour le moment, il va falloir remédier à ça !!! 🙂

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Ah ah… Je devrai donc te donner quelques idées. Tant mieux ! Ce n’est que le début.

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer