- Freetown , Ghana -

December 2016

Ma musique du départ #36 : Obaa Sima

La playlist “découverte de la semaine” de Spotify a quelque chose de miraculeux : taillée sur mesure selon ce que vous écoutez, il y a de fortes chances pour que vous trouviez quelques perles de groupes ou d’artistes dont vous n’auriez jamais entendu parler et pourtant, il semble que vous ayez attendu ces morceaux toute votre vie.

Et ce lundi soir, alors que je rentrais chez moi le cœur léger, un beat électronique, quasi binaire, festif, reminiscent de la house de Chicago, arrive dans mes écouteurs. Après quelques mesures, une voix saturée, androgyne, chantant presque faux arrive. J’essaie d’identifier une langue inconnue… ça a l’air d’être africain, je cherche mon smartphone dans mon sac et voit le portrait délavé d’un grand black en veste en jeans et lunettes noires : Ata Kak et le morceau… date de 1994 !

L’histoire de ce morceau est complètement dingue : trouvée sur une mixtape au Ghana par un étudiant en ethnomusicologie, Brian Shimkovitz, en 2005 (allez voir son site; http://www.awesometapes.com/, c’est une MINE pour les amateurs de musiques d’Afrique), cet OVNI qui n’existait qu’en cassette verra son auteur inconnu, jusqu’à ce que Shimkovitz ne retrouve la trace de l’artiste en 2011: Yaw Atta-Owusu, un musicien ghanéen auto-didacte qui avait enregistré le morceau lorsqu’il habitait à Toronto. Et cette langue, c’est le twi, langue parlée par les Ashanti. Quant à cette mixtape, elle est à peine sortie, en version remastérisée.

Je vous laisse le lien de toute l’histoire ici, parce qu’elle vaut quand même son pesant de cacahuètes. Et je te défie de ne pas remuer un pied, voire ton popotin, Lectrice, Lecteur.

Retrouvez la playlist “Musique du départ“. 

Cet article est l’épisode 8 du challenge #31blogginsdays.





En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer