Dans le Sud des Etats-Unis, il existe deux religions: le christianisme et le football américain. Non, pas la NFL et ses stars… mais le College Football: la compétition universitaire. Le College football, c’est avant tout un chance. Une chance pour des étudiants ayant un gros potentiel athlétique, mais pas les moyens, d’accéder à l’enseignement universitaire. Les recrutements au printemps sont aussi surveillés par les amateurs que le mercato footballistique européen! Les meilleurs continueront dans le sport, les autres dans la branche académique choisie.

Auburn, dans l’Alabama, est une petite ville: 51.000 habitants environ. Son stade universitaire peut faire tenir presque le double! La ville bat au rythme de la saison de football de ses Auburn Tigers et comme elle fait partie de la SEC, la South Eastern Conference, une des plus réputée du pays, elle en fait la fierté et le prestige. A chaque automne, la population triple quasi tous les tout les week-ends, que l’on regarde chez soi, dans un bar, au stade ou dans les énormes campings pour caravanes géantes, on suit le match du jour! Et quand Auburn gagne, c’est à Toomer’s Corner que l’on vient faire la fête. Un petit carrefour qui sent l’Amérique de l’époque Mad Men avec son drug store et sa paire de chênes qui se fait recouvrir de papier toilette à chaque victoire. Ces arbres plus que centenaires sont l’autre symbole de la ville.

Mais qui dit compétition dit “rivalité” et “l’ennemi” des Auburn Tigers, ce sont des Crimson Tides de l’Université d’Alabama.

En février, Harvey A. Updyke Jr., supporter des Crimson Tides, a déversé des litres d’herbicide au pied de pauvres arbres innocents. La dose est normalement mortelle mais toute une ville, appuyée par son université, s’est mobilisée pour essayer de les sauver…

Le mot “immortaliser” en photo a pris ici tout son sens!

UPDATE : Après avoir remplacé les chênes, ils ont été brûlé fin 2016 par des fans de Lousisiana State University. Les chênes seront à nouveau remplacés en  2017.