Ça faisait un moment qu’on n’en avait plus parlé mais, lectrice, lecteur, tu sais que je ne lâche pas l’affaire! Ça prendra le temps qu’il faudra (espérons moins que les 15 ans que ça m’a pris pour aller en Afrique du Sud) mais on y arrivera (insertion de musique lyrique évoquant la force de la destinée).

Aux dernières nouvelles, je me posais la questions de l’interruption de carrière avec dans la tête, l’idée de partir fin décembre 2013 mais voilà… Au mois de septembre, j’ai été renversée par une bagnole… Outre le fait que je suis obligée de repousser mes projets, vu que je suis pas encore complètement rétablie, et que le sort de mon genou est encore en sursis, mon projet de partir fin 2013 est remis en question…

Repoussé… mais définitivement pas oublié! Pendant ces presque deux mois passés assise dans mon fauteuil, j’ai eu le temps de réfléchir, entre le télétravail et les l’orgie de télévision que je me suis infligée. Cet accident, il aurait pu être fatal… et tous mes rêves de voyageuse se seraient évanouis en même temps que moi! Cela m’a fait réévaluer le pourquoi de ce qui m’empêche de partir plus longuement… De faire ce que j’ai envie de faire. Je ne suis pas la première, et ne saurait pas la dernière à trouver l’illumination après un évènement « traumatique ». Un sacré coup de pied au cul!

Ce Rapa Iti Project, il fera partie de quelque chose de plus grand, de plus long et pour ça, j’aurai besoin de plus de temps pour le préparer et me préparer. Je table donc sur la fin 2014, au plus tôt!

Ce qui donnera plus de temps au tout nouveau site web de la compagnie qui gère les opérations du Tuhaa Pae IV de se remplir! Car enfin, le nouveau cargo mixte, la manière principale d’arriver à Rapa, est entré en service avec, je l’espère, des rotations plus fréquentes. Avec des tarifs qui ont bondi également!

Bon, à ce prix là, il y a aussi une piscine… ;D