Tous les ans, c’est la même histoire : on se perd dans ses copies de réservations, on se rend compte qu’une fois arrivé.e, on a oublié de mettre quelque chose d’indispensable dans ses bagages ou on se trimbale des guides un peu encombrants et surtout, lourds (le papier, ça pèse). Pour cette dernière chronique « Séquence Inspiration » de la saison, je vous livre mes trois applications pour smarphone indispensables pour vous voyager sans se prendre la tête.

Et on se retrouve en septembre sur « Tendances Première » !

Véronique Thyberghien : On parle de ces application voyages…

Moi-même : Voilà

VT : Parce qu’on ne voyage plus sans applications, maintenant.

MM : Et forcément, en plus, si elles peuvent être d’une certaine utilité…

VT : (rire) Oui, c’est mieux !

MM : Allons-y… On va commencer par la première qui va se charger de faciliter la gestion de vos réservations que ce soit avion, train, bus, hôtels, etc. Et qui s’appelle Wipolo. Et le principe, c’est très simple, vous créer d’abords votre compte et une fois votre compte créé, dès que vous recevez une confirmation de réservation (NDLA : sur le même compte e-mail avec lequel vous ouvert votre compte), que ce soit pour n’importe quoi, vous transférez cet e-mail à l’adresse e-mail du robot de Wipolo qui va se charger de faire tout çà tout seul et quelques minutes plus tard, HOP, vous avez votre voyage qui est crée sur l’application avec tous les détails et comme çà, ça permet de centraliser au même endroit puisque en plus, Wipolo sait reconnaître quand des réservations font partie d’un même voyage.

VT : Tout seul ?

MM : Voilà. Par exemple, vous prenez un aller-retour pour Rome du 2 au 20 juillet, puis entretemps, vous faîtes des réservations de bus pour aller à Naples, des réservations d’hôtels à Rome et à Naples, Wipolo va reconnaître qu’il s’agit du même voyage et tout regrouper.

VT : Ah, génial !

MM : Comme çà, vous avez tout sous la main. Vous n’avez pas à vous inquiéter et vous pouvez même télécharger les e-mails originaux à partir de l’application, c’est plus sûr.

VT : Ça veut dire qu’on a plus besoin de paperasse et de chose çà… On a tout qui répertorié dans l’application ?

MM : Et en plus, pour ce qui s’agit des avions, vous avez des alertes en cas de retard, etc. Donc c’est bien pratique.

VT : Si l’avion a du retard. Pas si vous avez du retard. Sinon, c’est trop tard (rires). Donc, gérer ses réservations d’avion, de bus, d’hôtels, c’est avec une seule application qui s’appelle Wipolo.

Est-ce qu’on fait sa valise avec une application ?

MM : Tout à fait, donc on en avait déjà parlé l’année dernière, même époque mais ça fait toujours du bien de le rappeler. Pour ne pas oublier des petites choses quand on fait sa valise, il y a deux applications qui font plus ou moins la même chose. La plus complète s’appelle Packking et l’autre s’appelle PackPoint, un peu moins complète mais qui est complètement gratuite parce qu’avec Packking, vous ne pouvez enregistrer qu’un voyage puis le supprimer et le remplacer par un autre pour garder la version gratuite sinon, c’est payant, c’est genre 5 Euros. Pas très cher, mais bon… Packking est la plus complète et elles fonctionnent toutes les deux de la même façon : vous donnez le nom de votre voyage, on vous demande si vous êtes un homme, une femme, combien de jours vous partez, où vous partez et puis vous sélectionnez le type de voyage que vous faites : voyage d’affaire, voyage à la montagne, voyage à la plage, si vous allez faire de la plongée, etc. Vous pouvez choisir plusieurs items à la fois et l’application va créer toute une liste des éléments que vous devez mettre dans votre valise. Après, à vous de choisir… si par exemple, vous avez des lunettes et pas de lentilles, vous barrez.

VT : Voilà, vous n’êtes pas obligés de la suivre à la lettre. C’est une sorte de pense-bête.

MM : C’est un pense-bête mais qui vous permet de n’absolument rien oublier du tout.

VT : Par exemple, si vous cochez « lentilles » au lieu de lunettes, il va vous dire de prendre le produit qui va avec, ce genre de choses ?

MM : Oui, oui. Il y a « ne pas oublier de prendre le nettoyant pour lentille » , ou « ne pas oublier de prendre des batteries supplémentaires pour l’appareil-photo ».

VT : Ceux qui nous écoutent qui sont des champions du bagage se disent : « Ah, pas besoin de çà ! ». Je connais des gens qui ne sont pas du tout des champions des bagages et à qui ça ferait du bien !

MM : Ah oui. Autre élément plutôt comique, vous pouvez dire qui vous allez faire une lessive ou pas. Donc en même temps, ça calcule le nombre de vêtements dont vous avez vraiment besoin.

VT : Oui, parce qu’en général, c’est pas qu’on oublie des choses, c’est qu’on en a de trop. On prend des trucs inutiles qui ne servent à rien. Est-ce qu’il se guide sur la météo à venir ? Dans les sept prochains jours, il pleuvra, donc il faut mettre des trucs plus chauds ?

MM : Avec Packking, vous pouvez décider du climat qu’il y aura là ou vous allez. PackPoint fonctionne différemment. Il géolocalise l’endroit où vous allez et adapte à ce moment là le type de vêtements dont vous aurez besoin.

VT : C’est génial ! Alors, une application petit guide…

MM : C’est Triposo. Avec elle, vous n’aurez plus besoin d’un guide papier. C’est un agrégateur de contenu donc qui va rassembler du contenu de différentes sources Wikitravel, Wikipedia, Facebook, Booking, etc. Et qui va créer pour chaque pays, chaque ville, un mini-guide qui va vous servir à peu prêt pour tout. Lorsque vous arrivez, vous téléchargez tout de suite votre guide pour qu’il soit disponible hors ligne, c’est important sinon, ça sert à rien, et là vous avez accès à une mine d’informations. Par exemple, j’étais à Gdansk donc, j’ai téléchargé le guide « Poméranie ». Dedans, j’ai choisi la ville de Gdansk. Dès qu’on arrive, on a déjà les choses importantes à voir, l’heure locale, la monnaie, quelques phrases en polonais mais vous pouvez accéder à tout un lexique aussi, selon les pays. Egalement, vous avez des activités à faire et la chose qui est assez sympa ce sont les « city walks » donc ce sont soit des utilisateurs qui ont créé des itinéraires dans leurs villes avec des choses importantes à voir ou alors, vous pouvez en créer une aussi vous même. Vous choisissez les endroits que vous ne voulez pas louper et l’application va calculer le chemin à prendre pour les visiter.

VT : Un agrégateur de contenu, ça veut dire dire que les informations ne sont pas toujours vérifiées. Il faut être attentifs ou on peut être confiants ?

MM : On peut être aussi confiants que l’on peut l’être avec Wikipedia.

VT : (rires)

MM : Mais en général, c’est vraiment pas mal foutu, c’est très détaillé. Ça reprend toute l’histoire d’un pays, d’une ville ou d’une région et c’est très, très bien fait. On peut aussi réserver des hôtels à partir de l’application via Booking. Si on veut sortir, il y a toute une série de lieux, restaurants, cafés, etc. Avec des reviews, etc. C’est vraiment top.

VT : C’est gratuit, Triposo ?

MM : Oui.

VT : Ah ben voilà… Trois applications gratuites sauf une mais on n’est pas obligés de la prendre puisqu’il y en a une autre qui existe, hein, je résume, pour se faciliter le voyage.

Pour le podcast, rendez-vous sur Auvio