C’est fourbu, repus mais heureux après notre randonnée que nous arrivons sur le territoire des 5 Montagnes, un ensemble de 4 villages axé autour d’Autrans. Un territoire à l’ADN particulièrement sportif, mais pas que.

Une nuit, au Refuge de Gève

Pour compléter l’expérience « montagnes du Vercors », nous allons passer la nuit dans un refuge, mais pas n’importe lequel : le refuge de Gève. Situé en pleine nature, ce complexe de chalets est fort couru, non seulement par les vacanciers qui viennent y séjourner (souvent en groupe ou en famille) mais aussi par locaux qui fréquentent son restaurant et leurs concerts du jeudi qui y sont organisés l’été. Pour compléter l’offre, le refuge propose des activités équestres pour petits et grands (à cheval ou à poney)

Les chalets sont grands, confortables et équipés de matelas et d’oreillers mais vous devrez amener le reste : duvet, essuies (vous pourrez en louer sur place en cas d’oubli) et produits de toilettes. Les sanitaires communs sont très propres. Et laisse-moi te dire, Lectrice, Lecteur, qu’une bonne douche après près de 40 heures dans les mêmes vêtements, c’est l’équivalent d’une expérience orgasmique.

J’ai particulièrement aimé son ambiance familiale et bon enfant, sans chichi, comme il se doit être dans un refuge et une fois la fête finie, le calme y est absolu, et il ne vous reste plus qu’à admirer les étoiles avant de rejoindre votre mignon chalet. 

Refuge de Gève

109 Le Village, 38880 Autrans, France

 

Au bonheur des sportifs, avec ZeCamp

C’est une matinée à la cool qui attend la Team #bonnesvivantes (Sophie, Cécile d’Inspiration Vercors et moi-même) sur le Territoire d’Autrans-Méaudre. C’est ici que je vais découvrir que les sports d’hiver font partie intégrale de la vie des habitants du Vercors. Cécile en parle d’ailleurs avec passion.  Les villages sont parsemés de souvenirs du passage des J.O. d’hiver de Grenoble : ski, ski nordique mais surtout, le biathlon. Le biathlon, c’est la discipline qui combine deux sports à la fois : le ski de fond et le tir à la carabine. Et ce coin de Vercors est une terre de champions ! C’est d’ailleurs à Corrençon-en-Vercors, à côté de Villard-de-Lans, que nous allons en rencontrer un : Loïs Habert.

Avec sa femme ; la championne olympique Marie Dorin-Habert et leur ami skieur de fond (et aussi médaillé olympique) Robin Duvillard, il a choisi d’installe ici leur projet commun : ZeCamp, un hébergement conçu par des sportifs, pour des sportifs mais pas que (les amoureux de la montagne sont les bienvenus). Et c’est en plein chantier que nous rencontrons Loïs. L’ouverture étant prévue en décembre, c’est donc dans un état bien avancé de construction que nous pouvons découvrir ce complexe en devenir. Tu l’auras compris, Lectrice, Lecteur : c’est une exclu ! Evidemment, montagne oblige, il y a beaucoup de bois et des tas de fenêtres sont prévues pour illuminer les intérieurs. Outre les chambres, il y aura une grande salle de restauration avec une  terrasse, une salle de gym et de récupération… Situé à côté d’un golf, ZeCamp est aussi au départ d’un circuit de ski-roue (un sport qui semble TRES populaire dans la région, nous avons croisé plusieurs adeptes sur la route).  Ce sera le paradis pour ceux qui aiment bouger ! Un projet qui m’intrigue et à suivre ! Mais l’heure tourne, nous prenons congé de Loïs et c’est à pied que nous nous rendons vers un lieu qui vaut son pesant de cacahuètes.

ZECAMP
Comte du Fourneau
38250 Corrençon-en-Vercors

Déjeuner dans les bois, au Clariant

Pour rejoindre Le Clariant, il faut marcher un peu, ça fait partie de la récompense qui vous attend à l’arrivée. Une bonne vingtaine de minutes de promenade de santé. D’abord en longeant le golf et le terrain d’entrainement de tir pour le biathlon, puis dans la nature avant d’arriver au Clariant, une auberge de montagne qui propose des repas (selon l’humeur de son chef) le midi et le soir mais uniquement sur réservation. Niché à l’entrée du Parc Naturel, Le Clariant est dans un lieu si préservé qu’il n’est pas raccordé à l’eau, ni à l’électricité ! Si les extérieurs sont évidemment super jolis (l’auberge est situé dans une clairière et très fleurie), c’est l’intérieur qui fait mouche immédiatement chez moi. Repris par de jeunes entrepreneurs (c’est d’ailleurs Tom, un des propriétaires, qui est venu nous accueillir), ce refuge a reçu un sacré coup de jeune mais sans perdre son côté « montagne ». Beaucoup de bois évidemment, mélangé à du style scandinave, des tissus et matières, sans oublier la pièce de résistance de la salle principale : une énorme cheminée ! Si c’est super-beau en été, je n’ose imaginer comment ce doit être en hiver, quand le restaurant organise des fondues à la bougie et que le paysage est recouvert de blanc !

Côté assiette, on retrouve une cuisine simple, honnête, sans chichis et savoureuses mais surtout, d’énorme portions. Je ne suis pas arrivée au bout de mes ravioles gratinées !

Avant de quitter, à regret, l’auberge, nous allons visiter un petit extra : une chambre nomade ! Construite dans un conteneur, cette chambre tout confort peut être déplacée, par exemple auprès des pistes de ski. Et comme les baies vitrées de cette chambre insolite sont énormes, on se retrouve vraiment longé dans le paysage. Compter au moins 200 Euros pour tenter l’expérience.

Clariant en Vercors
Le Bruchet
38250 Corrençon-en-Vercors

Mini-break à Autrans

Après la petite promenade digestive, nous reprenons la route, en longeant en parie la Via Vercors, une voie douce qui parcourt le territoire d’Autrans-Méaudre et accessible à tous puisqu’elle est plate. Un bon plan qui n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde puisque je ne conduis pas !  

Nous retrouvons le reste du groupe dans la jolie petite ville d’Autrans et ils ont l’air plutôt contents de leur belle balade à vélo ! Ce seront des retrouvailles de courtes durées puisque Gaëlle, Jérémy, Pauline et Cécile nous quittent tandis que Maxime, Sophie et moi sommes confiés entre les mains de Stéphanie de l’Office de tourisme Saint-Marcellin Vercors Isère qui va nous accompagner jusqu’à notre départ le lendemain. Mais avant de découvrir son territoire de Saint-Marcellin, nous allons nous attarder un peu à Autrans, pour admirer ses solides maisons de pierre aux drôles de toits en escalier et pour se rafraîchir d’une bière…. Bleue, couleur Schtroumpf. Colorée naturellement par un ajout de spiruline, ça fait un drôle d’effet, mais elle est plutôt rafraîchissante.

Bien que la terrasse du Samovar soit plus qu’agréable et qu’on apprécie de lézarder au soleil avec une petite mousse, notre prochaine étape nous appelle !  

Le Samovar

4 Rue de l’Église, 38880 Autrans

Cet article est écrit dans le cadre d’une coopération avec Inspiration Vercors et ses partenaires.