- , -

July 2013

A nous Paris, avec IDbus : Parlons “Alternatif”!

Parlons en effet alternatives… Parlons d’un Paris vu d’un autre angle… Exit Tour Eiffel, Louvre et restaurants de tradition!

Ce qui est assez étrange pour quelqu’un qui n’a eu l’occasion de faire ni l’un, ni l’autre (pour rappel, ma complainte “J’aime pas Paris”)

En discutant avec Emmanuelle, je me rends compte qu’elle s’est bien préparée et on décide de faire cause commune! Après avoir acheté nos ticket d’un jour à la RATP, déposé nos affaires à l’Hôtel Ibis de l’Avenue d’Italie, on file se restaurer chez DIPS!

P1080112

P1080110DIP”S, comme le suggère son nom, est un restaurant… à dips, c’est petite sauce où l”on trempe d’habitude des chips… mais ici, nous sommes dans le dips haut-de-gamme,avec ingrédient de saison, s’il-vous-plait! Comme nous crevons un peu la dalle (et qu(on est curieuse), va pour la formule lunch (entrée-plat). A chaque plat correspond sa sauce (je suppose que rien n’epêche de faire des expériences mais il me semble qu’on vous regarderai de travers). En entrée, j’opte pour les gnocchi et dips basilic, Emmanuelle choisit des Gougères au fromage (des espèces de soufflés au fromage) et dips de cacahuètes. Comme on me voit, c’est assez simple… pour laisser la sauce s’exprimer. Et que dit ma sauce au basilic? Que le gout en est adouci par le fromage frais. Par contre, celle d’Emmanuelle à un goût très prononcé : on dirait des cacahuètes liquides tellement la saveur est pure. Pour le plat principal, je passe à un poulet au thym et citron avec sauce banane-coco et Emmanuelle opte pour un poisson accompagné de sa sauce au fenouil rôti. Cette fois, c’est à moi d’en prendre plein les papilles! J’ai l’impression de napper mon poulet d’un délicieux milk-shake légèrement salé. Celui d’Emmanuelle est un peu plus subtil. Quand à mon poulet, il est bon, sans plus. Un peu comme si on avait laissé les plats sans trop de goût pour pouvoir laisser s’exprimer les sauces.  Par contre, un bon point pour des énormes frites, croquantes et savoureuses.  Nous repartons de là repues (un dessert eu été de trop) et partons direction l’arrêt Richelieu pour assister à une mise-aux-enchère de l’Hôtel Drouot mais pas avant de tomber nez-à-nez avec le début du cortège de la Gay Pride! Une Gay Pride qui a l’air plutôt apaisée après les semaines de manifs contre le mariage pour tous! Tout cela à l’air fort sage (je mets çà sur le compte que les participants n’en étaient qu’à l’échauffement). Mais l’heure tourne et nous nous nous engouffrons dans le métro.

P1080118

P1080120

Aaah… l’Hôtel Drouot… Je m’imagine déjà avec ma petite palette à la main, entre représentant de richissimes inconnus et de Parisiens quête de bonnes affaires sien? Et lorsque nous arrivons à la salle des ventes: première déconvenue d’une série: c’est le premier jour des vacances et les ventes sont suspendues jusqu’en septembre. DAMNED!!! Pourtant, leur site web mentionne bien des ventes… C’est à n’y rien comprendre!

P1080133

Nous reprenons piteusement notre route pour rejoindre l’arrêt Opéra et la rue Scribe où se trouve le Musée du Parfum de Fragonard, une des plus ancienne parfumerie de Grasse qui a installé son antenne parisienne à deux pas de l’Opéra Garnier. Musée qui plus est gratuit!  Lorsque nous entrons, c’est à la suite de tout un groupe de touristes Indiens. Il faudra donc patienter un peu pour voir la très jolie collection de ce petit musée. De l’antiquité à l’ère contemporaine, l’histoire de la parfumerie à travers différents objets y est exposée. ON craque pour les précieux flacons du XIXe en forme de tête de cygne ou la table qui contient pâtes à odeurs différentes et qu’il faut deviner ’13 sur 14, pas si mal que çà) mais ce qui m’impressionne le plus, c’est l’orgue à parfumeur, un cabinet de bois renfermant une quantité impressionnante de fioles de différentes essences. Comment un nez évite t’il la saturation dans ces conditions, je n’en sais rien mais je me dis que ce doit être un des plus jolis métier du monde. Evidemment, on a rien sans rien… si le musée est gratuit, c’est que la boutique termine la visite.

P1080139

Nous laissons les vendeuses avec les touristes indiens et russes et reprenons notre route pour rejoindre le Jardin des Tuileries et le Musée de l’Orangerie où sont exposés une version maxi des Nymphéas de Claude Monet. Et à nouveau… la poisse! “Ah, il est 17h50, le musée ferme à 18 heures, Mesdemoiselles.” Emmanuelle et moi nous regardons, ne sachant pas trop s’il faut rire ou rager.

20130708-233359.jpg

Après une petite pause dans les jardins pour nous remettre de cette déception, nous reprenons nos battons de pèlerines car j’ai donné rendez-vous à un Parisien, un vrai: j’ai nommé @fleurdebitume. Il est né et a grandi à Paris et c’est dans un endroit de son quartier qu’il nous a donné rendez-vous: à l’Académie de la Bière! Charmante attention pour les deux Belges séparées de la Mère-Patrie! Et on se croirait tout à fait à la maison ici! Adieu le décor du typique bistrot parisien: on pourrait être à Gand, Liège ou Bruxelles… dans ce sens, c’est plutôt “alternatif” pour Paris! Bien que ka liste de bières du Plat pays soit consistante, on a préfère opter pour des bières française (une Ch’ti, une blonde quasi belge et une Akademik) et pour donner une touche française en plus, on commande une assiette de charcuterie sur laquelle je me rue quasi! Mais le plus intéressant, c’était surtout d’écouter, se faire raconter le Paris de Monsieur Fleurdebitume… et c’est qu’il pourrait bien me faire changer d’avis sur sa ville!





  1. Emma
    le 13.12.2017

    Ahah, j’ai adoré le “Nous reprenons piteusement notre route”, pauvres de nous… 😉 Mais je suis bien contente de savoir que je n’étais pas folle à propos des ventes chez Drouot !!
    Enfin, c’était bien sympathique de se remémorer cette journée en ta compagnie, j’ai hâte de lire la suite 🙂

  2. Melissa
    le 13.12.2017

    La réciproque est vraie, Emma! 😉 Je pense que tu sera splus rapide que moi à publier la suite.

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer