- , -

November 2012

Au fil de la Thaïlande : dernières heures à Koh Tao

Fourbue mais heureuse après une journée passée sous l’eau, je me ballade nonchalamment dans la rue principale de Chalok Baan… Je pense qu’il est temps de prendre soin de moi! Depuis mon arrivée en Thaïlande, je ne me suis pas encore prêtée aux fameux massages!

Justement, me voilà devant un salon qui semble prometteur! Je me penche sur la liste de prix et le propriétaire des lieux vient à ma rencontre. Une quarantaine d’année, blond, avec une voix douce et le ton d’un sage qui trahit celui qui est tombé amoureux de la Thaïlande et qui a décidé d’y faire sa vie. J’ai vu juste : c’est avec sa femme, qui est Thaïlandaise et masseuse, qu’il a ouvert la boutique. Pour ne pas déranger le massage en cours, il m’invite à m’installer sur le porche en discutant autour d’une tasse de thé. Il me recommande un massage à l’huile « Pour commencer, certains ne supportent pas le massage thaï, plus intense. On vous prend dans une demi-heure? ». Nous continuons de discuter jusqu’à ce que mon tour arrive. A l’intérieur du salon, une musique douce, orientale, commence à vous amollir l’esprit, en préparation de ce qui va suivre. Une souriante jeune fille m’invite doucement à m’allonger sur la table. Je sens des petites mains m’enduire le dos d’huile et soudain, c’est comme si un rouleau compresseur me passait dessus! Mais d’où tire t-elle sa force??? Et comment réussit-elle à maintenir la pression pendant tout le massage? La première demi-heure passée sur le ventre oscille entre la douleur et la relaxation intense. Quand elle me retourne sur le dos et me soulève littéralement pour étirer le dos, j’aperçois entre les rideaux de l’alcôve un jeune homme, entré juste après moi, qui est en train de se faire marcher sur le dos par une masseuse suspendue à deux barres de fer au dessus de la table. C’est donc à cela que j’ai échappé! Aussi ramollie qu’un chamalow, on me laisse me rhabiller, le patron vient me servir une nouvelle tasse de thé au jasmin avant de me demander mon impression. Je ne suis justement pas douillette et j’avais grandement besoin que mes muscles soient malmenés.

Parfait pour me remettre en forme avant une ultime journée de farniente sur la plage! Quand je me réveille le lendemain, il est relativement tard… J’aurai très bien pu me rendre à Freedom Beach ou Taa Toh Bay à pied mais voilà, j’avais envie de voir la plus grand plage de l’île: Sairee Beach. Comme je suis seule à y aller et pour éviter de payer un tarif prohibitif (c’est le même prix, qu’on soit seul ou a plusieurs), un monsieur m’indique que je ferai mieux d’y aller en moto-taxi et me conduit auprès d’un jeune homme qui attend nonchalamment à côté de sa mobylette. Une première pour moi! J’agrippe la taille de mon chauffeur et en route!

Le moto-taxi, c’est une expérience en soi! Que ce soit dans les rues de Bangkok ou dans les petites îles, le moto-taxi est un des transports les moins chers… mais il faut avoir le cœur bien accroché! La route qui mène à Sairee et étroite et faite de haut, de bas et de tournants et la mobylette y file de toute sa petite vitesse! Ça peut être assez impressionnant! Surtout quand on sait que les accidents sont assez fréquents mais mon chauffeur me dépose saine et sauve au village de Sairee.

Sairee est un village qui n’a l’air de rien! Un peu comme un légo assemblé assemblé à la hâte. Un bourg qui a grandi de la nécessité d’accommoder les touristes: petits hôtels; clubs de plongées, restaurants, bars, supérettes, banques et même un petit cinéma : rien ne manque!

Je m’installe… La plage a beau être la plus longue, ce n’est pas la plus large! Avec la marée, elle se réduit à quelques mètres tous bordés de bar et de clubs de plongée. Je m’amuse à regarder les ballets des apprentis plongeurs monter sur des petits bateaux qui les attendent. Vu l’air peu rassuré de certains, ça doit être leur première sortie en mer depuis l’entrainement.

A côté de moi, un chien somnole: un peu American Staffordshire, surtout chien de îles. D’après la monitrice de plongée, il s’appelle Ketchup et ne se réveille que pour se déplacer à l’ombre d’un palmier. Il sera mon compagnon pour la journée.

Je lis, beaucoup… Je nage, tranquille;… Je me ballade, un peu… Cette dernière journée de bords de mer, je veux la déguster et ne pas me presser. La laisser fondre lentement sans ne rien faire d’autre que déjà me remémorer ce que j’ai vu et appris.

Lorsque le soleil commence à se coucher, j’atterri au Beach Bar du Lotus Resort, commande un cocktail et me perds dans la contemplation d’un ciel moutonneux et de la clientèle. Un Anglais à la tête rasé m’aborde, les maisn pleines de prospectus. C’est un expat qui travaille dans un des bars: “Hey, t’as envie de rencontrer des gens sympa ?” Il me tend le prospectus d’un pub crawl… Toute la nuit pour écumer les bars de Sairee. Mais je dois me lever à l’aubre et passer toute une journée en bus pour retourner à Bangkok.

Pourquoi ne l’ai-je rencontré plus tôt?

Plus d’info sur Koh Tao? Rendez-vous sur http://www.kohtaozone.com/, le site de Charles, un expat français qui partage son temps entre Samui et Tao. Et s’il est diponible sur le chat de son site, il se fera un plaisir de vous dispensez quelques tuyaux (j’en ai profité, merci à lui)!

 





  1. Terres de France
    le 14.12.2017

    Tres bon article, merci de nous avoir fait partager votre expérience, cela donne vraiment envie de partir en Thailande !

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Merci! ;D Vaste pays à découvrir dans toute sa diversité! La prochaine fois, ce sera le Nord… avec un retour à Koh Tao pour terminer tout çà! ;D

  3. Paris madrid
    le 14.12.2017

    Nous sommes allés 2 fois sur Koh Tao et avons séjourné au S.B Cabana sur Sairee beach. Bungalow avec ventilo SDB eau froide (l’eau etait chaude l’apres midi, les canalisations etant en plein soleil !!), correct pour le prix : 400 bath.
    Ils proposent tout type de bungalow, vous en avez aussi avec l’air conditionné. C’etait en fevrier 2007, les prix ont peut être augmenté.
    C’est quasiment sur la plage et vous vous trouvez à proximité des bars qui organisent des soirées.

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer