- Bangkok , Thaïlande -

December 2012

Au fil de la Thaïlande : One Night in Bangkok

Pour revenir à Bangkok, j’ai opté pour une certaine lenteur, histoire de faire une transition entre le calme des îles et le chaos urbain de la capitale. Ce sera le ferry puis le bus pour Bangkok avec la fameuse Lomprayah.

Le départ de Koh Tao se fait tôt le matin, sous un ciel gris et doux…Un mélange de vacanciers, d’expats et de Thaïlandais attendent le ferry qui vient de Koh Samui et de Koh Phangan. Une Hollandaise, le côté gauche du corps complètement griffé, C’est parti pour une longue traversée avec un petit goût de mélancolie dans la bouche. Lorsque l’on débarque au port de Chumphon, la chaleur est écrasante… Le genre de touffeur moite qui vous emplit les poumons et vous monte à la tête. Tout le monde se réfugie à l’ombre. La compagnie y a arrangé un terminal où l’on peut se restaurer en attendant que les bus arrivent. D’ailleurs les voilà… nous sommes tous dispatchés et placés dans nos bus.

C’est parti pour 8 heures sur les routes du sud de la Thaïlande, dans un paysage de verdure luxuriante, de collines étranges et de route presque déserte. Nous ne nous arrêterons qu’une fois. Dans un resto-route/mini centre commercial. A l’intérieur, il y a plusieurs échoppes qui propose des mets différents et l’on choisi ce que l’on veut. Je remplis mon sac de gâteau inconnus à ramener au pays et voilà que le chauffeur klaxonne pour rameuter les passagers.

Nous ne nous arrêterons plus jusqu’à Bangkok! Tout le bus essaie de tuer le temps. On lit, on somnole, on essaie de regarder “Tintin et le Secret de la Licorne” et la nuit tombe… Enfin, voilà le grande banlieue de Bangkok. Il faudra encore une heure pour arriver en ville. C’est le retour à la civilisation… Le bus s’arrête à deux pas de Khao San Road. Autant le dire tout de suite, c’est la seule fois que je verrais cette célèbre rue! Mon hôtel se trouve à Sukhumvit, un quartier relativement nouveau construit le long d’une des plus longues rues du monde et où se nichent des tas d’hôtel et plusieurs malls.

Cette fois, j’ai décidé de laisser cours à mon goût des hôtels design (et qui ne sont pas chers à Bangkok) et vais séjourner au Dream, Après une grosse semaine dans des bungalows plutôt spartiates, y’a pas de mal à se faire du bien! Et cet hôtel va admirablement bien àce quartier tourné vers le futur et qui brille de partout. Courbe et ligne droite, déco épurée, du blanc et du métal, des LEDs colorées, un personnel stylé et, comme nous sommes en Thaïlande, de magnifiques fleurs. Ma chambre m’épate mais pas le temps de baigner dans sa lumières bleue, c’est ma dernière nuit à Bangkok et si je n’ai pas le temps d’aller à Khao San Road, je peux me balader dans le quartier et y prendre un verre.

Me voilà donc en train d’arpenter Sukhumvit sous la lumière de ses affiches et du Skytrain qui passe juste au dessus. Le trottoir est encombré de marchands et pourtant, il est déjà tard! Ca fait un moment que je marche mais ne vois que des restaurants ou des bars d’hôtels… jusqu’à ce que mon regard soit attiré par une vive lueur qui s’échappe d’une petite rue. Sa couleur ne trompe pas: c’est l’entrée d’un “Entertainment district”, celui de “Soi Cowboy”. Une rue réservée au go-go bars.

Curieuse, je décide d’y aller… et c’est comme si j’entrais dans un autre monde… Sous la lumière rose et bleues, des tas de (très) jeunes et jolie jeunes filles (et sans doute des garçons habillés en filles) aguichent le client le long des bars à thèmes: les filles sont habillées en écolières ou en cow-girls, sous l’oeil goguenards d’Occidentaux en sueur et en t-shirt. La musique fuse de partout et les clignotement des néons finissent presque de m’hypnotiser. C’est à la fois fascinant et glauque! Bon… ce n’est pas ici que je vais boire un verre! Je quitte l’endroit et consulte ma montre. Il est prés de 23 heures et j’ai un tas de trucs à faire demain avant de quitter Bangkok. Je trouve un bar installé sur le trottoir. Pourquoi pas? Fatiguée, je m’installe et et commande une Singha. Au moment de payer, je tique. Cette bière est anormalement chère… puis je regarde la clientèle. Deux occidentaux et trois jeunes filles… en shorts. C’est l’une d’elle qui m’apporte ma Singha. Elle a l’air d’être à peine sortie de l’adolescence. Elle n’a pas l’air d’être Thaïlandaise, peut-être Cambodgienne ou Vietnamienne ? Avec un joli sourire et vient s’installer à côté de moi: “Miss, you want company ?”

OUPS!





  1. Nico
    le 14.12.2017

    Ca me fait penser à notre tour du monde. On était passé deux fois par Bangkok et avions fait le même choix que toi pour les quartiers. Ah que de souvenirs, avec une petite anecdote un peu dans la même veine.

    On était tranquillement assis dans un petit resto sur le trottoir et on s’amusait à faire des essaies photographiques et là un mec vient nous parler en Franglais…. et nous fait une leçon de photographie pour ensuite nous parler de ses aventures amoureuses en Thaïlande…. on a eu du mal à s’en défaire de ce type un peu éméché qui nous avait presque gâché notre soirée. C’est le seul moment où l’on a été confronté à ce visage de la Thaïlande qui nous avait fait de ne pas la sélectionner dans les pays de notre tour du monde…. On est passé par Bangkok (la deuxième fois en tout cas par hasard) et ca nous a donné envie de retourner en Thaïlande…

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Bonjour Nico! J’en discutais justement avec Laurent (qui a écrit le commentaire qui suit le tien) : Bangkok est une ville un peu difficile à apprivoiser. La prostitution en soi ne me choque pas. Elle existe depuis toujours et continuera à exister. Elle a une fonction sociétale et mérite d’être encadrée… Mais le tourisme sexuel me répugne. Et il y a de nombreux touristes de ce genre en Thaïlande. Comme si ce merveilleux pays n’existait que pour la chair fraîche qu’il peut procurer.

  3. laurent @ Expatriation en Thailande
    le 14.12.2017

    Je vois que tu as mis une photo du centre commercial “Terminal 21”, es-tu allé y faire un tour?
    Chacun des étages représente une destination touristique dans le monde, et le décor est adapté à la destination… A visiter absolument!!! 😉

  4. Melissa
    le 14.12.2017

    Ah ah! Eh bien non, Laurent. On m’a dit que c’était super mais j’ai préféré filer au MBK! 😉 J’irai la prochaine fois, promis!

  5. Tanned-tourdumonde
    le 14.12.2017

    L’article est publié le 12 décembre 2012, tu postes dans le futur? 😀

    J’ai pris plusieurs fois le night boat en partant de Koh Tao, expérience à faire! Pour bangkok, je sais pas si j’aurais trainer dans ce genre de coin, j’aime mieux Chinatown le soir 😀

  6. Melissa
    le 14.12.2017

    Je poste depuis ma DeLorean (je suppose qu’il s’agit en fait de décembre/2012).

    J’aurai bien tenté le nightboat si j’avais eu le temps… Je l’ai vu amarré au Port de Mae Haad.
    Ben, c’est chouette Sukhumvit… C’est un autre aspect de ce qu’est Bangkok aujourd’hui. Mais évidemment, ça manque un peu de charme.

  7. Arnaud
    le 14.12.2017

    Ohhhh il a l’air top cet hotel “Dreams” 😀
    On y fera peut-être un saut lors de notre prochain passage à Bangkok, ça changera des Ghest-House – ça fait du bien de faire un petit break “confort” de temps en temps 🙂

  8. Melissa
    le 14.12.2017

    Je n”hésiterai pas à y revenir! Surtout que pour la catégorie d’hôtel, c’est vraiment donné (une ciquantaine d’euros avec petit-déj’).

  9. Haydée@Travelplugin
    le 14.12.2017

    Salut Mel,

    Cet hôtel est en effet particulièrement design, quand tu dis pas cher, combien ça coûte un hôtel comme celui-ci à Bangkok ?

  10. Melissa
    le 14.12.2017

    Coucou Haydée,

    Entre 55 et 60 Euros, petit-déjeuner (royal) inclus. C’est cher pour la Thaïlande mais un hôtel de ce standing, c’est le double en Europe. 😉 Mais y’a moyen de négocier… 😉

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer