- , -

February 2011

Retour en Roumanie!Back to Romania!

Un matin d’octobre 1996, un petit convoi de trois camionnettes quittait les abords du Manneken Pis pour se rendre loin, bien loin vers le sud-est de l’Europe, en Roumanie. Sept ans après la révolution, mes camarades de classe et moi allions découvrir le chemin accompli… mais surtout ce qu’il restait à faire. Pendant deux semaines, mon petit groupe allait sillonner la Transylvanie: Timişoara, Arad, Simleu, Baia Mare, Sighet, Sibiu sont autant de noms qui ont jalonné un des voyages les plus aventureux, et probablement le plus exotique, qu’il m’ait été donné de faire jusqu’à présent. Je n’avais jamais su ce qu’était la vraie campagne avant de visiter ce pays, ni la vraie débrouillardise, ni l’hospitalité de ceux qui ont moins que vous, ni une certaine idée de la fierté nationale…

Cette semaine, j’ai appris que j’y retournerai. Et j’ai repensé à cette soirée à Bucarest… Le soleil se couchait sur le Boulevard Unirii et nous tournions le dos à Palais du Peuple… Raluca, une étudiante, marchait à mes côtés. Je ne pus m’empêcher d’y voir une certaine allégorie sur le futur de son pays. Une grande allée à rénove et compléter. Je le lui dit: “Tu as de la chance… un pays à reconstruire! Tu feras partie de ceux qui vont vraiment pouvoir influencer la direction qu’un pays va prendre.” Elle rit probablement de ma naïveté… Ce n’était pas moi qui vivait dans une Roumanie encore sujette aux coupures d’eau, d’électricité, de carburant et de papier toilette. Il y avait aussi tu une culture politique et de gouvernance à refaire/ Je ne savais encore rien de tout çà, petite occidentale arrivée de la veille.

15 ans plus tard, je suis impatiente de voir ce que Raluca et la nouvelle élite roumaine ont accompli…

One morning in October 1996 a small convoy of three vans left the area of the Manneken Pis to go far, far to south-eastern Europe, to Romania. Seven years after the revolution, my classmates and I would find how Romania had fared so far… but mostly what still needed to be done. For two weeks, my little group would travel around Transylvania: Timişoara, Arad, Simleu, Baia Mare, Sighet, Tîrgu Mureş, Sibiu are names that have marked one of the most adventurous, and probably the most exotic, trips I’ve ever taken to date. I never knew what the real countryside was before visiting, nor true resourcefulness, nor the hospitality of those who have less than I did, nor a certain sense of national pride ..

This week I learned that I will return. And when I got the news, I thought about that night in Bucharest … The sun was setting on the Unirii Boulevard and with our backs turned to the People’s Palace, Raluca, a student, was walking beside me. I could not help but see in this gigantic avenue some allegory about the future of her country. A long row to renovate and complete. I told her: “You’re lucky … a country to rebuild, You’ll be part of those who are really going to influence the direction that a country will take.” She laughed at my naivete probably … It was not me who lived in Romania, still subject to water electricity, fuel and toilet paper shortages and a whole attitude to power and governance to adjust. This small western girl just arrived from the day before did not know anything of all this yet, .

15 years later, I’m anxious to see what Raluca and the new elite of Romania have achieved





  1. Tweets that mention Back to Romania! | Mel Loves Travels -- Topsy.com
    le 17.12.2017

    […] This post was mentioned on Twitter by Zoltán, Mélissa M.. Mélissa M. said: RT @mellovestravels: Ce soir, c'est "Back to Romania!"! http://ow.ly/3ZZSR […]

  2. fabrice
    le 17.12.2017

    Je suis allé beaucoup de fois dans ce pays attachant, le plus beau de l'est pour moi!

  3. Melissa
    le 17.12.2017

    Septembre ne sera pas là assez vite!

  4. « Sometimes, dictators are necessary (but not for a very long time) » | Mel Loves Travels
    le 17.12.2017

    […] l’avais vu il y a 15 ans et si tu te souviens, lectrice, lecteur, j’en avais parlé déjà ici. Si l’on m’avait dit que […]

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer