- , -

April 2014

#loveGREATBritain : le Top de Londres

En sortant de du Old Royal Navy College, après avoir passé une matinée et un début d’après-midi au pas de course, je vois Kelly regarder anxieusement sa montre. Pas le temps de s’arrêter pour manger! Aucun problème, nous allons vite acheter de quoi nous sustenter dans un mini Marks&Spencer. Pourtant, on s’attarderait bien dans les rues de Greenwich! Juste en dehors de l’ORNC, qui est si grand et si ouvert, on atterit dans de petites rues. Il y a même une jolie place qui semble tiré d’un livre d’images qui traiterait des petits villages anglais.

Nous nous dépêchons d’acheter de quoi manger et attendons notre taxi, bien calées au soleil, profitant de ce moment de pause. Pas le temps de finir mon “chicken fajita” que notre taxi arrive. On s’engouffre dedans et comme n’importe quelles londoniennes pressées, finissons notre repas dans la voiture, le temps de repasser la Tamise et d’arriver vers l’O2 Arena.

L’O2, c’est l’ancien Millenium Dome. Cette grande coupole blanche surplombée d’antennes jaunes est devenue une icône londonienne. C’est la plus grande salle de concert de Londres (Justin Timberlake était d’ailleurs à l’affiche dans les jours qui suivaient). Et qu’allons nous y faire? Visiter les coulisses? Y voir de nouveaux lieux de tournage? Non, non, non… car après le speedboat, nous allons continuer nos aventures bondesques… en escaladant l’O2.

Eeeeh oui, Lectrice, Lecteur, toi aussi, si tu le souhaites, tu peux atteindre le sommet de la plus grande salle de concert de Londres, grâce à Up at the 02!

Up, up, up… at the 02

Up at the 02Comme tout bon “alpinistes”, les candidats à l’ascension ont droit à un briefing vidéo, en bonne et due forme avec explication de ce qui va se passer et consignes de sécurité. Tout de suite après, on vous emmène pour vous équiper en combinaison, chaussures et sangles de sécurité. Prêtes pour l’aventure, on rigole comme des folles, sans trop savoir ce qui nous attend! Pour notre sécurité, interdit de s’encombrer d’un appareil-photo et le smartphone doit rester caché dans une petite pochette de la combinaison. Serait-ce si dangereux ?  Essie et Tiia, toujours les plus enthousiastes partent en premier. Nous voilà dehors, on nous aligne à la queue-leu-leu et accroche la grosse bille de notre sangle à un rail métallique qui court de la base au sommet… sauf que d’ici, le sommet, on ne le voit pas! Cette boule et ce rail nous serviront de “ligne de vie” lors de notre ascension.  Notre guide nous donne le signe du départ, et en avant! Surprise, alors que nous nous attendions à marcher sur une espèce de passerelle inclinée, il s’agit plutôt d’une espèce de tapis en plastique épais, mais souple, et semé de cannelures pour empêcher de déraper. Et on monte…

IMG_4163

Les #bondgirls; prêtes à gravir l’02!

Toute l’ascension se fait par étape et avant d’arriver à chaque palier, on a l’impression que le sommet est devant soi… et comme dans l’alpinisme, ce n’est souvent pas le cas. Les paliers se multiplient avant d’arriver aux deux derniers et là, c’est un peu sportif… Le vent souffle, le temps se couvre et la pente se fait plus forte… finalement, après une petite demi-heure,nous arrivons au sommet. Au dessus de nous, un ciel tourmenté nous sert de coupole et devant nous, Londres, à perte de vue… On se sent un peu les rois du monde! Et au milieu du monde, un bloc en métal. Ni une, ni deux, je l’escalade, sous le regard un peu inquiet de Kelly qui, après tout, est là pour veiller sur nous, et je me fais prendre en photo… Voici le résultat… J’attends qu’on transforme ceci en BD et je planche sur mon nom de super héroïne (tes suggestions sont les bienvenues, Lectrice, Lecteur).

IMG_4159

IMG_4161

La descente se fait évidemment plus vite et avant de quitter l’O2, nous visitons un peu l’endroit et surprise, c’est quasiment un mini-village avec des restaurants, des magasins qui entourent la salle de concert comme une muraille et à la sortie, laisse exprimer ton côté nerd… tu trouveras une plaque mentionnant que te trouves pile sur le méridien de Greenwich. Eh oui, la longitude 0, et celui qui sert de mesure standard pour l’heure universelle (l’heure au méridien de Greenwich est définie comme l’heure universelle: le temps universel coordonné).

IMG_4167

Dinner and a show

Pas le temps de réfléchir aux exploits accomplis, nous retournons vite à l’hôtel, le temps de se changer et nous nous engouffrons en vitesse dans une voiture pour rejoindre la quartier du Strand pour un classique londonien: “dinner and a show”. Le dîner, ce sera au Simpson’s-in-the-Strand, un restaurant dans la plus pure tradition du club londonien. Ancien café et club d’échec, on y vient à présent déguster du roast beef sous les grands plafonds à moulures, assis de profondes chaises recouverte de velours.  Nous sommes prises en charge par un personnel jovial et stylé qui nous accueille avec un “Where are the men?” Eeeh non, Messieurs! Ces dames mangent entre elles et en plus, affamées comme nous étions, nous sommes toutes jetées sur le roastbeef (avec pudding et légumes). Imaginez la tête de notre serveur lorsque 6 jeunes filles très distinguées s’exclament en coeur : “Beeeef!” sur le ton d’une troupe de mâles en mal de viande rouge lorsqu’il vient prendre notre commande. Et lorsqu’arrive le bœuf, c’est assez impressionnant ! On apporte une énorme pièce de viande (dans notre cas, deux, puisque deux sortes de cuissons étaient demandées) et les master carvers découpent une juteuse pièce de viande (avec gravy, si vous le souhaitez). On se laisse conseiller par le sommelier et on déguste. La viande est délicieuse! Très tendre, la cuisson demandée de mon côté (saignant) tendait plus vers le “à point” que le saignant mais le goût a tout racheté. Impossible de terminer le pudding et tous les légumes, il fallait que je garde une place pour le dessert: un délicieux biscuit sablé servi sur des oranges marinées au rhum et aux épices. Miam!!!

IMG_4172

Pour le show, il suffisait de franchir le parvis de l’hôtel Savoy pour arriver à l’entrée du Savoy Theatre où se joue l’une des comédies musicales à succès du moment : Dirty Rotten Scoundrels. Et là, je dois te faire une confession, Lectrice, Lecteur. J’adore les comédies musicales. J’en ai même joué quelques unes. Alors, tu penses bien que j’étais impatiente de découvrir cette adaptation d’un film dont Michael Cain était l’un d’une star! Et une histoire d’escrocs portée sur la scène au lieu d’une bluette… J’adore! Le Savoy étant petit et l’attention devant être portée aux textes, les décors et danses sont assez minimalistes mais tout cela est plus que rattrapé par un groupe d’acteurs au top (ils sont tous assez connus en Grande-Bretagne, mais je les ai vu avec le regard de la novice) et des dialogues fins, spirituels (et surtout très, très drôles). A mon avis, c’est le genre de spectacle que j’irai voir avec quelqu’un qui, justement, ne serait à priori pas intéressé par les comédies musicales. Malheureusement,tu ne trouveras pas de photo de la performance, celle-ci sont interdites.

IMG_4179

En sortant du théâtre,nous nous enfonçons gaiement dans la station de métro la plus proche… J’aurai bien envie d’un dernier verre mais le programme de demain est presque aussi chargé qu’aujourd’hui… mais surtout plein de promesses!





  1. argone
    le 12.12.2017

    J’ai adoré cette opération blogueurs de VisitBritain et comment tu nous l’as fait vivre via Instagram … je lis maintenant avec régal tes articles ! J’ai découvert Greenwich l’été dernier, j’ai adoré ! et quelle vue depuis l’observatoire ! J’y voyais le O2 mais je ne suis pas allée le voir de près …

  2. Melissa
    le 12.12.2017

    Merci Argone, plaisir partagé, tu sais! Et moi aussi, je veuxaller à l’observatoire! Tu conseilles donc?

  3. serenity
    le 12.12.2017

    la vue est vraiment splendide!

    http://serenity-photographies.overblog.com/

  4. Melissa
    le 12.12.2017

    Ca vaut en effet le coup… 😉 Le deuxième endroit où j’ai vu Londres de haut avec le London Eye (la grand-roue). Et prochaine fois, ce sera The Shard!

  5. Solène
    le 12.12.2017

    Merci pour la découverte! L’opération bloggeurs en grande Bretagne me donne pleins d’idées pour continuer à découvrir Londres et sa région 😉

  6. Melissa
    le 12.12.2017

    On pourrait passer une vie à Londres sans en faire le tour! ;)Quel quartier à ta préférence, Solène?

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer