Tallinn tient une place particulière dans mon cœur. Celle de mon premier citytrip en solo. Une ville belle comme un songe, vivante, bien que relativement petite (et donc facile à explorer), et pleine de dynamisme. Elle gagne a être découverte !

Véronique Thybergien : Bonjour Mélissa Monaco !

Moi-même : Bonjour Véronique, bonjour à tous.

VT : On voyage avec vous sur votre blog, MelLovesTravels.com mais on voyage aussi avec vous dans cette séquence. Alors, c’est une des destinations phares des citytrips depuis un an, deux ans, peut-être trois. En tout cas, on en parle de plus en plus, c’est pas loin et en même temps, c’est un grand dépaysement. On va parler de Tallinn.

MM : En effet, elle n’est pas super-très connue, a fortiori, l’Estonie encore moins, puisque c’est la capitale estonienne mais c’est une ville qui est une des plus belles d’Europe. Alors, il faut imaginer une espèce de ville de conte de fée avec son ancien mur d’enceinte, avec ses tours et leurs tuiles rouges, de belles maisons colorées et c’est au bord de la mer, au bord de la Mer baltique, Imaginez un peu le tableau, et moi j’aime bien y aller en hiver, surtout.

VT : (Rires) Oui, parce qu’on peut y aller en n’importe quelle saison et pouvoir en profiter un maximum; Mas finalement, pourquoi Tallinn commence à attirer autant les gens et les touristes ?

MM : Mais, il y a un certain dynamisme à Tallinn. C’est ce mélange qui intéressant. C’est une ville très ancienne, patrimoine mondial de l’Unesco, ou plutôt pas très ancienne mais très bien préservée. avec son côté médiéval mais ils sont en même temps à la pointe de la technologie. C’est en Estonie que Skype est né. C’est un peu la petite Sillicon Valley de l’Europe, Tallinn.

VT : C’est vrai qu’ils font beaucoup de promotion pour attirer le jeune public, pour lancer des start-ups chez eux.

MM : Ils sont aussi très forts sur les réseaux sociaux, pour faire la promotion de l’Estonie et de la ville de Tallinn. Donc, ça commence à bien marcher.

VT : On va donc aller à Tallinn et particulièrement dans 3 quartiers qui vous ont bien plû.

MM : Quand on est en citytrip, ce sont les 3 quartiers qu’il ne faut pas manquer. il y a la vieille ville, le quartier de Kadriorg et Kalamaja. La vieille ville, c’est vraiment le cœur de Tallinn. Elle est divisée en deux avec la colinne de Toompea, qui est vraiment le centre du pouvoir. C’est une colinne calcaire qui domine tout le reste de la ville. On peut trouver le parlement qui est très, très beau, une espèce de palais un peu ose, comme çà. Il y aussi la résidence du premier ministre, des ambassades… avec une architecture légèrement plus nouvelle que la ville basse, qui est au bord de la mer/ Toompea a brulé au XVII-XVIIIème siècle donc, elle a été un peu reconstruite et c’est là aussi qu’on trouve aussi ce qui est probablement le bâtiment le plus photographié de Tallinn, la cathédrale Alexandre Nevsky, qui est une cathédrale orthodoxe. L’Estonie a été conquise par les Russes puis après une courte période d’indépendance, est tombée dans les mains de l’URSS donc il y a cette cathédrale, qui est un peu controversée pour les Estoniens mais les touristes l’adorent. Elle est très, très belle.

VT : Et pourquoi ils ne l’aiment pas, ça rappelle des moments historiques ou ils ne la trouvent pas belle ?

MM : Ben, ça rappelle la domination russe et puis les Estoniens sont normalement protestants. Il a beaucoup de gens qui sont athéistes mais normalement, ils sont protestants.

VT : D’accords, mais ça reste un monument exceptionnel avec des fesques, c’est très coloré de l’extérieur, les toits, un peu verts comme çà à certains endroits. On comprend que ce soit celle qui soit la plus photographiée. Puis après autre chose ?

MM : Il y a la ville basse où on peut se balader. Là, c’est très, très médiéval avec un magnifique hôtel de ville sur sa grand place. Là, c’est plus vraiment se mettre dans l’ambiance d’une cité médiévale et on me manquera pas de visiter sur la grand place une pharmacie qui est la plus vieille pharmacie d’Europe encore en activité.

VT : Ah, elle est encore en activité ?

MM : Oui, avec des trucs de sorcières.

VT : On peut y acheter des aspirines ?

MM : Oui, on peut y acheter des aspirines mais il y a aussi…

VT : Des vieilles poudres ou des trucs comme çà ?

MM : Oui, oui, voilà…

VT : Ca doit être sympa d’aller ramener un truc de là-dedans. Et puis il y a un quartier plus industriel, j’imagine ?

MM : Oui, ça c’est Kalamaja. C’est un quartier qui était celui de pêcheurs et aussi le quartier du port. Il faut savoir que Tallinn est une ville en fait, allemande, puisqu’elle était dominée par la ligue hanséatique. Les Estoniens ne vivaient pas à l’intérieur des murs d’enceinte de la ville. Ils vivaient à l’extérieur et vivaient dans des maisons en bois. Donc là, on trouve des maisons en bois, complètement différentes de ce que l’on peut trouver dans la vieille ville de Tallinn et c’est un quartier qui commence à vraiment bien marcher et c’est maintenant le quartier bobo. On y trouve une énorme cité de la créativité. que malheureusement je n’ai pas vue, elle était en cours de finalisation. Je vais bientôt y retourner pour aller voir ça. Il y a un musée qui est super-intéressant, le Musée de la Marine qui est très beau et à l’intérieur, on peut même aller y voir un sous-marin que l’Estonia a acquis pendant la période d’entre deux-guerres, On peut aller se balader dans le sous-marin et à l’extérieur, dans la Baie de Tallinn, il y a un brise-glace qu’on peut également visiter, c’est très, très chouette. A faire et en plus architecturalement parlant, c’est très intéressant.

VT : Vous n’êtes pas la première à me mentionner le Musée de la Marine à Tallinn qui est effectivement un musée de très, très bonne facture en la matière.

VT : On mange ? On boit à Tallinn, un peu ? Et on mange quoi ?

MM : C’est un peu les régimes des pays nordiques et des pays de l’est à la fois. Beaucoup de pommes de terre, évidemment pas mal de poisson, beaucoup de porc, mais aussi surtout pas mal de champignons et aussi l’utilisation de baies donc, ce qu’on appelle les lyngonberries, les petites framboises. On peut trouver des alcools de fruits, des alcools de rhubarbe ou de pomme. Et puis surtout, ils aiment beaucoup les desserts. Dans toutes les capitales baltes que j’ai visitées, il y a une culture du dessert qui est assez étonnante.

VT : Et quoi ? Ce sont des trucs très lourds, crémeux ?

MM : Oui, parce que les produits laitiers là-bas, c’est super important et ils sont assez riches, aussi donc on trouve de superbes gâteaux. Les desserts traditionnels sont plus simples mais ils adorent tout ce qui est pâtisseries un peu françaises donc, les cafés avec des gâteaux de 20 centimètres de haut avec plein de crème, on en trouve partout.

VT : Après le plat de pomme de terre.

MM : Voilà !

VT : Et de porc mijoté… (rire) Un bon dessert ! Bon, l’adresse à ne pas louper en la matière, c’est quoi ?

MM : Je vais en donner deux, une plus récente qui s’appelle Peatus. Près de la gare, c’est un endroit où on peut manger, boire, faire la fête, dans des wagons de train qui faisaient la liaison Tallinn-Saint-Pétersbourg.

VT : Ah oui donc, avec un certain cachet, les wagons !

MM : Voilà. Et l’autre, c’est un endroit qui doit être unique au monde, c’est le Depeche Mode Baar. C’est un bar qui est 100% consacré à Depeche Mode.

VT : J’adore !

MM : Avec Depeche Mode partout. Il faut y aller un peu tard le soir, c’est plus drôle ! Moi j’ai… d’excellents souvenirs… du Depeche Mode Baar.

VT : Le Depeche Mode Baar , il est plutôt dans le centre ?

MM :Oui, il est dans le centre, il est dans la vieille ville et si vous voulez un bon dessert, je vous recommande d’aller au Café Josephine, Lui son thème c’est plus, les années folles, Joséphine Baker et c’est à la fois une pâtisserie et une chocolaterie puisque les Estoniens sont fous de chocolat, ils adorent çà. Ils ont leur compagnie qui est, on va dire, l’équivalent de Côte d’Or qui s’appelle Kalev et eux sont partout, on peut voir des batons de chocolats, des plaquettes de chocolat Kalev partout en Estonie. dans tous les rayons donc, Café Joséphine, c’est très sympa.

VT : Ils ont tout pour qu’on les aime, et Tallinn en particulier donc à ne pas ratez pour votre prochain citytrip et ses bonnes adresses et les bons plans, c’est sur le blog mellovestravels.com. Merci beaucoup, Mélissa, de nous faire voyager à chaque fois.

Pour le podcast, rendez-vous sur Auvio
Retrouvez tous mes articles, mes bonnes adresses et mes bons plan sur Tallinn.