- , -

May 2013

Thailand Academy : One Day in Bangkok

Wat Phrathat Doi Suthep

Chiang Mai n’est déjà plus qu’un souvenir. Hier matin encore, j’étais au agenouillée aux pieds d’un moine dans l’enceinte du Wat Phrathat Doi Suthep, attendant une humide bénédiction et le signe de mon passage sur mon poignet, une cordelette blanche qui ne m’a pas encore quittée. Forte de cette chance, je suis allée prier le Seigneur Bouddha et tirer mon avenir. Le bâtonnet portant le numéro 24 en est sorti. “Oooh, un bon numéro avait dit Dah, notre guide. Le 24, c’est la réalisation des entreprises pas avec de la chance pure mais dans le travail et la persévérance.

Grand Palace, Bangkok

A présent, me voilà à Bangkok. Encore un peu fatiguée de la soirée de clôture de la Thailand Academy… mais nos hôtes nous ont réservés une dernière surprise: Sekson, le représentant de l’antenne française de l’office du tourisme thaïlandais, nous a réservé une petite visite de la ville avec une guide, rien que pour Adeline de Voyages, etc. et moi. Je me sens privilégiée! D’autant que lors de mon passage l’année dernière, je n’avais pas pu visiter tout ce que je souhaitais. Et le point de départ est le Grand Palais de Bangkok. Justement, une des rares visites que j’avais pu effectuer mais ce complexe de palais et de temple est tellement joli que c’est un plaisir d’y revenir. Et comme l’année dernière, il fait chaud… TRES chaud. D’une chaleur qui transforme un ciel azur en bleu pâle presque blanc. Et comme l’année dernière, le palais grouille de touristes. Une foule de chinois se font photographier à côté d’une banderole et prendre des photos acceptables tient de la gageure, en slalomant entre les foule et la recherche d’un coin d’ombre. Mais on est éblouis… la magie est toujours là. A voir le nombre et la finesse des décorations de cette cité dans la ville, je me demande comment c’est humainement possible. L’or, le verre travaillé pour avoir l’éclat de pierre précieuse, les faïences aux couleurs pastels… J’en reste bouche-bée!

Grand Palace, Bangkok
Grand Palace, Bangkok
Wat Pho

Deuxième étape, Wat Pho, temple connu pour son immense Bouddha couché… un Bouddha mourant et pourtant, sur son visage, flotte un étrange sourire. C’est qu’il est et près d’accéder au Nirvana. On peut passer de longues minutes à se balader le long de ce corps doré et démesuré pour en admirer les perspectives. Mais bien avant que le temple ne soit construit, Wat Pho était un centre médical. C’est ici que le massage thaï est né. Dans les partie les plus ancienne du temple, on trouve des fresques représentant des corps humains ainsi que tous les méridiens et les points de pression. Un centre médical tellement développé qu’il est considéré comme une des premières facultés d’Asie du sud-est. Aujourd’hui encore, Wat Pho reste une référence pour ceux qui aime le massage. On peut en recevoir… mais aussi apprendre à en donner à l’école de massage. Pendant la visite, notre attention est captée par une équipe de restaurateur. Ou devrais-je dire une famille. Un homme, sa femme et deux petits garçons à l’air bien appliqué, redorant bien consciencieusement les trônes des images du Bouddha.

Wat Pho
Wat Pho
Wat Pho
In the Khlongs of Bangkok

In the Khlongs of Bangkok

Après un bon petit lunch (aaaaaah… enfin une opportunité de déguster un bon petit curry massaman), nous embarquons dans un bateau taxi, directions les khlongs de l’autre rive du fleuve Prayah pour une expérience culturelle un peu particulière… mais d’abords, nous filons sur le fleuve pour rejoindre l’entrée d’un canal, que l’on appelle “khlong”. Et tout à coup, c’est comme si nous étions dans un autre monde! Un saut dans le temps, quelques décennies en arrière. Nous laissons derrière nous la Bangkok contemporaine, ses gratte-ciel et sa frénésie pour un monde fait de petites maisons brinquabalantes, des plantes aquatiques, et de calme seulement brisé parle bruit de moteur du bateau. Le but de cette ballade ?  Un khlong devenu quartier d’artistes, le Khlong Bang Luang et plus particulièrement  la maison des artistes, un centre culturel où nous sommes conviés pour un spectacle de marionnettes. Mais loin d’être cachés, les marionnettistes font partie du spectacle. Même si, comme pour le marionnettiste occidental, sont identité est cachée… par un masque noir; tous les même. Il ne faut pas moins de 3 artistes pour manœuvrer Hanuman, qui semble bien être le plus populaire des personnages et  son opposante féminine dont je je ne connais pas le nom. Une bien étrange prestation qui tient à la fois du ballet et du marionnettisme , le cours des artistes bougeant de la même façon que leurs poupées et les gestes prolongeant l’expression et le sentiment dégagé.

In the Khlongs of Bangkok
In the Khlongs of Bangkok

IMG_20130405_152424

IMG_20130405_152658On serait bien restés plus longtemps à profiter des charmes des khlongs mais il reste une dernière étape à visiter: le Temple de l’aube, le Wat Arun avec son phrong (une espèce de tour) qui s’élance haut dans le ciel de Bangkok! Sa particularité? Celle d’être recouvert de milliers de morceaux de porcelaine brisée. Apparemment de Chine! Sekson et notre guide nous expliquent que la Thaïlande fournissait l’Empire du milieu en riz, fruits et autres denrées. Les bateau retournaient avec la porcelaine et pour lester les bateaux, des sculptures que l’on peut voir un peu partout au Grand Palais et au Wat Arun. Certaines de ces porcelaines ne terminaient pas le voyage en entier. Et voilà, pourquoi ne pas s’en servir comme décoration ? On reconnait distinctement des assiettes ou des tasses. Grimper les hautes et étroite marche du phrong et un petit challenge. Nous sommes en plein milieu d’après-midi et le soleil tape… dur… mais Aline et moi profitons du panorama. Le Bangkok ancien fait face au Bangkok moderne… Un trait commun  des grandes villes d’Orient, partagée entre racines et rêves d’avenir.

Nous reprenons un bateau pour le but de notre ballade : le Hilton Millenium, où nous sommes attendues. Et comment te dire, lectrice, lecteur… quand la Thaïlande fait dans l’hôtel de luxe, elle ne le fait pas à moitié. Nous pénétrons dans un lobby immense et stylé… je me sens moche et sale après une journée au soleil! Sekson et notre guide nous emmène illico au 36e étage. C’est là que l’on trouve le Three-Sixty-Lounge, au sommet l’hôtel. Classe. Très classe. Je me sens encore plus moche. Et est-ce que je puerai pas un peu des aisselles ? Je vais me réfugier aux toilettes pour me rafraîchir. Sekson avait bien raison de nous presser. Le timing est parfait. Le soleil a commencé à se coucher… Mon dernier coucher de soleil sur Bangkok. J’ai un mal fou à croire que je vais prendre l’avion ce soir, tout comme j’ai eu un mal fou à croire que j’étais bien arrivée ici. Après un petit cocktail en compagnie de cadres de l’hôtel, on nous laisse profiter du sommeil qui disparaît derrière un horizon embrumé. Adeline, elle n’en a pas encore fini. Après quelques jours à Bangkok, elle prendra la route de l’Assam et moi, celle du boulot. Nous nous arrachons au spectacle des lumières de la ville qui s’allument une à une comme autant d’étoiles. Nos hôtes tiennent à ne pas nous laisser repartir l’estomac vide et nous sommes invités à dîner au grand restaurant buffet. Que dire? Sinon que le buffet est aussi énorme que les plafond du restaurant! Et pour ceux qui seraient en manque, l’hôtel est très fière de sa “cheese room”, une chambre froide qui doit bien contenir une centaine de fromages de provenances diverses. Je ne peux pas t’en dire plus Lectrice, Lecteur. Ma haine du fromage m’a fait tenir 2 secondes dans cette cheese room mais je crois qu’Adeline a approuvé l’expérience…

photo

Et voilà… nous prenons congés, le temps de rentrer à l’hôtel, prendre une douche et de retrouver Laura et les blogueurs espagnols qui nous attendaient… Emma, elle, est déjà partie vers Koh Tao. On se dit au revoir. Sekson veille à ce que soyons tous bien là et que nous n’ayons rien oublié. J’ai la gorge un peu plus nouée que la première fois.  Thailand Academy, je ne te dis pas merci de m’avoir mis les larmes aux yeux! ;D

Le set Flick complet se trouve par ici!

  IMG_20130405_152047

IMG_20130405_152411  IMG_20130405_152534

IMG_20130405_152601   IMG_20130405_153636

IMG_20130405_161913

IMG_20130405_164656





  1. #ThailandBFF : Bangkok, comme un goût de Thailand Happiness - Mel Loves Travels
    le 12.12.2017

    […] avec plaisir que je retrouve une vieille connaissance : le grand Bouddha couché du Temple de Wat Pho, le plus important des temples de Bangkok. La […]

  2. #ThailandBFF : Des temples de Wat Bang Kung au marché flottant d'Amphawa - Mel Loves Travels
    le 12.12.2017

    […] Nous visitons les quartiers des moines lorsque nous en croisons un, déjà un peu âgé et au sourire avenant. Matthew et Malinee vont lui présenter leurs respects. Je comprend qu’elle explique qui nous sommes et je vois le moine hocher de la tête en signe d’approbation. Quelques instant plus tard, nous serons tous agenouillés en rang d’oignons, pour nous faire bénir, dans notre entreprise et notre voyage. Quand je sens les gouttes d’eau frapper ma nuque et mes cheveux, je formule un vœu rapide, en me disant que ça n’avait pas si mal marché que çà la dernière fois à Chiang Mai. […]

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer