- Bangkok , Thaïlande -

August 2014

#ThailandBFF : Bangkok, comme un goût de Thailand Happiness

Un ciel blanc d’humidité couvre Bangkok comme une coupole laiteuse. C’est la saison des pluies, et ce plafond pâle ne laisse aucun signe de ce qui va se passer, météorologiquement parlant… M’y revoilà, dans cette folle capitale thaïlandaise, 6 mois après l’avoir quitté, convoquée par la Tourism Authority of Thailand (je t’en avais déjà parlé il y a quelques jours).

Arrivé à 6 heures du matin, notre petit groupe belgo-belge n’a pas pris beaucoup de temps pour rejoindre le Chatrium Hotel Riverside, un hôtel assez récent situé au bords du fleuve Chao Phraya.  Depuis ma terrasse, je contemple la mégapole, embrumée par le manque de sommeil et le décalage horaire, malgré la liaison directe depuis Bruxelles (merci Thai Airways). Nos hôtes nous ont clairement gâté, j’hérite d’une suite immense, dans les tons blancs, crèmes, noirs et verts… Cuisine, coin salon, salle de bain gigantesque, le plus difficile des résidents ne trouvera rien à redire sur les équipement et la superficie des chambres (les chambres “simples” font 60m2, la taille de mon appartement).

P1180249 P1180252

Mais ce que le Chatrium gagne en confort, il perd en charme. Le design contemporain de l’hôtel manque un peu de chaleur et de personnalité néanmoins, son gros atout est d’avoir une navette fluviale qui vous emmènera directement vers le Sathon Pier, une embarcadère ou vous pourrez prendre un autre bateau taxi (pour l’Asiatique Pier et ses restaurants tendances, par exemple) ou vous prendrez le métro pour un autre coin de la ville, puisque la station BTS (le métro local) Saphan Taksin est tout à côté. Un tout gros bon point!

Une petite “inspection” de l’hôtel avec le personnel nous montrera presque tous les atouts du lieu (salle de sport, spa, suites), etc. Autre avantage non négligeable: il y a un 7/11 juste à côté. Yay!

Bangkok en fleurs, et ses marchés

Mais nous ne sommes pas là pour nous reposer… après deux heures de sieste, nous retrouvons Matthew, notre guide pour les 5 jours à venir, qui va nous emmener nous réveiller gentiment au marché aux fleurs de Pak Khlong Talad, le plus grand des marchés aux fleurs de la ville. Tout de suite, la chaleur et le chaos qu’est Bangkok nous enveloppe. On aime ou on déteste, mais cette ville est si pleine de vie et d’activité, qu’elle ne peut que vous secouer.

P1180301P1180260 P1180286

Sous les auvents des marchands, où l’on circule à l’ombre, c’est une explosion de formes étranges et de couleurs plus chatoyantes les unes que les autres : à côté des familières roses (qui sont loin d’être la reine des fleurs ici), on trouve des fleurs de lotus, des chrysanthèmes mais surtout, des orchidées. Des tas et des tas d’orchidées, de toutes tailles et de toutes nuances. Leurs fraîcheurs et leurs variétés sont un régal pour les yeux et font du Marché aux fleurs, un des lieux les plus photogéniques de Bangkok. A côté des petits cadeaux que l’on offre à ceux que l’on aime, les fleurs ont aussi une fonction religieuse puisqu’elles servent d’offrande (particulièrement les lotus et les soucis) ou de porte-bonheur (jasmin associé avec d’autres fleurs). Et c’est avec un bracelet de rose et de jasmin que les filles du groupe quitterons le marché.

Wat Pho, au pied du Bouddha couché

C’est avec plaisir que je retrouve une vieille connaissance : le grand Bouddha couché du Temple de Wat Pho, le plus important des temples de Bangkok. La grande statue dorée à l’or fin d’un Bouddha mourant m’impressionne tout autant que la première fois! On y vient pour admirer le travail des artistes qui ont contribué à la beauté du site, pour un prier dans le Grand Temple Central, et méditer à l’ombre des pagodes des 4 premiers souverains Chakri. En se baladant à travers ses allées, on croisera des statues détonnant plutôt avec l’architecture et les sculptures typiquement thaïlandaises. Ces lions et autres messieurs aux longues moustaches auraient plutôt leur place à Pékin qu’à Bangkok! Il s’agit en fait de ballast. Vestige du temps où les navires apportaient à la Chine  le riz et entre denrées dont elles avaient bien besoin. Au retour, on y amenait de la porcelaine, mais aussi des statues pour servir de ballast. A présent, ces figures de mandarins et ces animaux fantastiques gardent le Bouddha et la mémoire des rois de Siam.

P1180318 P1180395 P1180381 P1180363

Vers 13 heures, la faim se fait sentir! Nous nous dirigeons vers le restaurant “The Deck by the River“, à quelques minutes à pied. Le restaurant de l’hôtel Arun Residence est installé en bords de fleuve avec une vue imprenable sur Wat Arun, le temple de l’Aube, sur l’autre rive. Au menu: un grand classique de la gastronomie locale : le pad thai! Verdict? Correct.  On gardera l’adresse pour des prix abordables et surtout une superbe vue (si vous arrivez à dégoter une table en terrasse).

P1180405

Thailand Happiness

Après avoir piqué une petite tête dans la piscine de l’hôtel pour se rafraîchir les idées, nous allons nous rendre en bateau, et en métro, au Centre de convention situé dans les murs Central World, le plus grand centre commercial de Bangkok, et sa plaza est aussi le lieu de rendez-vous des habitants de Bangkok, pour les célébrations du Nouvel an occidental. Un vrai monstre de verre où l’on trouve de tout! Sept étages, 5 zones… et des allées remplies de chalands. Il ne faudra pas perdre Matthew du regard pour ne pas s’égarer complètement.

A l’intérieur du Centre de convention, c’est l’effervescence. Nos hôtes ont décidé de frapper un grand coup! Il doit y avoir près de 100 personnes rassemblées pour l’occasion. Je retrouve avec plaisir les drôles de desserts à la consistance et aux couleurs un peu irréelles…

Pendant l’heure qui va suivre, nous allons écouter les buts de cette opération: Thailand’s Best Friends Forever qui se déroule pendant le Thailand Happiness Street Festival. La Thaïlande vient de sortir d’une période d’instabilité politique. Lorsque j’y étais en février, les manifestations anti-gouvernementales touchaient à leur fin, un accord semblant avoir été trouvé avec la Première Ministre Yingluck Shinawatra, mais ce fut de courte durée. Au mois de mai, l’armée décide d’intervenir : c’est un coup d’Etat et depuis, c’est un conseil militaire qui détient encore le pouvoir. Pour combien de temps? On ne sait pas… J’ai posé la question d’éventuelles élections à quelques Thaïlandais rencontrés le long de cette aventure mais rien n’est certain. Ce qui est sûr, c’est qu’ils semblent apprécier le calme retrouvé. Et c’est exactement le message que le TAT tenait à faire passer à ses invités.

P1180468

Et à voir la foule réunie à CentralWorld à travers les échoppes et les scènes du Festival Thailand Happiness, on a du mal à croire que tout était bloqué il y a encore quelques semaines, par les manifestations et la loi martiale. Et justement, ce festival est là pour remonter le moral des Thaïlandais: les chanteurs, cuisiniers, artisans, même Miss Thaïlande sont mis à contribution pour montrer qu’il fait bon vivre au Pays du Sourire. Une politique dirigiste qui étonne à première vue mais à justement voir ces sourires, on peut se dire que les Thaïlandais en avait bien besoin.

P1180480

Emma et moi allons déambuler à travers une foule bonne enfant. A Bangkok, il y a toujours du monde mais là, on peut dire que c’était encore plus impressionnant que d’habitude! Vu nos estomacs bien remplis, et la foule dans la section “street-food”, nous allons nous rabattre dans la section “artisanat et marché vintage”. Nous progressons lentement dans la foule. On s’arrête pour admirer un tuk-tuk customiser, ou les badauds qui souhaitent mesurer leur taux de bonheur. Je peux te confier que le mien était assez élevé après avoir déniché une robe et un combi-short rétros pour à peine 2 Euros pièces dans un stand de vêtements vintage.

P1180488 P1180483

Thailand is back, Lectrice, Lecteur… et la route vers le sud devrait confirmer tout celà… mais en attendant, le bateau du retour glisse sur le Chayo Prayah. A son bord, des #ThailandBFF prêts à découvrir les secrets du bonheur local.

Pour aller plus loin

Se rendre en Thaïlande : Vol directs depuis Bruxelles, 4 fois par semaine avec Thai Airways le mardi, jeudi, samedi et dimanche. Tous les jours, avec escales, via diverses compagnies. Prix conseillé: environ 700 Euros pour un vol direct, plus reposant. Les vols avec escales peuvent descendre jusqu’à 420 euros.

Le marché aux fleurs :

  • Quand s’y rendre ?  Tôt. Voire même très tôt (à l’aube) ou même avant, quand les fleurs sont livrées et que le marché s’active. Pour les courageux!
  • Le truc en plus? Le marché aux fleurs est aussi connu comme le lieu où l’on peut acheter des piments! Notamment les piments-oiseaux indispensable à la prépapration de nombreux plats thaïlandais (et de mon préféré: le Tom kha kai). Vus savez ce qui vous reste à faire!
Ce voyage de presse était réalisé en partenariat avec l’Office du Tourisme de Thaïlande, mais toutes mes opinions me restent propres.




  1. Severine - Native du Monde
    le 15.12.2017

    La chambre de l’hôtel est classe! La Thaïlande fait partie de mes projets 2015 que j’espère réaliser!

  2. Melissa
    le 15.12.2017

    Il faut le réaliser sans trop attendre, Séverine. C’est le bon moment, mais attention à la saison où tu réserves.

  3. argone
    le 15.12.2017

    Le moins qu’on puisse dire c’est que ça dépayse ! Ces fleurs sont magnifiques … et l’hôtel a l’air pas mal du tout !

  4. Melissa
    le 15.12.2017

    Plutôt chouette, en effet… l’un des autres bon point, c’est qu’on peut manger en bords de fleuve. Il y a un resto juste sur le quai pour la navette fluviale! 😉

  5. Two days in Bangkok: follow my lead! | Fractions of the world
    le 15.12.2017

    […] that went along for the ride: TravelMagic (in Dutch), Au gout d’Emma (in French) & Mel Loves Travel (in […]

  6. #MelDoesThailand, saison 5, épisode 1 - Back to Bangkok - Mel Loves Travels
    le 15.12.2017

    […] du complexe de Wat Pho qui est à faire absolument. De mon compté, c’est la troisième fois que je viens ici et comme l’heure tourne,  je me précipite à la recherche de l’école de massage. Au […]

  7. Carla
    le 15.12.2017

    trop classe l’hotel ! merci pour l’adresse !

  8. Melissa
    le 15.12.2017

    Oh oui ! J’y suis retournée depuis et franchement, c’est un de mes préférés à Bangkok !

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer