Visiter la Mer Morte, côté jordanien

La Mer Morte est une des merveilles de la nature et il est impossible de visiter la Jordanie sans y faire un arrêt. Tout a commencé le jour où nous avons quitté Petra, tôt le matin. Mes collègues et moi manquions de temps et devions être de retour à Amman en fin de journée. Nous avons donc embarqué dans un taxi de retour pour la capitale ce qui nous laissait quelques heures pour profiter de la Mer Morte (en groupe, ça peut se révéler plutôt économique, et vous serez déposés à votre hôtel).

La Mer Morte, une curiosité de la nature.

La Mer Morte, c’est d’abord le point le plus bas au monde sur la terre ferme (429 mètres en dessous du niveau de la mer) et la teneur en sel de son eau dix fois supérieur à celle de la mer est telle qu’elle permet aux gens de flotter sans rien faire ! En fait, plutôt qu’une mer, il s’agit en fait d’un très grand lac salé. C’est aussi une mer en voie de disparition. En 50 ans, elle a perdu pas moins du tiers de sa superficie. Bien que toxique pour des organismes évolués comme les poissons (d’où son adjectif de « morte »), des organismes microscopiques (algues unicellulaires, plancton…) peuvent s’y développer.

Si boire la tasse est dangereux pour l’être humain, son eau et sa boue sont aussi réputées pour soigner les problèmes de peau (on trouve des masques à la boue de la Mer Morte partout en Jordanie) et de rhumatisme.

Se baigner dans la Mer Morte

Il existe de multiples stations balnéaires le long de la côte et une des plus « couleur locale » est l’Amman Beach Resort. Il n’y manque rien : un restaurant, des douches, des parasols, une grande piscine et des magasins au cas où vous auriez oublié votre maillot. Néanmoins, attention : il y fait TRES, TRES chaud en été. Je pense n’avoir jamais eu aussi chaud de ma vie ! Plus de 45 degrés sur la plage. Le sable de la plage était tellement brûlant que la chaleur se diffusait à travers les semelles de mes ballerines. Autant vous dire qu’il ne faut pas traîner !

Et quel effet ça fait de patauger dans la Mer Noire ? C’est surprenant ! Premièrement, l’eau est aussi chaude que celle du bain, il est vraiment très difficile de nager (de toute façon, il ne vaut mieux pas, la moindre goutte d’eau dans les yeux est équivalent à une petite torture), on peut carrément s’y asseoir sans couler. Parlant de piquer, la moindre petite coupure ou endroit de votre corps un peu irrité risque de brûler. Pas besoin de se baigner pendant de longue période et l’effet sur la peau est souverain : on ressort de là douce comme de la soie. A condition de se doucher par après, la croûte de sel qui se développe sur la peau le temps d’aller de la plage à la douche est impressionnante !

Se rendre à la Mer Morte

La Mer Morte est facilement accessible en bus depuis Amman et peut constituer une excursion à la journée. Depuis Petra ou Aqaba, il vous faudra un taxi.

En bus, depuis Amman

Trois solutions s’offrent à vous si vous n’avez pas votre propre véhicule : les bus locaux, les bus touristiques JETT et le taxi.

Vous pouvez prendre un bus local à la gare routière de Mujaharin jusqu’à Rame, puis un taxi jusqu’à la plage. Le trajet en bus coûte environ 1JD (environ 1,50 €) et la course en taxi est généralement d’environ 4JD (6 €).

Le bus touristiques JETT buses vont également jusqu’à la Mer Morte à la belle saison. Un bus journalier qui part des bureaux de JETT au 7th Circle vers 9h et qui revient à Amman vers 17h. Mieux vaut jeter un oeil sur le site web avant.

En taxi depuis Amman, Petra ou Aqaba

Enfin, une bonne solution si vous êtes plusieurs, est le taxi qui viendra vous chercher directement à votre hôtel pour vous ammener aux plages et vous rammenera à votre hôtel si vous avez convenu d’un aller-retour. Comptez au minimum une centaine d’Euros. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre hôtel ou auberge ou gardez l’oeil ouvert si vous appercevez un taxi. La négociation sur le prix sera plus facile.

Aimez et partagez

Laisser un commentaire