- Bruxelles , Belgique -

December 2016

Voyager sur les lieux de tournage du cinéma et des séries

“Cinémaaa, cinémaaaaaaaaa… de salles en salles et de films en filmeuuuuuuuuuh…”

Sauf qu’il y a moyen de n pas rester enfermés dans la grande salle noire quand on est un passionné de cinéma… et de séries ! Car pour en jeter sur le grand écran (quand on ne fait pas de films qui ont mal à leur auteur et qui se joue à huis-clos), il faut du paysage qui en jette, que ce soit en beauté ou en laideur et de plus en plus, des passionnés prennent la route du monde pour se retrouver dans les paysages, les lieux, voire les studios de leur pellicule et séries préférées. Et les destinations ont très vite compris à quel point ce type de tourisme pouvait leur rapporter gros ! Et un des pays à avoir tiré majeur partie de l’engouement autour d’un film, c’est la Nouvelle-Zélande !

La Nouvelle-Zélande, la Terre du Milieu

Jamais un pays n’aura été aussi identifié avec un monde imaginaire : la Terre du Milieu imaginée par Tolkien. Le monde des hobbits, des elfes, des nains et des horribles orcs et gobelins a été filmé intégralement en Nouvelle-Zélande. De l’Île du Nord à l’Île du Sud, d’un jardin botanique en ville aux coins les plus reculés des montagnes, Peter Jackson a investi son propre pays dans son ensemble pour donner corps à cette Terre du Milieu. Alors que Tolkien envisageait plutôt une Angleterre d’antan et sans  doute quelques paysages de Norvège, grâce aux deux trilogies du “Hobbit” et du “Seigneur des anneaux”, la Nouvelle-Zélande restera à jamais Middle-Earth. tant et si bien qu’on peut très bien faire un énorme parcours à travers tout le pays pour se retrouver sur les lieux de tournage. Du moins les plus accessibles !   L’effet fut tellement fulgurant que le tourisme augmentant de 40% ! Impressionnant quand on sait que la Nouvelle-Zélande, ben c’est TRÈS loin.

Je n’en ai pas encore parlé sur le blog (je vais seulement entamer la partie “Nouvelle-Zélande) mais lors de mon périple, j’ai plusieurs fois croisé le chemin de la grande saga, à commencer par une mémorable visite à Hobbiton (Hobbiteville), le village de Frodo et Bilbo Baggins, pas très loin du grand centre touristique de Rotorua.  Le lieu mérite la visite rien que pour voir l’échelle du tournage et l’attention aux moindres détails ! C’est bluffant et impressionnant !

Parmi les paysages plus rudes, il y a le Mordor, le siège du malfaisant Sauron. C’est à Tongariro National Park que ça se passe, lieu d’une des grandes randonnées de Nouvelle-Zélande : le Tongariro Alpine Crossing. Une randonnée moyennement difficile qui se réalise en 7-8 heures à travers des paysages à couper le souffle !

Mais pas besoin d’aller très loin non plus. Si vous visiter Wellington, il y a de fortes chance pour que vous vous promeniez jusqu’au sommet du Mont Victoria pour admirer le panorama sur la ville. C’est dans ses bois que la scène de la première rencontre entre les Nazgul et les Hobbits a été filmée. Envie de plus ? Vous pouvez visiter le Weta Workshop, l’atelier derrière tous les accessoires et effets spéciaux des films où quelques secrets vous serons révélés. Secrets que l’on essaie de garder jalousement puisque les photos sont interdites !

Envie de posséder l’anneau ? Faîtes un crochet par la ville de Nelson où se trouve le bijoutier qui a crée l’Anneau Unique. Le modèle géant, utilisé dans le film, est exposé au musée !

La folie Game of Thrones

L’autre gros phénomène à faire bouger ses fans les plus ardents, c’est bien “Game of Thrones”. Encore une création qui nécessite des paysages épiques et ce qui est génial avec Game of Thrones, c’est qu’on peut carrément faire un tour d’Europe des lieux de tournage.

Il y a évidemment toute l’Irlande du Nord, centre névralgique de la série, où se trouve les studios et la plupart des lieux tournage (j’en ai déjà parlé là, là, là et ici) et tout comme la Nouvelle-Zélande, elle a su tirer profit de l’immense popularité de la série de HBO mais c’est au quatres coins du continent que l’on peut suivre les traces de Jon Snow ou Daenerys Targaryen. Malte et plus particulièrement la ville de Mdina, fut la première Port-Réal, avant de glisser vers la Croatie et Dubrovnik. La Croatie sert aussi de lieux de tournage pour figurer   Mereen (à Split, à la forteresse de Kliss… ). L’Islande est depuis le début le “Par delà le mur” (je ne l’aurais entraperçu que furtivement depuis le bus qui emmenait vers Þingvellir lorsque la guide nous signalât que l’équipe de tournage avait à  peine quitté les lieux). Dernier ajouté : l’Espagne. Depuis l’irruption de Dorne dans la narration de la série, l’Espagne a pris de plus en plus  de place  dans le calendrier de tournage : l’Andalousie (Séville, Malaga, etc.) pour figurer Dorne, Gerona pour donner vie à Braavos… Du Pays basque (ajouté à la liste pour la prochaine saison) en passant par la Catalogne et la Navarre, on peut se faire un vrai petit périple à travers toute l’Espagne rien qu’avec ce fil rouge.

Les villes de tournage : Londres

S’il y a une ville en Europe qui a été massivement utilisée dans le cinéma et les séries, c’est bien Londres ! On a tous des images en tête d’un film se déroulant à Londres: la porte bleue du personnage de Hugh Grant dans “Notting Hill”, la traversée du pont piéton sur la Tamise de “Bridge Jones’ Diary”, le Londres dystopique de “V for Vendetta” ou de “Son of Man” ou celui historique de “The King’s Speech”. Sans bien sûr oublier Harry Potter ! Les séries ne sont pas non plus en reste: Sherlock, Downtown Abbey, Dr. Who…

Les rues de la capitale britannique sont hantées de personnages et de paysages saisis sur celluloïde.

Et je vous invite à suivre un de mes anciens articles sur les lieux de tournage à Londres.

New York, New York

New York doit être une des villes les plus filmées de toute l’histoire du grand et du petit écran : Breakfast at Tiffany’s, Taxi Driver, Annie Hall, Ghostbusters, Saturday Night Fever, Shaft, Shame… et dans les séries, Seinfeld, Girls, Gossip Girl, Kojak, New York Unité Spéciale et ce magnifique ode à l’amour de la Grosse Pomme qu’est Sex and the City… Quand on débarque à New York, on a l’impression de la connaître déjà, tellement elle nous est familière et elle ne cesse pas d’inspirer des cinéastes, même si y filmer coûte une petite fortune. Mais New York, c’est aussi la ville où l’on peut croiser des acteurs, qui prennent le métro comme vous et moi (coucou, Jesse Eisenberg, croisé dans une ligne qui filait vers Downtown). New York, c’est un cachet, une énergie et des films mythique. Il suffit de taper “New York Movie Tour” chez l’ami Google pour se rendre compte des possibilités.

Mumbai, Bollywood-o-roma, et le Nollywood nigérian

Les pays qui produisent le plus de film, ce ne sont pas les Etats-Unis mais bien le Nigéria, suivit par l’Inde (la Chine complète le trio de tête). Le gouvernement n’hésite pas y investir 2% de son PIB et les films se tournent à la chaîne. Ils restent tout de fois moins bien connus que les extravagants films made in Bollywood. Je ne vais pas te mentir, Lectrice, Lecteur, les films indiens ne sont pas ma tasse de thé (peut-être devrais-je lors d’un prochain vol long courrier) mais par contre, ça doit être un des seuls endroits au monde ou n’importe quel quidam, a fortiori un occidental, peut devenir figurant dans un film ou une série en un clin d’oeil. C’est drôle, c’est souvent long, ça permet de se plonger dans l’usine qui fait rêver le gros milliard d’Indiens (et pas mal d’autres habitants d’Asie et du Proche-Orient). Je te renvoie chez Allez Gisèle pour un retour d’expérience.

Les doublures

Il existe des villes qui ont une tâche ingrate : celle d’être des doublures. Boostées par des conditions financières favorables pour la production et la réalisation de films, certaines villes (voire pays, coucou la Belgique et surtout la Wallonie) en ont fait une véritable industrie. C’est le cas de Vancouver qui voit plusieurs grosses séries (tout le”Arrowverse”, “Supernatural”, “Fear the Walking Dead” et de nombreux films tourné en ville. Mais au contraire de New York, il s’agit de faire croire que… de prendre un environnement qui pourrait ressembler à n’importe quelle grande ville américaine, réelle ou imaginaire.

Pour les films d’époque situé en Europe, c’est Prague qui est un des lieux de tournage de choix. Ses bâtiments historiques et son charme médiéval l’ont maintes fois fait passer pour Paris (dans “Les Misérables”, dans “La Môme), Londres (“From Hell”), Vienne (“Amadeus”) ou même Venise (“Casino Royale”). Par la “magie du cinéma”, la belle tchéque est déguisée… et c’est bien dommage ! Une des seules grosses productions où Prague joue son propre rôle, c’est “Mission : Impossible” avec de nombreuses scènes tournées en ville.

Ça, c’est la magie du cinéma, coco !

Bonus pour les amateurs de sceneframing, le site FanGirl Quest qui se ballade à travers le monde sur les lieux de tournage avec un iPad pour “replacer” une scène dans son paysage. 

Cet article est l’épisode 9 du challenge #31blogginsdays.

 





  1. Chrissand
    le 14.12.2017

    Je me rappelle encore la tête de ma copine quand on est arrivé devant l’immeuble de Friends à NYC : “Ah c’est ça Friends???!! ” Que de déception!
    C’est quand même plaisant de se rendre sur les lieux de tournages de nos séries / films préférés!

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Ah ah… en même temps, ca n’est jamais qu’un petit immeuble. 😉 Vous n’êtes pas parts voir la fontaine ?

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer