- Addo Elephant National Park , Afrique du Sud -

August 2011

Afrique du Sud : Sur la Garden Route, 6e partie: Addo Elephant National Park

Jeffrey's Bay

A bords d’Ella ce matin, l’atmosphère est électrique… Nous allons entrer dans notre premier Parc National dédié aux animaux: Addo Elephant National Park. Ce tout jeune parc a été crée afin de conserver la sous-sespèce « Knysna », une des plus grandes parmi la famille des éléphants. Autant vous dire que tout le monde est impatients de réaliser ce qui se rapproche DU fantasme africain: le safari. Pour l’instant, pas le moindre museau de babouin malgré les nombreux avertissements croisés sur la route (et les nombreux rappels de fermer toutes les fenêtres du camion) et la créature la plus exotique croisée en liberté fut sans doute les dassies rencontrés la veille. Bref, je suis impatiente de voir un de mes animaux favoris, évoluer en toute liberté…  mais avant d’y arriver, nous nous arrêtons à Jeffrey’s Bay. J-Bay est un peu le lieu de naissance du surf sud-africain. Une petite ville côtière a l’air un peu brute et même mélancolique ou peut-être est-ce le ciel gris qui plombe un peu l’atmosphère? En fait, on la dirait presque abandonnée pourtant, les magasins de surf sont légions! Nous nous arrêtons pour quelque temps et les filles du groupe se précipitent sur l’Outlet le plus proche. Je ne suis pas en reste! J’ai juste envie de m’acheter un vrai beau maillot et d’aller piquer une première tête dans l’Océan Indien! Mon choix fait (un deux pièces à imprimé résolument africain), je me dépêche de rejoindre la plage. Deux jeunes garçons, planche sous le bras, se préparent également pour affronter les vagues. Je m’imaginais que le surf était un sport de blancs. Les temps changent, comme ce  pays! Je m’en rendrai compte également à mon retour au Cap.

Jeffrey's Bay

Je confie mes affaires à Mieke et Peter, qui me regardent en riant galoper au petit trot vers l’Océan. “Voilà, me dis-je pendant cette petite course, tu auras fait les trois grands Océans” (je ne pense pas que faire trempette dans l’océan Arctique ou Austral soit indiqué). Je frissonne au moment où mes pieds touchent l’eau.  On avait pourtant dit que l’Océan Indien était chaud!  Je me dis que ce n’est pas pire que la Mer du Nord en été et plonge! L’Océan est pourtant relativement calme mais les vagues sont malgré tout puissantes! Je maudis intérieurement le fait de ne pas avoir de planche de bodysurf, ni plus de temps. Dix minutes plus tard, je sors de l’eau, transie de froid par le vent frais qui fouette la plage, en passant, je ramasse la carcasse d’une étoile de mer. Elle orne maintenant mon salon!

Addo Elephant National Park

Nous arrivons au Parc en début d‘après-midi! Un peu tôt pour aller observer les animaux qui font plutôt la sieste. C‘est en début de soirée que ceux-ci se rassemblent pour manger et boire aux points d‘eau. N’empêche, nous n’aurons pas attendre longtemps avant de faire notre première rencontre animalière! A peine débarqués, un joli petit singe vervet nous fait des grimaces, à demi-caché dans un arbre!  En attendant que le soir arrive, nous nous relaxons dans la piscine du camp.

Comme d’habitude, le temps s’est à nouveau couvert et un vent frais s’est mis à souffler sur le Parc. A l’avant, nous avons placé Albert-Jan et Karolin comme « spotters » et on commence le tour du Parc. Pendant les dix premières minutes, nous ne voyons rien et Bruce nous parle des mœurs des éléphants « qui ne devraient pas tarder à se faire voir ». « Stop the car, stop the car! ». Au loin, au dessus des arbres, une forme brun-gris se détache. Un mâle solitaire est en train de s’attaquer à un arbre! Comme des gosses, nous sommes tous collés aux vitres du camion, appareil-photo visé à l’œil. Bien évidemment, le silence (ou du moins le plus grand calme) nous a été recommandé, même si le pachyderme est loin, nous nous retrouvons tous en train de murmurer, les yeux brillants, tous un peu émus…

Addo Elephant National Park

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises: cinq minutes plus tard, nous apercevons un groupe familial: une femelle accompagné d’un juvénile et d’un tout jeune éléphanteau traverse la route, bientôt suivis par deux autres femelles!

Addo Elephant National Park

Je n’en peut plus de sourire et je vois que mes compagnons font de même! Pas le moins du monde embêtés par notre camion, les éléphants continuent leur petite promenade. Je détaille tout: les plis de la peau, les longs cils, les grands yeux doux, la bouche qui a l’air de rire… De temps en temps, ils saisissent de leur trompe une branche d’arbre en guise de snack. C’est que ces animaux sont de sacrés grignoteurs ; vu la masse à entretenir sur un régime strictement végétarien!

Addo Elephant National Park

Nous les laissons s’éloigner et les retrouvons près d’un plan d’eau… En file indienne, nous les regardons faire le tour de l’étang… La matriarche en avant, les jeunes placés entre deux adultes, avec le plus petit qui court après une adulte pour lui attraper la queue par la trompe! « Comme dans le Livre de la Jungle » entends-je dire dans mon dos.
Le reste (les kudus, suricates et autre chacals à dos noir) aurait presque du mal à faire concurrence à une telle expérience.

Addo Elephant National Park Addo Elephant National Park Addo Elephant National Park Addo Elephant National Park

Malheureusement, pas de rhinos, de lion ou de zèbre. Peut-être demain lors d‘une conduite matinale ? En attendant, le soir tombé, nous nous réunissons dans le noir derrière une palissade. C’est un poste d’observation ou, cachés, nous pouvons avoir une chance d’apercevoir un animal venant se rafraîchir une fois la nuit tombée. Pas de chance à nouveau… Sauf cette intéressante créature aperçue sous un réverbère.

Addo Elephant National Park

Je montre la photo à Bruce: «  Euh… Tu sais qu’elle est venimeuse cette araignée? En plus, elle crache son venin, celle là! ». A ce jour, je ne sais toujours pas s’il blaguait ou pas…





  1. Guide Voyage
    le 17.12.2017

    magnifique pays je rêve de le visiter un jour 🙂

  2. Melissa
    le 17.12.2017

    Ah ah! Il ne tient qu’à toi!
    Le peu que j’en ai vu m’a vraiment conquis… (et la visite va continuer pour encore quelques articles).

  3. Christelle
    le 17.12.2017

    Je ne connaissais pas ce parc (en même temps il y en a tellement en Afrique du sud )! On se crois vraiment dans le roi lion et les éléphants, ce n’est pas une rencontre qu’on oublie facilement !

  4. Melissa
    le 17.12.2017

    Bonjour Christelle! C’est le meilleur parc du pays pour les éléphants! Ils ont une petite famille de lions et quelques rhinos noirs mais il faut avoir un peu de chance pour les apercevoir. 😉 Par contre, Timon et Pumbaa, je les ai vus! ;D

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer