- , -

August 2011

Afrique du Sud: Sur la Garden Route, 7e partie – De Addo à Port ElizabethSouth Africa: On the Garden Route, Part 7 ) From Addo to P.E.

Mon mug en alu dans les mains, je remue lentement la cuillère  pour dissoudre la café soluble. C’est bien la seule chose qui me réjouit ce dernier matin que je passe dans le convoi: le retour au vrai café au lieu de cette horreur.

Avec Karina, j’ai replié la tente pour la dernière fois. Elle y dormira seule “Mais on va déjà en faire la ‘Beauty tent’!” me dit-elle en riant.

Addo Elephant National Park

J’ai bien envie de lui répondre que je ne suis pas encore partie! Il me reste encore toute une matinée à passer en leur compagnie puisque nous allons refaire un tour dans le parc en espérant repérer encore plus d’animaux. Les premiers ne tardent d’ailleurs pas! Une paire de phacochères pas farouches se baladent nonchalamment à côté d’Ella.  “Ah, le phacochère! commente Bruce, c’est ma viande préférée! Délicieux en braai!” Derrière moi, Nina s’exclame outragée “Quoi? Tu manges Pumbaa???”   J’ai du mal à me retenir de rire…

Addo Elephant National Park

Il ne faudra pas très longtemps avant de retrouver les éléphants et cette fois, c’est tout un groupe, mâles compris, qui prend son petit-déjeuner au point d’eau. Mais comme les humains, les éléphants ne sont pas spécialement de bonne humeur au lever puisqu’un jeune mâle a décidé de se friter avec celui qui semble être le mâle alpha du groupe. Une bagarre d’éléphants, c’est assez  impressionnant et en même temps, très étrange. Ces animaux sont si grands et gros qu’ils bougent au ralenti. Les trompes et défenses s’entremêlent jusqu’à ce que le présomptueux se fasse remettre sa place. Pendant que le groupe familial quitte le point d’eau, ce dernier reste longtemps au bords du petit lac. Pour digérer l’humiliation sans doute?

Addo Elephant National Park

Quelques minutes plus tard, un tumulte et un grand nuages de poussière nous poussent à arrêter le camion. C’est tout un troupeau de buffles du Cap qui se dirige vers un point d’eau. Ne vous fiez pas à leur apparence de paisibles vaches! Ces ruminants sont un “Big 5”, c’est à dire un des cinq animaux les plus dangereux à chasser. Leur nature imprévisible font qu’il vaut mieux se tenir loin d’eux… Ou bien  l’abri, comme c’est notre cas. On ne dirait pas comme çà, à se rafraîchir dans l’eau et se rouler dans la boue! Aucun signe d’agressivité… Mais je n’ose imaginer une charge et la taille des cornes impose le respect!

Addo Elephant National Park

L’heure tourne. Nous avons bien essayé de repérer lez zèbres, les rhinos et le groupe de lions qui vivent dans le Parc mais rien à faire! Je me dis un peu amèrement que les autres auront sans doute plus de chance à Kruger quand ils y seront. Nous retournons au QG de Parc pour un arrêt de quelques minutes et enfin, rentrons vers Port Elizabeth. Avant de démarrer, j’immortalise le groupe. Gentiment, on va me déposer devant mon auberge de jeunesse. je ne serai pas seule. Natalie et Josh, un couple de Chicago, repartent plus tard l’après-midi vers le Cap.

Nous voilà finalement arrivés… Je décharge le sac-à-dos. J’ai l’impression de porter mon cœur sur mon dos. Ceux qui vont nous remplacer sont là, tout heureux, salués par ceux qui étaient mes compagnons de voyage il y a encore 30 secondes. Je leur fait mes adieux ainsi qu’a Bruce, Ben et Harmony et nous voilà tous les trois, en train de regarder Ella s’éloigner. Sans nous.

Port Elizabeth

J’essaie de ne pas être triste! L’aventure continue encore un peu et cette fois, selon mon bon plaisir. Mon backpacker, Lungile Lodge, bien qu’à cinq minutes de la plage, a le look d’un chalet suisse avec son intérieur tout en bois, ses gros fauteuils en cuir et sa cheminée. Je me suis réservée une chambre individuelle, le luxe! Mais je laisse tout simplement mes bagages dedans  avant de rejoindre Josh et Natalie pour une ballade sur la plage. Le Centre-ville est un petit dix minutes en voiture. Sur la promenade qui longe la plage, c’est jour de marché. Nous passons de longs moments à regarder les échoppes et à nous imprègne de l’atmosphère bariolée et familiale de ce début de week-end. Sur la plage, les surfeurs profite du beau temps pour sortir leurs planches. Le soleil brille, en effet, mais on sent bien que le coeur n’y est pas. Attablés pour un café dans un resto-loge cubain, on fait le bilan de cette aventure et discutons de nos plans voyages prochains, de Chicago… avant d’aller manger un morceau à Nando’s (le paradis des amoureux du poulet) puis il est l’heure pour eux de prendre leur taxi pour l’aéroport. Le temps de défaire mes affaires dans ma chambre et de ressortir pour me diriger vers la plage a suffi pour que la météo change du tout au tout. Un vent froid se met à souffler. Moi qui pensais lézarder et nager, c’est loupé! Je me ballade donc sur le sable, avant de m’abriter dans une dune pour lire jusqu’à ce que le soleil soit irrémédiablement caché par une épaisse couche de nuages. Ça tombe bien, le soir arrive! En rentrant vers le Backpacker, je fais un arrêt à la station-service juste à côté, seul endroit dans ce coin résidentiel où on peut se ravitailler.  Au Lodge, c’est calme. Très calme. Personne dans le lobby, ni à la cuisine… On dirait que mon sac de biltong et moi allons partager ma chambre et une bonne lecture. J’aurai besoin de toute mon énergie demain car la journée promettra d’être longue.

Très longue.

Port Elizabeth





  1. Rémi
    le 14.12.2017

    Merci pour cet article et le partage de ton aventure.
    Tu dis que le buffle fait parti des big 5, par curiosité, quels sont les 4 autres animaux à en faire parti ?

    A bientôt
    Rémi

  2. Melissa
    le 14.12.2017

    Cher Rémi,

    Les 4 autres sont l’éléphant, le lion, le rhino noir et le léopard. Ils figurent tous sur un des billets de banques sud-africains! 😉 http://en.wikipedia.org/wiki/South_African_rand

  3. Rémi
    le 14.12.2017

    Merci pour ta réponse.
    Le léopard :). Je dois avouer que je ne m’attendais pas cet animal (même si de mémoire, c’est le félin le plus féroce).

  4. fabrice
    le 14.12.2017

    ha faut que j’y aille dans ce pays!:-)

  5. Melissa
    le 14.12.2017

    Prochaine étape après l’Amérique latine? Pourquoi pas! Et puis il y aussi le Swaziland et le Lesotho à voir le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie (ces deux-là, j’en rêve) à explorer dans le coin.

    Mais sérieusement maintenant, si on m’offrait un job là-bas, je ne suis pas sûre de pouvoir non. ;D ;D ;D

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies Plus d'informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier ou cliquez sur "Accepter", nous considérerons que vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Fermer