Aaaaah, les îles...  ces petits mondes en eux ont un puissant attrait et appellent à l'évasion ! Est-ce ce côté détaché ? Le fait qu'il soit parfois difficile de s'y rendre pour les visiter ou tout simplement qu'elles soit entourées d'eau, élément apaisant, qui font qu'elles nous attirent inexorablement ?

En tous cas, Lectrice, Lecteur, tu sais que j'ai une passion dévorante pour elles : des froides, des tempérées, des tropicales, des lacustres... Îles Féroé, Raivavae, Svalbard, Grenade, Dominique, Koh Mak ou Java sont encore des noms qui me laissent des souvenirs que je chérirai jusqu'au bout de ma chienne de vie.

Je ne suis pas la seule à les aimer aussi, ai-je eu envie de demander aux copains blogueur.euse.s quelles étaient leur île préférée. Celle qui les avait le plus marqué. Ils et elles ont répondu en nombre et je leur suis infiniment reconnaissante. Des Amériques au Pacifique, du Pôle Nord aux tropiques, il y en a pour tous les goûts et toutes les fantaisies.

Venez-vite les découvrir et dîtes-nous vous aussi, quelle île vous a laissé un souvenir indélébile.

P.S. : Les photos sont productions de chaque blog cité et sont donc soumis aux droits d'auteur.

Nosy Be, paradis malgache

par Manon de Voyageons le Monde

Nosy Be est un archipel magnifique situé au Nord de l'Ile de Madagascar.
Nous avons eu la chance d'y séjourner 10 jours et avons pu faire tout un tas d'activités et de visites sur place. En voici quelques unes, qui je l'espère vous donneront envie d'aller découvrir ce pays, sa culture et sa beauté !

L'ile principale de l'archipel est Nosy Be (simple d'accès puisque nous y arrivons directement en avion !)

Nous avons séjourné au Nord de l'Ile, dans un lodge fabuleux tenu par une franco-malgache... Depuis cet emplacement, nous avons pu rayonner sur toute l'ile très facilement (il suffit de louer un scooter ou une voiture et d'être prudent sur la route, elles ne sont pas toujours bien entretenues).

Que faire à Nosy Be ?
Sur l'ile principale, passez par Hell-Ville, chef lieu peu touristique. Admirez son architecture coloniale et baladez vous sur son marché (c'est local !). Passez également par Ambatoulouk, ville touristique au possible mais c'est sur ses belles plages que débutent la plupart des excursions (mais par pitié... ne prenez pas part au tourisme sexuel qui y est malheureusement monnaie courante).

Prenez le temps de visiter la réserve de Lokobe en privilégiant l'entrée en pirogue et terminez votre tour de l'Ile avec un arrêt près de la Cascade Sacrée, non touristique et pourtant si sympathique !

Que faire aux alentours de Nosy Be ?

Pour les afficionados, vous pouvez plonger et rencontrer entre autre des hippocampes autour d'une épave de camion. Prenez le temps de passer sur Nosy Komba faire connaissance avec les lémuriens ou encore sur Nosy Tanikely pour nager dans l'eau des plus cristallines de la réserve.

Soyez seul au milieu de l'Océan Indien sur Nosy Fanihy (un pêcher vous y déposera pour rien du tout).

Prenez le large vers Nosy Iranja pour aller vous balader sur son banc de sable et ses ilots (conseil : dormez sur place !)

Le meilleur pour la fin : Nagez avec les tortues aux abords de Nosy Sakatia... Elles seront en plein festin et vous laisseront nager autour avec plaisir (attention... elles sont énormes, sensations assurées).

J'espère que ces quelques mots vous auront donné envie d'aller faire un tour sur cette belle ile qui a tant à offrir !

Découvrir les articles sur Madagascar dans Voyageons le Monde

L'Île Maurice

par Celine de Je Papote 

Si on vous dit Ile Maurice, j'imagine que vous pensez immédiatement aux jolies plages de sable blanc et à l'eau turquoise. C'est vrai, il y a de cela mais cette petite ile de l'océan indien a bien plus que cela à offrir. J'en suis originaire par ma maman et je ne manque jamais une occasion pour dire qu'il y a autre chose à faire que de lézarder sur les plages. L'Ile n'est pas très grande mais il y a de nombreux sites à découvrir : le jardin botanique de Pamplemousses, le parc national de Rivière Noire, les nombreux temples hindous et même un ancien cratère de volcan pour ne citer que ces exemples. D'un point de vue pratique, sachez que l'on peut se rendre à l'Ile Maurice toute l'année car il n'y a pas vraiment de mauvaise période (pas de réelle saison des pluies et l'hiver austral est doux). Pour bien profiter de l'île, il faut selon moi minimum 10 jours sur place afin de prendre du temps pour se reposer et vadrouiller à travers l'île. Petit conseil : laissez vous du temps pour de l'improvisation. Une fois sur place, vous ferez peut-être quelques belles rencontres et aurez l'occasion de découvrir des coins moins connus des touristes. Les mauriciens aiment échanger avec les voyageurs et faire découvrir leur île dont ils sont fiers.

Découvres les articles sur l'Île Maurice chez Je Papote.

La Réunion

Par Eloïse et Luc de L'Oeil d'Eos

Si vous aimez la plage, les moments de farniente mais aussi la découverte de villages authentiques, d'une culture riche et variée, le tout accompagné d'une reconnexion à la nature et aux grands espaces, ne cherchez plus, une île réunie tout ces atouts, celle de La Réunion.

L'île intense porte très bien son surnom et nous avons pu la visiter à trois reprises. On y trouve différentes ambiances bien distinctes les unes des autres, c'est donc une île qui conviendra à tout le monde, aux petits comme aux grands. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour La Réunion, autant pour sa côte ouest à l'ambiance estivale que pour sa côte sud, plus volcanique et sauvage ou encore l'est de l'île, plus vert et inexploré, le jardin d'Eden de La Réunion.

Nous ne pensions pas qu'une île pouvait abriter autant de diversités que ce soit au niveau de ses paysages ou de sa culture. La Réunion est en effet un véritable melting-pot culturel, on passe des traditions hindouistes, bouddhistes, musulmanes ou encore chrétiennes en un claquement de doigt. Une communion des communautés que l'on peut observer lors de différentes célébrations mais aussi aux quotidiens, dans les rues, sur les plages ou lors des marchés de l'île.

L'île de La Réunion possède également une géologie unique au monde avec ses cirques et ses remparts. Ne manquez pas de visiter Salazie et son village le plus beau de France, le cirque préservé et reculé de Mafate ou encore le vertigineux cirque de Cilaos et sa route aux centaines de virages.

La cerise sur le gâteau de nos différents voyages là-bas a sans aucun doute été l'observation du volcan du Piton de la Fournaise en pleine éruption. Un instant suspendu, intense et d'une grande beauté. Un voyage que l'on recommande à tous les profils et qui ne laissera personne indifférent."

Découvrez les itinéraires de 10 jours à La Rénion de l'Oeil d'Eos

Zanzibar

Par Julien de Voyageur Indépendant

Rien qu'en évoquant son nom, Zanzibar fait rêver beaucoup de monde, moi le premier... J'ai eu la chance de découvrir cette île, ou plutôt cet archipel (oui oui, Zanzibar comprend plusieurs îles), de l'océan indien en complément d'un séjour safari en Tanzanie. Je n'y étais alors resté que quelques jours mais elle mérite bien plus et peut d'ailleurs constituer un voyage complet à elle seule tant les découvertes possibles sont nombreuses. On y va bien sûr pour ses magnifiques plages mais aussi pour la rencontre avec les locaux aux coutumes passionnantes et de nombreuses visites culturelles. A commencer par Stone Town, la ville la plus importante de l'île : architecture atypique, marché très animés, visite du vieux fort et dégustation de mets succulents (vous pouvez aussi prendre des cours de cuisine), c'est un immanquable. Pour ceux qui sont plus nature (comme moi), je vous recommande d'embarquer dans un bateau direction le sud pour un moment magique d'observation des dauphins sauvage du côté de Kizimkazi. Toujours côte mer, vous pouvez vous rendre du côté de Prison Island à seulement quelques kilomètres de Stone Tone pour faire du snorkling : j'avais eu la chance de croiser  une tortue en plus des innombrables poissons multicolores à observer.

Enfin, pour ceux qui préfèrent la terre, vous pouvez faire une marche dans la forêt tropicale de Jozani et observer de nombreux animaux dont les singes. La visite d'un village typique est également possible comme celui de Pete mais je n'avais pas eu le temps pour cela.

Alors, prêts à découvrir toutes ces merveilles de Zanzibar ?

Découvrez À la découverte de l’extraordinaire archipel de Zanzibar sur Voyager en Tanzanie.

Une île Brésilienne – Ilha Grande

par Lise de Making the Road

Lors de mon voyage en solo au Brésil en road trip, j'ai été sur l'île Ilha Grande. Cette île dans l'état de Rio est interdite au voiture contrairement à la magnifique île Ilhabela que j'ai également découvert lors de ce voyage. Facilement accessible depuis Rio ou Sao Paolo en combinant bus et bateau, la traversée peut se faire à bord d'une goélette, ce qui rend le voyage encore plus charmant.

Ilha Grande est un paradis tropical de la Costa Verde, un eldorado pour les amateurs de nature qui aiment combiner marches et plages. On peut y faire facilement de la randonnée avec plusieurs sentiers depuis la ville principale. Évidement, nager depuis de belles plages avec des lagons pour y faire du snorkelling, ainsi que se détendre dans des criques sauvages. Mais aussi sur la cote sud d'Ilha Grande, on peut y pratiquer le surf et y admirer les déferlantes s'écraser sur le sable. Cette île de l'océan Atlantique est un ancien repaire de pirates et donc elle est peu développée à part sa ville principale Vila do Abraao. Mon conseil est d'y aller hors vacances scolaires car elle est vite prise d'assaut par les Brésiliens.

Découvrez L'itineraire Brésil de 2 semaines depuis Sao Paolo sur Making The Road

Les Îles de la Madeleine

par MC Globetrotteuse

Les îles de la Madeleine est un petit archipel dans le golfe du Saint-Laurent situé à proximité de l'île du Prince Édouard et des côtes de Terre-Neuve. Dès mon arrivée, j'y observe les bienfaits insulaires : le calme, la beauté des paysages, la brise fraîche aux odeurs salines...Tout ici respire le bonheur et la simplicité.  S'évader sur ces îles, faisant partie de la province du Québec, ne ressemble toutefois pas aux autres escapades dans le monde. Isolées au cœur du Golfe, les vents soufflent tous les jours et façonnent au passage les falaises ocres et les plages.

Le moto des Îles : "Ici on n'a pas l'heure, on a le temps". C'est avec cette idée en tête que je m'y suis baladée pendant 2 semaines de butte en butte, de plage en plage. Ce que j'ai aimé le plus? Outre les saveurs locales (vive le homard et le crabe!), ce sont les gens qui m'ont marqué. Les madelinots à l'accent bien particulier adorent partager leurs histoires et faire vivre leurs îles aux visiteurs. L'été étant la saison la plus achalandée (la population des îles sextuple en juillet et août), j'ai apprécié les découvrir hors saison. Les cafés sont remplis de locaux qui discutent sur les sujets chauds du jour, les plages sont pratiquement désertes (quoi qu'il fasse plutôt froid pour s'y prélasser!), les couchers de soleil admirés par un petit nombre de spectateurs. Prenez le temps de vous promener sur les quais à l'arrivée des pêcheurs de homards pour vraiment ressentir l'essence même des Iles de la Madeleine.

Comme beaucoup d'îles au monde, les iles de la Madeleine sont éphémères et les effets des forts courants marins laissent de douloureuses cicatrices chaque printemps alors que les côtes s'effritent peu à peu. C'est avec cet état d'urgence en tête que je tente tant bien que mal de vous proposer mon île favorite... Difficile de choisir, car elles ont toutes un petit je-ne-sais-quoi. Une chose est certaine, il faut aller aux îles pour vraiment comprendre l'attraction qu'elles ont sur le peuple québécois. Nulle part ailleurs sur la planète n'ai-je ressenti pareille quiétude et admiration devant un paysage si figé dans le temps.

Découvrir Vivre au rythme des Îles de la Madeleine sur MC Globetrotteuse

Terre-Neuve

par Audrey d'Arpenter le chemin

Quand on pense aux îles, on imagine tout de suite les cocotiers, le sable chaud, le soleil... L'île tropicale est la vision contemporaine du paradis terrestre, mais si la chaleur n'est pas votre tasse de thé ? Si vous préférez le crachin rude et les nuages menaçants, les températures négatives et la solitude, si vous avez l'âme d'un.e Viking et le goût de la découverte, alors l'île de Terre-Neuve vous tend les bras. L'île de Terre-Neuve fait partie de la province de Terre-Neuve-et-Labrador, la dernière à avoir intégré le Canada en 1949. Avant, c'était une entité séparée au sein du Commonwealth, et on y allant, on voit bien que les habitants ont gardé une identité bien à eux, quelque part entre Écosse et Canada, loups de mer et ours polaires.

Terre-Neuve, c'est le pendant Est du Yukon, un territoire-frontière très peu peuplé, avec des distances immenses, des paysages incroyables. Le parc national de Gros-Morne est un bijou où on ne peut pas s'ennuyer, entre curiosités géologiques, randos qui partent du haut d'une falaise pour descendre jusqu'à la mer, fjords et prairies suspendues. Un peu plus loin (700 km...), le site de l'Anse-aux-Meadows serait le point d'arrivée des Vikings sur le continent américain. De l'autre côté de l'île, le parc national Terra-Nova et d'autres îles que vous connaissez peut-être : Saint-Pierre-et-Miquelon. Entre les deux, un grand rien, de la forêt, la plus grande concentration d'orignaux au Canada (ne roulez pas la nuit !!). Et l'impression d'avoir découvert un bout de pays véritablement hors des légendaires sentiers battus.

Pour y aller, vous pouvez vous faire un beau road-trip depuis Montréal. Comptez 16 h de route à travers le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse pour aller prendre le traversier à Sydney, puis entre 12 et 24 h de traversée, et encore quelques dizaines d'heures de route avant d'arriver à votre destination, quelle que soit. Sinon, des vols sont possibles depuis Toronto et Halifax.

Oh, et je vous ai dit qu'on pouvait y croiser des icebergs en juin ? Rude, je vous disais.

Découvrez Bienvenue à Terre-Neuve sur Arpenter le chemin

Holbox au Mexique

par Vanessa de Voyage Mexique

Refuge de pirates et de corsaires durant plusieurs siècles grâce à sa position stratégique entre le Golfe du Mexique et la Mer des Caraïbes, Holbox est aujourd’hui une île qui fait rêver.

Avec ses maisons colorées, son street art, ses longues plages, et son eau transparente, c’est une des plus belles îles de la Péninsule du Yucatan et même du Mexique!

S’il est vrai qu’elle s’est développée considérablement les dernières années, elle a réussi à échapper au tourisme de masse, et offre une ambiance beaucoup moins commerciale que Cancun et Playa del Carmen.

Les voyageurs viennent ici pour profiter de son ambiance bohême, très décontractée, et se reposer les pieds dans l’eau tiède loin du chaos et des boîtes de nuit.

Pour visiter Holbox, il faut d’abord se rendre à Chiquila (2h de Cancun ou 1h45 de Playa del Carmen), puis prendre le ferry de 20min.

Je recommande donc de dormir au moins une nuit sur place car il y a plein de coins sympas à explorer et d’activités à faire.

Pour ceux qui priorisent le confort, il est possible de s’installer sur un transat ou un hamac d’un beach club, simplement en échange de consommation. Prendre une petite margarita sous les palmiers est plutôt agréable!

Si vous préférez vous éloigner des hôtels à la recherche des plages vierges, je recommande deux coins fantastiques : Punta Mosquito et Punta Cocos.

Punta Mosquitos est un espace protégé, uniquement accessible à pied ou en bateau. On y trouve de longues plages de sable fin avec une multitude de petits coquillages et des flamants roses.

Punta Cocos est une autre plage de rêve, accessible à vélo ou en cart de golf, connue pour son fabuleux coucher de soleil et son spectacle de bioluminescence, de juillet à janvier.

Pour explorer un peu plus les environs je recommande de prendre une excursion en bateau (3h) qui vous amènera voir trois incontournables de Holbox: Isla Pajaros, Ojo de Agua Yalahau et Isla de la Pasion.

Ce sera l’occasion de voir une multitude d’espèces d’oiseaux et de vous baigner dans cenote d’eau fraîche!

Mais il y a de nombreuses autres activités à faire à Holbox comme le kayak dans les mangroves, du snorkeling à Cabo Catoche, pêcher, et même nager avec les requins-baleines de juin à septembre.

Et il ne faut surtout pas repartir sans avoir goûté à la délicieuse spécialité locale: la pizza au homard fraîchement pêché.

Inoubliable!

Découvrez VISITER HOLBOX: TOP 7 DES CHOSES À FAIRE ET À VOIR ABSOLUMENT sur Voyage Mexique

Caye Caulker 

par Annie de Annie Anywhere

Située au Belize, l'île de Caye Caulker est l'un de mes coups de cœur en Amérique centrale.

D'abord, elle est toute petite - que 8 kilomètres carrés – et aucune voiture n'y circule. Les véhicules les plus rapides que vous y croiserez sont des voiturettes de golf. Une situation qui résume bien la devise de l'île : Go Slow.

Mais ce n'est pas parce que Caye Caulker est minuscule qu'elle n'a rien à y offrir. Personnellement, j'y serais bien restée un mois!

D'abord, les amateurs de plongée peuvent découvrir la barrière de corail méso-américaine, qui frôle les côtes du sud du Mexique jusqu'au Honduras. C'est le deuxième plus grand récif de corail au monde après celui de l'Australie.

Si vous avez la chance de visiter l'île en septembre, vous tomberez pile sur la saison des lamantins, de gros mammifères aquatiques super attachants.  C'est de loin mon activité coup de cœur lors de mon voyage au Belize.

Aucun souci si vous n'avez pas le pied marin, vous pouvez aussi explorer l'île à vélo et découvrir ses rues bordées de maisons colorées. N'hésitez pas à vous arrêter dans les petits restaurants que vous croiserez pour goûter un fry jack. Ce mets typiquement bélizien est fait de la même pâte que les tortillas, mais celle-ci est frite dans l'huile.

Pour terminer la journée, rendez-vous au Lazy Lizard, le bar le plus populaire de Caye Caulker, où j'ai passé de nombreuses soirées à regarder le soleil se coucher sur la mer des Caraïbes.

Lien à inclure : https://www.annieanywhere.com/quoi-faire-caye-caulker-belize/

Koh Rong - Cambodge

par Romain de Playing the World

Quand on pense aux plages de rêve d'Asie du sud-est, on pense immédiatement aux îles du sud de la Thaïlande. Pourtant, au sud du Cambodge se trouvent deux îles paradisiaques qui valent le détour : Koh Rong et Koh Rong Samloem. On atteint la première après 45 minutes de speed-boat. On débarque directement sur la plage principale où se trouve la majorité des guest-house et des restaurants. L'ambiance y est vraiment à la cool bien que cet endroit de l'île soit très fréquenté par les backpackers. Le vrai trésor de Koh Rong se trouve de l'autre côté de l'île : la plage de Long Beach ! Lors de mon passage en février 2016, il fallait marcher pendant 45 minutes sur un sentier difficile au milieu de la jungle pour atteindre cette longue plage de rêve aux eaux turquoise et calmes. À l'époque, une route était en train d'être construite pour facilité son accès. Pour trouver une plage encore plus calme et encore plus belle, je vous conseille Saracen Bay sur l'île d'â côté : Koh Rong Samloem ! C'est l'une des plus belles plages où j'ai pu me baigner de ma vie ! Sable blanc et fin, eau chaude et turquoise, on a pied à perte de vue... bref, c'est une piscine géante digne des plus belles plages du monde ! L'un de mes plus beaux souvenirs de voyage en Asie !

Découvrez Koh Rong et Koh Rong Samloem, les îles paradisiaques du Cambodge ! sur Playing the World

Corée : Jeju

par Aurélien de VoyageWay

L'île de Jeju est une île volcanique située au sud de la péninsule coréenne. Cette île est souvent considérée comme la station balnéaire de la Corée du Sud. Et pourtant, il serait dommage de la résumer à cela.

En effet, Jeju a bien d'autres atouts que la plage ou que ses hôtels en bord de mer. On peut y faire de belles randonnées notamment celle qui permet de rejoindre le sommet du mont Halla, volcan qui est le point culminant de la Corée du Sud avec 1950 mètres d'altitude. Une autre randonnée, bien plus courte, est aussi réputée. Elle permet d'aller au sommet d'un cône volcanique en bord de mer, le Seongsan Ilchulbong.

Au delà de la randonnée, on trouve aussi à Jeju des cascades, des plantations de thé ou encore quelques très beaux temples bouddhistes. Les plus beaux endroits de Jeju se situent plutôt dans la partie sud de l'île.

L'île est aussi réputée pour ses femmes plongeuses (en apnée) appelées haenyo signifiant littéralement femme de la mer. Cette culture est en train de se perdre et les femmes qui vivent de cette technique traditionnelle de pêche sont de plus en plus âgées.

L'île de Jeju est donc souvent considérée comme une étape incontournable d'un premier voyage en Corée. Néanmoins, il faut prévoir au moins 2 semaines dans le pays (voire plus) pour avoir le temps de s'y rendre. En effet, un vol ou un assez long trajet en bateau est nécessaire pour rejoindre Jeju depuis la péninsule coréenne :

  • vol depuis plusieurs villes de Corée dont Séoul et Busan
  • ferry (4 heures minimum aller simple) depuis Mokpo, Wando ou encore Busan

Sur place, il faut compter un minimum de 3 à 4 jours pour pouvoir bien profiter de l'île. Si vous ne partez qu'une semaine en Corée du Sud, il faudra donc faire l'impasse sur l'île de Jeju.

Découvrir ÎLE DE JEJU, UNE ÎLE VOLCANIQUE AU SUD DE LA CORÉE sur VoyageWay

Sumatra, une des grandes îles d'Indonésie

par Pamela de Voyager sa vie

Dès que l’on entend parler de l’Indonésie, c’est Bali qui a la cote ! Du moins, la plupart du temps. Puis, Java et Lombok essaient de se tailler une place sur la seconde marche du podium. Sumatra est rarement sur les lèvres des voyageurs qui choisissent l’archipel indonésien pour un futur voyage. Pourtant, l’île est immense et regorge de paysages hors du commun, de belles plages, de jungles luxuriantes, de lacs et d’une population extrêmement accueillante.

Vous pouvez facilement passer un mois sur l’île de Sumatra sans vous ennuyer une minute. L’itinéraire idéal débute sur une plage déserte du sud de Padang à regarder le temps passé et à observer le soleil se coucher sur les plages magnifiques de cette partie de l’île. Ensuite, la vallée d’Harau mérite qu’on lui accorde plusieurs jours à déambuler entre les rizières et les falaises en scooter, avec ce sentiment de liberté au ventre. Il faut se diriger par la suite vers l’île de Samosir sur le lac Toba, à la rencontre des bataks et de la douceur de vivre omniprésente sur l’île.

Un voyage à Sumatra ne serait jamais complet sans un tête-à-tête avec un orang-outan de Bukit Lawang. Lorsque l’on croise leur regard, on prend tout de suite conscience du côté presque humain qu’ils ont.

Finalement, une excellente façon de terminer ce périple sur Sumatra est de se la couler douce sur les plages paradisiaques de Pulau Weh, tout au nord de l’île, et de visiter ses fonds marins peuplés de poissons multicolores.

En bref, Sumatra vous permettra de découvrir un tout autre côté de l’Indonésie, plus authentique, plus simple, plus brut.

Découvrez ITINÉRAIRE DE 3 SEMAINES À SUMATRA : L’INDONÉSIE HORS DES SENTIERS BATTUS sur Voyager sa vie

Indonésie : Karimunjawa

par Mi-fugue, mi-raison

Vous cherchez une île couverte de cocotiers, entourée d'eau turquoise, mais restée authentique, à l'écart du tourisme de luxe ? Bienvenue à Karimunjawa en Indonésie, à quelques encablures au nord de l'île de Java. Cette étape reste l'un de nos meilleurs souvenirs du pays, lui-même étant notre pays préféré en Asie du sud-est !

Alléchés par des photos de plages paradisiaques et malgré des histoires de bus peu fiables et de bateaux régulièrement annulés, nous nous sommes lancés dans un petit périple pour atteindre Karimunjawa. Fin du suspense : tout s'est bien déroulé. Nous avons passé quatre jours sur un nuage, à nous pincer devant le bleu intense des flots, à apprendre le scooter sur les routes qui longent la jungle et à admirer les couchers de soleil au son des appels à la prière.

Outre l'île principale, il est possible de louer les services d'un bateau pour atteindre les îlots alentour, dotés de plages inoubliables. Nous avons jeté notre dévolu sur la microscopique Cemara Kecil. Qu'y a-t-il donc à faire sur place ? À peu près rien, et cela nous convient ! Nous avons simplement salué les poissons du récif de corail avec un tuba, puis somnolé dans notre hamac accroché au bord de l'eau.

Le plus beau dans tout cela, c'est que les touristes sont peu nombreux, en comparaison du succès de l'Indonésie et notamment de l'île de Bali toute proche. Les raisons sont à chercher du côté des transports lents et aléatoires, de l'électricité disponible uniquement en soirée et du manque d'information en ligne. Finalement, c'est ce qui fait tout le charme de Karimunjawa !

Découvrir les ÎLES DE KARIMUNJAWA : UN TOUR AU PARADIS sur Mi-fugue, mi-raison

Malaisie : Langkawai

par Rooben de Been Around the Globe

Il y a plein d'îles magnifiques en Asie du Sud Est, mais il y en a une qui a attiré mon attention, c'est Langkawi en Malaisie. Cette île est tout simplement magnifique. Une île idéale si vous souhaitez vous détendre, flâner, bronzer... En gros, Langkawi est une île où vous pouvez passer quelques jours de farniente. La plupart des voyageurs séjournent près de Pantai Cenang à l'ouest de l'île, une belle plage où il n'y a pas tant de monde que ça. Si vous ne souhaitez pas rester à rien faire, des activités sont proposées : plongée, jet ski, snorkeling... Tout le long de la plage, des restaurants servent de la nourriture locale, et c'est très bon! Ne vous inquiétez pas, il y a quand même plusieurs choses à faire à Langkawi. Pour commencer, vous pouvez vous rendre au sommet de Gunung Raya, une montagne en plein centre de l'île. La vue au sommet est magnifique! Au nord ouest de l'île, il y a un funiculaire qui vous permet de vous rendre dans les hauteurs de Langkawi! La vue y est belle, est vous pourrez même vous promener sur un pont en hauteur, le sky bridge. Dans cette zone, il y a un parc familial avec plein d'activités touristiques : musée, cinéma, restaurant, etc... En marchant un peu plus loin, vous pourrez également admirer une magnifique cascade, la cascade des sept puits. Une activité très populaire à Langkawi est de faire un mangrove tour. Vous passez une journée en petit groupe à visiter différentes zones de Langkawi, à voir des animaux (crocodiles, poissons, singes, aigles, chauve-souris...). Après une journée d'exploration de l'île, allez au marché de nuit! Il y en a un le mardi, mais le populaire est celui de jeudi, le Temonyong night market! Vous pourrez savourer de délicieux plats locaux, et ce n'est vraiment pas cher! Si vous vous rendez en Malaisie, vous ne pouvez pas manquer Langkawi, allez y !

Découvrez Visite de Langkawi en Malaisie sur Been Around the Globe

[gvallery type="rectangular" ids="29117"]

Sri Lanka

par Caroline de Tongs et Sri Lanka

Je ne vais surprendre personne en disant que mon île préférée, celle qui a fait chavirer mon cœur et m’a fait tourner la tête, c’est le Sri Lanka !

La première chose qui m’a conquis dans cette île, c’est la multitude de paysages qu’elle possède et ses différents climats. En effet, on peut trouver des plages paradisiaques, des montagnes verdoyantes et occupées par les plantations de thé, des grandes plaines où on pourrait se croire dans la steppe africaine ou encore une campagne où les rizières et les champs sont les maîtres. Au final, il y en a vraiment pour tous les goûts !

Ensuite, ce qui fait la magie du Sri Lanka selon moi, c’est la personnalité qu’à cette grande île. Multiculturelle, multireligieuse, ce pays a sa propre identité, son caractère et surtout beaucoup à donner. En effet, les traditions sont bien présentes, c’est un pays avec une histoire très ancienne et variée, ce qui vous dépayse et vous permet d’apprendre plein de choses différentes de nos pays occidentaux. Aussi, la culture cingalaise ou celle tamoule sont des petites pépites qui font écarquiller les yeux, font frétiller les neurones par ses enseignements et font savourer les papilles avec des gastronomies qui leur sont propres à chacune.

Au final, quand on voyage au Sri Lanka, ce n’est pas une île dont on fait le tour en quelques heures. C’est une île très enrichissante, complète et qui permet de découvrir plusieurs cultures dans un seul et même endroit.

Enfin, une dernière petite chose sur mon petit coin de paradis : même si l’océan Indien borde ses côtes avec des grosses vagues, on peut tout de même trouver de jolies plages abritées au Sri Lanka, comme à Nilaveli, à Hiriketiya ou encore à Secret beach à Mirissa dans le sud du pays.

Découvrir Les plages du sud au Sri Lanka : le guide complet ! sur Tongs et Sri Lanka

Antigua

par Dajana de Silkap-tour du monde en voilier

Située au nord de la Guadeloupe, Antigua est une île anglophone des Petites Antilles. Soleil, plages de sable blanc, snorkeling autour des récifs coraliens et eau turquoise à 27°C, Antigua porte bien son surnom : « île aux 365 plages ». En dehors de cet atout principal dont la devise « Island of Sun & Sea » figure sur les plaques d'immatriculation, on y trouve également une ambiance coloniale. En effet, avant de gagner son indépendance en 1981, Antigua fut occupée par les anglais pendant plus de trois siècles.

L'attraction principale de l'île est English Harbour, un port qui permettait aux navires britanniques de contrôler toute la zone maritime antillaise. Avec ses installations de l'arsenal et son chantier naval appelé Nelson's Dockyard, il fait partie du Patrimoine mondial de l'UNESCO et retranscrit l'histoire de la Royal Navy. On peut l'admirer depuis Shirley Heights, sans doute le meilleur point de vue panoramique prisé par les touristes au coucher du soleil. Le dimanche soir, c'est l'endroit incontournable avec son barbecue traditionnel et de la musique de « steel band ».

Le sud de l'île plus montagneux offre des balades au milieu de la végétation et d'anciens forts et batteries en ruines. Ceux-ci servaient à la défense de l'île grâce à la vue imprenable sur l'océan et les côtes. Les chemins de randonnées comme Carpenter's Trail ou Middle Ground Trail sont parfaits pour les photos. Nager avec les raies, traverser la forêt tropicale, regarder les régates, goûter au Black Pinapple local ou l'authentique English Harbour Rum, Antigua regorge d'activités pour les vacanciers à la recherche d'une destination ensoleillée.

Découvrir "Visiter Antigua" par sur Silkap-tour du monde en voilier

Cuba

par Emily de TravelAndFilm.com

Cuba c’est la plus grande île des Caraïbes ! Mais c’est bien plus qu’une île exotique et paradisiaque. Cuba, c’est un pays, c’est une culture, c’est un voyage dans le temps. Bref, aller à Cuba, c’est réaliser un voyage de rêve. Cuba est un pays qui me faisait rêver depuis longtemps en voyant les films avec les vieilles voitures américaines des années 50, qui remontent le malecon de la Havane. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue lorsque j’ai visité le pays, je me sentais comme dans un film. Aller à Cuba, c’est remonter le temps, c’est vivre hors du temps déconnectée au sens propre comme au figuré, car l’internet n’est pas encore très fonctionnel même si ça change beaucoup et rapidement. En tout cas, c’est une grande île et il y a beaucoup de choses à voir. L’idéal est d’y passer un mois pour avoir le temps de parcourir l’île d’un bout à l’autre. Ne manquez pas la capitale : La Havane mais aussi Trinidad, la plus belle ville à mon avis, Santiago de Cuba au Sud vaut aussi le détour. Pour les plages, il y a Varadero et les Cayos notamment. Entre les villes coloniales et les plages de sable blanc et eau turquoise, il y en a pour tous les goûts. J’ai énormément aimé Cuba notamment pour la chaleur de ses habitants et pour la musique qu’on entend partout dans la rue. C’est un des meilleurs pays du monde pour danser la salsa et vous pourrez y boire le meilleur mojito à base de Havana Club. Ne manquez pas non plus de manger la langouste, un vrai régal.

Découvrir Tous mes conseils pour un voyage à Cuba sur TravelAndFilm.

La Dominique – l’île nature au cœur des Caraïbes

par Seb de les globe blogueurs

Si les îles m’ont toujours attiré, la foule qui les accompagne trop souvent, non. En particulier dans les zones tropicales, les eaux azur et cocotiers attirent irrémédiablement, et c’est bien compréhensible !

Dans les Antilles, rares sont les coins de plage qui ne sont pas devenus très fréquentés en haute saison, pouvant rendre l’expérience moins savoureuse.

A la Dominique, ce n’est pas le cas. Le tourisme de masse ne s’est pas (encore) invité. Pourtant, ce petit pays recèle de trésors incroyables. Croyez moi, il n’a rien a envier à ses voisins, que ce soit au niveau nature, ou culture.

Si les plages ne sont pas le plus grand atout de l’île, expliquant sûrement en partie le peu de présence de touristes en recherche de farniente pur, les amateurs de nature en ont pour leur compte. Dauphins, tortues, baleines, montagnes, mangroves, rivières, lac bouillonnant, canyons… Autant d’expériences éblouissantes que nous avons apprécié seuls, ou presque.

Mais ce n’est pas tout, une population accueillante, un patrimoine historique et culturel riche et singulier enrobant cet écrin naturel ont rendu ce voyage inoubliable.

Difficile de décrire tout mon ressenti, toutes les expériences procurées par l’île nature en quelques phrases, alors je vous invite à en découvrir davantage dans notre article et vidéo consacrés à la Dominique.

Voyager seul.e en Guadeloupe

par Sothina de Travel with So

Mais qu’est-ce que je suis en train de faire ? C’était la question que je me posais dans l’avion en direction de l’île de la Guadeloupe! Voyager seule dans un endroit encore inconnu était une expérience que je n’avais jamais faite auparavant.

Logement en Guadeloupe

Je suis allée avec l’option du Airbnb, j’ai pris une chambre dans un appartement pour habiter avec une autre personne et en connaître davantage sur les locaux. Je ne l’ai pas du tout regretté, j’ai cohabité avec une hôtesse extraordinaire, elle me faisait découvrir son mode de vie, ses amis, elle me donnait des conseils et recommandations. Au total cela m’a coûté 300$ CAD pour 4 nuits.

Sinon il y a des auberges de jeunesse où vous pouvez faire des activités de groupe. Je ne les ai pas essayés mais je suis sûre que cela peut être très intéressant aussi pour rencontrer du monde et rester actif.

Pour les plus gros budgets j’ai beaucoup entendu parler du Club Med La Caravelle qui s’est approprié une des plus belles plages de la Guadeloupe, la plage de la Caravelle.

Comment se déplacer seule et sans voiture en Guadeloupe ?

Oui, il serait préférable de louer une voiture durant votre séjour mais il n’est pas impossible d’y séjourner 5 jours comme je l’ai fait sans voiture.

Il y a des bus qui circulent souvent sur la côte du sud-est de l’île. J’avais vu que les bus en Guadeloupe n’étaient pas fiables, mais je n’ai attendu qu’entre 10 et 20 minutes. En tout cas je n’ai eu aucun problème à prendre le bus de Pointe-à-Pitre à Saint François. Le coût est entre 1,80 € et 2,50 €.

Transport collectif 

Ces transports collectifs de type camion van aident les gens si le bus ne passera pas ou s’il mettra beaucoup de temps à venir. Je l’ai pris car les passagers allaient aussi dans la même direction, il m’a déposé à l’arrêt que j’avais demandé et cela m’a couté 3 € au lieu de 1,80 €.

Taxi 

Je n’en ai pas pris mais j’ai vu que depuis Point-à-Pitre jusqu’au Gosier là où je résidais cela pouvait coûter 30 €. Cela coûte assez cher de prendre le taxi, alors je recommande de prendre le bus quand vous le pouvez.

Est-ce que vous seriez prêt à relever ce défi de voyager seul ? L’avez-vous déjà fait ? 😊

Découvrir Voyager seul en Guadeloupe sur Travel with So

Les Saintes

par Escapades Amoureuses

C’est un petit bout de Guadeloupe bien spécial : L’archipel des Saintes se situe à 15km de Basse-Terre. Il se compose de 7 îles dont 2 sont habitées : Terre-de-Haut et Terre-de-Bas.

C’est par une des plus belles baies du monde que l’on arrive sur Terre-de-Haut en bateau. Au loin, on distingue tout d’abord ces petits toits rouges au milieu du vert de la végétation de l’île. En approchant, vous distinguerez ce grand panneau qui vous souhaite la bienvenue dans ce joli paradis.

C’est une île très touristique. Vous avez le soleil, la plage, la chaleur, les fonds sous-marins et même des sites historiques à visiter. Les visiteurs viennent le plus souvent passer une journée aux Saintes, mais si l’on veut vraiment s’imprégner de l’ambiance saintoise, il est préférable d’y passer aussi une nuit. A partir de 16h, les touristes prennent la dernière navette maritime pour rejoindre la Guadeloupe, alors, les ruelles se vident, on ressent la tranquillité et la zénitude de l’endroit. Et puis, vous pouvez profiter du coucher de soleil magique sur la baie des Saintes qui fait partie du club très fermé des plus belles baies du monde.

Que faire aux Saintes à part buller et profiter de la douceur de vivre ?

Vous pouvez visiter le Fort Napoléon. C’est la visite classique d’une journée sur l’archipel. Il vous faut louer un scooter ou une voiturette pour y aller, ou un vélo pour les plus courageux, mais la pente est longue et raide. Vous trouverez facilement à louer ces moyens de transport en arrivant au port. A l’intérieur du Fort se situe le musée d’histoire et des traditions populaires des Saintes, et un jardin botanique qui accueille une grande colonie d’iguanes. Profitez aussi de la vue exceptionnelle car vous pourrez apercevoir Basse-Terre avec la Soufrière, ainsi que la Dominique, Marie-Galante et par temps très clair la Désirade.

Vous allez profiter des multiples plages de l’île et de l’eau turquoise. Notre préférée est la plage du pain de sucre. Une toute petite plage (les places y sont comptées) avec des fonds sous-marins superbes que l’on peut très facilement admirer à quelques mètres du sable.

Pourquoi ne pas faire un peu de shopping dans les magasins d’artisanat ou de vêtements ?

Et puis, ne pas oublier de goûter aux spécialités saintoises : les accras de morue, les boudins de poissons/crabes/lambis, la langouste bien-sûr et les tourments d’amour.

Découvrir : 3 jours sur l'archipel des Saintes sur Escapades Amoureuses.

Isla Tortuga

par Chris de ChrissandVoyage

Une ile à l'accent espagnol et à la consonance de la piraterie a de quoi faire rêver de nos jours. Isla Tortuga (Comme dans la saga pirates des Caraïbes) est une île au large de la péninsule de Nicoya au Costa Rica. Bercée par les vagues du Pacifique, Isla Tortuga doit sa notoriété à ses eaux turquoises, son sable blanc et ses palmiers. Comme toutes les îles paradisiaques finalement. Mais son fait insolite c'est que son unique habitant n'est autre qu'un sanglier. Philomène c'est le maître des lieux et chaque jour il vient accueillir les touristes débarquant sur son pile pour recevoir ses traditionnelles caresses et voir si il peut grappiller quelques restes d'un barbecue improvisé sur l'île. Cette île est largement plébiscitée par les voyageurs souhaitant se retrouver « seuls » sur une plage de carte postale. Et les différentes agences du Costa Rica vendent cette excursion en bateau comme une sortie idyllique avec comme activité principale du snorkelling.

En réalité, on se retrouve avec plusieurs dizaines de touristes venus de tout horizon pour les mêmes raisons, la notion de lieux paradisiaques est quelque peu déformée. Cependant, il faut reconnaître que les fonds marins  du lagon sont de véritables aquariums grandeur nature avec des poissons de toutes les couleurs. Entre les poissons lune, les poissons clowns et les raies, on ne sait plus où donner de la tête.

Après une bonne matinée de baignade dans les eaux chaudes du pacifique, on profite d'un barbecue sur l'ile en compagnie de Philomène avant de prendre la pose photo entre les cocotiers d'Isla Tortuga. Comme lors de toutes nos étapes au Costa Rica, nous en avons pris plein la vue de la faune et la flore exubérante de l'ile et rien que pour ça, le lieu reste paradisiaque!

Vous pouvez d'ailleurs retrouver notre carnet de voyage au Costa Rica sur notre blog pour voir nos rencontres avec les toucans, singes hurleurs et autres animaux exotiques.

L’île de Batz

par Mathieu de Les Voyages de Mat

Au large du Finistère nord, là où la côte est la plus sauvage, Batz (prononcer Ba) est un confetti où il fait bon venir se ressourcer. À 15 minutes de Roscoff, une navette vous dépose à Porz Kernok où la randonnée commence. À pied ou à vélo, le tour de l’île se fait dans la journée mais passer la nuit sur place permet de découvrir tranquillement tous les meilleurs spots. À commencer par le jardin botanique Georges Delaselle, où des plantes exotiques venues des quatre coins du monde jouissent du climat particulièrement doux qui règne sur l’île. Des canoës kayaks et des catamarans permettent de découvrir le littoral depuis une mer turquoise et les spectaculaire plages de sable blanc de la côte nord. Une auberge de jeunesse à faible impact environnemental permet d’accueillir d’avril à octobre les passionnés de voile, d’ambiance paisible ou de vacances au grand air.

Climat idéal, végétation étonnante et paysages de rêve… Lors d’un road-trip en Bretagne ou pour un week-end déconnecté, l’île de Batz vaut vraiment le détour.

Découvrir Une journée sur l’île de Batz sur Les Voyages de Mat

Belle-Île-en-mer, la bien nommée

par Mila d'Un Monde à Vélo

Il y a énormément d'îles que je trouve ravissantes, sauvages et où j'aimerais acheter une maison de vacances. Mais celle qui est restée gravée, c'est sans doute Belle-Île-en-Mer. Plus jeune, j'y ai passé un mois en été, dans un camping au centre de l'île. Je me souviens qu'à l'époque je n'avais ni voiture, ni permis, mais qu'il était aisé de se déplacer d'un point à l'autre grâce à la solidarité sur place. Le stop y fonctionnait alors très bien.

J'y suis retournée plus récemment. À vélo cette fois, pour faire le tour de l'île. Nous y étions au mois d'avril, un excellent mois pour y voyager. Nous étions souvent seuls pour profiter de ses paysages sauvages.

Des légendaires Aiguilles de Port-Coton à la Pointe des Poulains, les points de vue sont à couper le souffle. Le long des sentiers de randonnée, les phares offrent un charme complémentaire à ces paysages hors du commun. Si le temps peut vite tourner en notre défaveur, les journées venteuses offrent des panoramas encore plus fous avec un océan agité.

L'été, il est possible de profiter des paysages variés de l'île. On peut par exemple se rendre sur la plage des Grands Sables, une longue plage de sable fin à l'eau turquoise. Mais il est possible de trouver de petites criques confidentielles où les vacanciers se font plus rares. Il suffit souvent de randonner un peu.

Si les paysages sont splendides, les spécialités culinaires de l'île ne sont pas en reste. Les fruits de mer, les crêpes ou encore le caramel au beurre salé se dégustent dans les restaurants à Le Palais ou à Sauzon. Je me souviens aussi que lors de mon premier passage sur l'île, nous allions souvent récupérer des barquettes de frites géantes à Le Palais.

Après avoir passé deux séjours à Belle-Île-en-Mer et découvert des paysages très variés, j'y retournerais encore avec un immense plaisir. Cette île a tant à offrir ! En plus, elle bénéficie d'un micro-climat. Il y pleut moins que sur le continent.

Découvrir 3 JOURS À BELLE-ÎLE-EN-MER À VÉLO : INFOS PRATIQUES ET INCONTOURNABLES
sur Un Monde à Vélo

La Corse, l’Île de Beauté.

par Mathieu de Blog Voyage

Probablement une des plus belles îles du monde, la Corse. Ce petit morceau de terre en pleine Méditerranée est l’endroit parfait pour les randonneurs, les amateurs de plongée, ceux qui préfèrent les plages de sable fin pour parfaire leur bronzage ou encore les gourmands, les fêtards, les jeunes, les vieux, … Bref vous l’aurez compris, les choses à faire en Corse sont nombreuses.

La plongée

Les spots de plongée sont nombreux et très accessibles, même pour les débutants. Les paysages où les montagnes rencontrent la mer sont époustouflants et donnent des spectacles sous-marins tout à fait remarquables et splendides.

Partez à la découverte des calanques de Piana, surplombant la magnifique réserve de Scandola et ses petites plages secrètes pour vous rendre à Girolata, accessible uniquement en bateau ou en randonnée.

La randonnée

La Corse abrite également un des GR les plus réputés mais sûrement un des plus difficiles : le GR20. Traversant l’Île, vous pourrez profiter de paysages à couper le souffle.

Rassurez-vous, d’autres chemins de randonnées moins compliqués sont accessibles un peu partout en Corse. Je pense notamment à une randonnée : monter au lac de Ninu ! L’arrivée en haut est magique, comme une impression de changer de pays. Des immenses parterres de gazon gorgé d’eau avec des chevaux sauvages profitant de l’air pur.

Les villes

Vous préférez les villes ? Partez à la découverte de Bastia, Ajaccio, Bonifacio, Saint-Florent ou même Calvi ou Porto-Vecchio. De nombreux musées historiques sont à visiter dans les différentes villes. Les centres des vieilles villes avec leurs petites ruelles sont magnifiques.

La gastronomie

Les fins gourmets seront également comblés. La Corse possède bon nombre de spécialités locale. Le sanglier, la coppa, le lonzu, la pulenta de châtaigne, le brocciu, … Et côté sucré, le fiadone, le flan aux châtaignes, les canistrelli, l’eau de vie de myrte, …

Sans oublier le vin local, produit à différents endroits, ce sont des vins de soleil et plein de caractère, comme les corses !

Les plages

La Corse, c’est aussi ces immenses plages de sable fin, de galets, ou encore de cailloux noirs. Chaque plage a sa particularité ! Certaines sont accessibles en voiture, d’autres se méritent après une belle randonnée et quelques unes ne sont accessibles qu’en bateau. À vous de trouver la plage de vos rêves.

Découvrir QUE FAIRE EN CORSE ? 19 LIEUX INCONTOURNABLES DE CORSE de Blog Voyage

L'ïle du Levant

par Alexandra d'Itinera Magica

C'est peut-être l'île la plus singulière de Méditerranée, la seule île intégralement naturiste. Dans les années 30, deux médecins un peu illuminés y fondent le village d'Héliopolis, où on soigne les maux du corps et de l'âme à coups de soleil, d'écume et de nudité intégrale. Vivre nu au bord de l'eau pour retrouver la nature et se reconnecter à soi, telle est l'utopie du Levant. Quand on arrive dans le port et que des gens tout nus vous font signe depuis le sentier du littoral, on croirait être Gauguin débarquant en Polynésie. Dans ce pays de gentils hippies et d'artistes, tout est joyeux et incongru. Perchés sur leur rocher au dessus des flots, les hôtels du Levant jouissent tous de vues incroyables sur la Méditerranée. On ira randonner au milieu de la forêt d'arbousiers et nager dans les criques édéniques. Vous êtes définitivement hors du monde...

Découvrir L’île du Levant, la Méditerranée à nu sur Itinera Magica

 

Découvrir Grande Canarie, l’île du sud des Canaries

par Sarah de Carnets Vanille

Quand on cherche à quitter la grisaille française en plein hiver, les Îles Canaries sont le compromis idéal. Accessibles en seulement 3 heures d’avion depuis la France, les Canaries offrent des températures moyennes de 25 °C de Décembre à Mars. De quoi prendre une bonne dose de vitamine D !

La Grande Canarie est l’île située la plus au Sud. Paysages montagneux, grandes forêts et plages de sable blanc donnent un aspect très hétéroclite à l’endroit : impossible de s’ennuyer face à la multiplicité des paysages.

Si vous avez soif d’apprendre l’histoire de l’île, rendez-vous à Las Palmas. Capitale de la Grande Canarie, cette ville du Nord possède quelques bâtiments à l’architecture magnifique, témoins de 5 siècles d’histoire. On pense notamment à la cathédrale de Santa Ana, dans le quartier de Vegueta, ou encore la Casa Regental. À Las Palmas, il est aussi possible de faire une petite pause détente à la Plage, notamment sur la plage principale de l’île : Las Canteras.

Pour être au plus proche de la nature, c’est au centre de l’île qu’il faut se rendre. Les petites routes serpentées vous emmèneront au milieu des montagnes. Au cœur de l’Île, le Roque Nublo est l’un des emblèmes de Grande Canarie. Ce rocher volcanique de plus de 70 m de haut domine l’Île. Un petit sentier vous permet d’aller à son pied. Et après l’effort, le réconfort ! Vous aurez alors une des plus belles vues sur l’île.

Au Sud de Grande Canarie, les incontournables ne manquent pas. Vous aurez probablement un véritable coup de cœur pour les Dunes de Maspalomas et ses étendues de sables roux. Il est autorisé de s’y balader et la découverte vaut le coup ! En longeant la côte, vous tomberez sur des petits ports de pêche typiques des Canaries. Puerto de Mogan et ses maisons colorées auront probablement votre préférence. Prenez le temps de déambuler dans les petites rues du village pour observer les bougainvilliers en fleurs.

Bref, en choisissant d’aller à Grande Canarie, c’est faire le choix d’un séjour multiculturel où la variété des paysages donne l’impression de visiter des dizaines d’îles différentes.

Découvrir VISITER LES CANARIES EN JANVIER : AVIS & CONSEILS de Carnets Vanille

Evia, deuxième plus grande île de Grèce

par Audrey de Here We Are World

Pourquoi vous parler de l’île d’Evia en Grèce ?

Pour vous répondre, je vais vous poser une question : Quelles îles grecques connaissez-vous ?

La Crète, Mykonos, Naxos, Rhodes, …. Et voilà ! On ne pense jamais à Evia !

Et pourtant, c’est la deuxième plus grosse île grecque ! Et elle présente d’énormes atouts. Nous avons eu le plaisir d’y faire un road trip d’une semaine en avril, et c’est tout simplement le bonheur pour les nomades que nous sommes.

Premièrement, cette île est accessible par le Nord grâce à un pont. Point besoin de payer le bateau pour s’y rendre, et quand, comme nous, on voyage avec notre maison à roulette, c’est parfait. (Toutefois, si vous partez d’Athènes, il y a de nombreux ferries qui assurent la traversée)

Deuxièmement, elle est suffisamment grande pour éprouver le plaisir du road trip, pour y voir des paysages différents que l’on soit au Nord ou au Sud, avec des plages magnifiques, mais aussi des montagnes, des forets, il y en a pour tous les goûts. On peut même y pratique le snorkeling avec l’arrivée des beaux jours. Les eaux de la Méditerranée y sont turquoises et cristallines. Le rêve !

Troisièmement, elle a beau être longue, cette île n’est pourtant pas très large. Cette bande de terre permet donc aux amoureux des levers et couchers de soleil au bord de la mer, de vivre les deux dans la même journée ! Et ça, c’est assez exceptionnel non ?

Quatrièmement, elle est très peu habitée, donc on est vite seul au milieu de ces paysages sauvages, et, je ne sais pas vous, mais nous, on adore ! Les rares touristes que vous croiserez seront des grecs, souvent arrivés d’Athènes, qui viennent y passer quelques jours, loin de la tumultueuse capitale. Et de fait, les prix ici sont donc très corrects pour découvrir les spécialités culinaires : poissons, féta, pita,…

Bref, vous l’aurez compris, on a eu un véritable coup de cœur pour Evia, et on ne peut que vous recommander d’y aller à votre tour.

Découvrir les vidéos de Here We Are World sur la Grèce : https://www.youtube.com/playlist?list=PLTkKH5OK11EosKQr79aUNIIwwQKmA6-Jo

L’île de Sifnos, dans l’archipel des Cyclades

Par Virginie de Avec Mes Enfants.fr

Si vous n’aimez pas le soleil, le vent, la mer et le bleu, n’allez pas à Sifnos.

Si vous n’aimez pas les tavernes à l’ombre des tamaris, les coupoles des églises, les chats, les moulins, les villages blancs assommés de soleil, les petites criques, le miel, les figues et les bougainvilliers fuchsia, surtout n’allez pas à Sifnos.

Sinon, montez dans un ferry à Athènes, qui vous déposera en trois heures (vous êtes pressés, optez pour le speed boat, d’autres choisiront d’en passer cinq sur le pont du bateau lent), dans le petit port de Kamarès. Là, on peut se précipiter pour louer un scooter, ou s’asseoir au café les pieds dans l’eau pour, comme les grecs, laisser passer les heures en savourant un café frappé.

Finalement, vous voilà sur la route : tout autour, des champs d’oliviers en terrasse, ici un troupeau de chèvres au milieu des amandiers, là le dôme bleu d’une église, et posée sur la crête, la silhouette blanche de la capitale, Appolonia, et de ses moulins.
Tout au nord de l’île, Cheronissos, le hameau de pêcheurs où le temps semble s’être arrêté : des gamins qui jouent, trois barques, cinq maisons blanches, quelques tavernes. Sous la lumière striée des cannisses, le déjeuner s’éternise : salade grecque, poulpe, soupe de pois chiche, et “karafaki” d’ouzo… Côté sud, c’est Faros, un autre petit village de pêcheurs, avec ses plages de sable fin et ses tavernes.
Partout la mer Egée invite à la baignade : sable fin du côté de Vathi, où le monastère est posé sur la plage, ou criques sauvages et escarpées. Les courageux abandonnent leur scooter pour emprunter les chemins des mules à travers le maquis aux senteurs d’origan et de sauge. Ils se reposeront à l’ombre bienfaisante des rochers de la crique de Poulati, avant de plonger dans l’eau cristalline.

Mais les ruelles blanchies à la chaux d’Artemonas vous attendent, comme celles du Kastro historique, perché sur son rocher. En contrebas, dressé sur la mer, le spectaculaire monastère des Sept Martyrs : il n’y a plus qu’à descendre la centaine de marches à flanc de colline qui serpentent jusqu’à lui…
Enfin, quand le soleil se couche et que la sirène du ferry annonce son approche, c’est un autre bonheur : celui de le regarder s’éloigner, sans nous, vers une autre île.

Découvrir les îles des Cyclades en famille sur Avec Mes Enfants.

Les Îles Borromées

par Mathilde de Voyager en Photo

Situées sur le Lac Majeur, au Nord de l'Italie, les trois îles Borromées font partie des plus belles choses à voir dans la région des Lacs Italiens. Chacune d'elle a sa particularité et son caractère bien différent. Aussi, elle mérite toute une escale.

L'île des Pécheurs, très pittoresque, est aujourd'hui devenue très touristique. Les maisons de pêcheurs ont laissé la place à des bars et restaurants, mais le lieu n'en reste pas moins charmant, et on ne resiste pas à se poser à l'une des nombreuses terrasses pour prendre un verre.

Isola Bella, est la plus impressionnante avec l'étonnant palais roccoco de Charles Borromée, entouré de spectaculaire jardin particulièrement merveilleux au printemps. L'intérieur du château est particulièrement spectaculaire, même si le kitsch n'est jamais très loin. Néanmoins, son cadre au cœur du Lac Majeur, avec la vue sur les sommets alpins enneigés est tout simplement exceptionnel.

Pour finir, la troisième île Isola Madre, la plus grande des trois îles, abrite un jardin botanique.

Ces îles sont accessibles facilement depuis les principales villes du lac grâce à des navettes lacustres fréquentes, mais c'est depuis Stresa qu'il sera le plus facile de les rejoindre. Il vous faudra compter une bonne journée pour découvrir l'ensemble des trois îles.

Découvrir Le Lac Majeur et les Îles Borommées sur Voyager en Photos

La Sardaigne, notre paradis familial

par Olivia de La fille de l’encre

Nous avons découvert la Sardaigne en famille, il y a 3 ans déjà. A l‘été 2016, nous décidons de partir explorer cette île de Méditerranée, certains que nous allions l’aimer. Et nous ne nous sommes pas trompés. Nous avons eu pour la Sardaigne un coup de cœur énorme qui nous a poussé à retourner auprès d’elle en 2018.

Il faut dire que nos terrains de jeux favoris se situent tout autour de la Méditerranée et s’ils sont encerclés par la mer, c’est encore mieux. Après la Corse que nous connaissons bien déjà et la Sicile que nous avons adoré, la Sardaigne nous tentait bien.
Sachant peu de choses sur l'île, nous avons cédé à une opportunité amicale pour explorer lors de ce premier séjour le centre ouest et le centre est de la Sardaigne.

Bien que des kilomètres séparent les deux côtés nous avons été marqué par les différences marquées entre les deux côtes ! Et si nous avons adoré l’ouest, l’est de la Sardaigne qui comporte pourtant de très beaux paysages nous a nettement moins séduits. Plus urbanisée, on sent l’influence de la Costa Smeralda, là où les jet-setteurs du monde entier se retrouvent tous les étés … pas trop notre truc.

Nous, ce que nous aimons, ce sont les plages incroyables de la côte ouest, toujours différentes : grains de quartz, sable blond, rochers … tous les jours, nous pouvons choisir une plage sans nous lasser.
Nous aimons aussi l’intérieur de la Sardaigne et ses petits villages aux “murales”, ces fresques peintes sur les murs qui retracent le passé souvent engagé et résistant de ces bouts de territoires.
On pense à tort que la Sardaigne n’est belle que pour ses plages. Or, nous y avons trouvé une histoire très riche avec les nuraghes - les fondations de civilisations très anciennes - de très belles villes à taille humaine, des sites romains, des grottes mystérieuses … Il est impossible de s’ennuyer en Sardaigne !

Cet été encore, peut-être irons-nous retrouver notre île chérie, pour la troisième fois. Après plus d’un mois passé sur place, il nous reste encore tant de merveilles à découvrir !

Découvrir: Sardaigne : mes incontournables du nord au sud par La fille de l’encre

La Sicile, la plus grande île de la mer méditerranée

Marie, du blog Perspectives de voyage

Au sud de l'Italie, la Sicile a beaucoup à offrir à ceux qui sauront prendre le temps de l'explorer. Carrefour des civilisations, la Sicile se démarque par la multitude de paysages que l'on peut y découvrir mais surtout par sa richesse culturelle aux influences italiennes, grecques, arabes et européennes grâce auxquelles l'île a su se forger sa propre identité.

C'est par Palerme ou Catane, les deux principales villes de la région où se trouvent les aéroports de l'île, que débutera probablement votre voyage en Sicile. L'occasion de découvrir les richesses historiques de l'île et leurs multiples influences. À Palerme, vous déambulerez dans d'antiques ruelles bordées d'églises où l'art arabo-normand se mêle à un baroque exubérant. Catane, toute en pierre de lave, est la porte d'entrée pour découvrir l'Etna et ses mystères, l'un des plus hauts volcans encore actif en Europe.

Car visiter la Sicile, c'est également découvrir la diversité des paysages de l'île. Sur les pentes de l'Etna, les vastes campagnes percées de plantations d'agrumes et de vignobles, de bois et de forêts, laissent peu à peu place à un panorama lunaire, fait de roches ocres et de cendres noires, à mesure que le sommet du volcan se rapproche.

La vue depuis le sommet de l'Etna est incomparable. On y aperçoit les côtes de la Sicile, qui offrent elles-aussi un paysage grandiose. La réserve naturelle du Zingaro, sanctuaire pour la faune et la flore de l'île, offre de magnifiques sentiers de randonnée à flanc de falaise où se révèlent ici et là de magnifiques criques à l'eau bleu turquoise.

Sur la côte, les villes de Syracuse et de Taormina, ouvertes sur la mer méditerranée, offrent un décors à couper le souffle. Au nord, la superbe station balnéaire de Cefalù vous permettra de rejoindre les îles éoliennes, magnifique archipel qui héberge le volcan Stromboli.

Enfin, impossible de visiter la Sicile sans découvrir ses temples grecs, perdus dans une nature magnifique. Ils témoignent de l'histoire millénaire de l'île. De Ségeste à Selinunte, sans oublier la célèbre vallée des temples d'Agrigente, les vestiges sont nombreux et superbement conservés.

Par ses richesses naturelles et culturelles, la Sicile est une île qui saura séduire tous les voyageurs. Pour un weekend à Palerme ou 3 semaines autour de l'île, chacun trouvera en Sicile de quoi combler ses envies de voyage et de découverte.

Malte en une semaine

Par Sandrine et Pascal de Blog Dreams World

L’une de nos îles préférées se trouve non loin de là, et pourtant on se l’imagine souvent ailleurs dans nos esprits. Il s’agit de l’île de Malte entre la Sicile et la Tunisie. L’archipel Maltais sera vous séduire avec l’ile principale mais aussi l’ile de Gozo et celle de Comino.

Tout vous séduira dans l’archipel Maltais, situé à 2h30 de la France qui offre cependant un dépaysement total avec une culture dominé par la colonisation Italienne puis Anglaise et par les invasions ottomanes. Par ailleurs, côté culture tu trouveras les temples les plus anciens du monde, datant d’avant les pyramides d’Egypte.

Ainsi tu pourras apprécier la capitale La Valette aux couleurs de pierre doré, ou bien les villes fortifiées de Mdina ou Rabat.

Situé au Sud, tu seras appréciée son climat ensoleillé toute l’année. Et ce qui nous a sans doute le plus séduit ce sont les paysages de ces îles si uniques et exceptionnels à la fois. Comment ne pas être charmé par l’aplomb des falaises de Dingli ? L’eau crystalline et turquoise qui entoure l’île de Comino ! La beauté des reflets sur les salines de Gozo. Ou encore la nature si sauvage et extraordinaire de lieu comme St Peters Pool ou la grotte bleue.

Enfin tu pourras aussi manger de bons petits plats notamment à base de poisson sur le port de Marsaxlokk avec ses bateaux typiques.

Une île qui sera te distraire et te plaire à coup sûr !

Découvrir 1 semaine à Malte par Dreams World

Le Spitzberg

par Sarah de Vents & Voyages

Loin de l'image collective des îles paradisiaques avec leur lagon turquoises et leurs palmiers, quand je pense à l'île qui m'a le plus marquée ces dernières années, c'est du Spitzberg que j'ai envie de te parler. Cette île de l'archipel du Svalbard, située près du pôle nord m'a complètement chamboulée le cœur et l'esprit au cours d'un séjour estival. Une rencontre avec la nature telle qu'il en existe si peu aujourd'hui.

Cette terre hostile, où l'ours blanc est roi, ne ressemble à rien que je connaisse. Le paysage est aride, dénué d'arbres, sans une once de verdure. Seuls les quelques troncs éparses sur le rivage, déchargés par les courants sibériens, nous rappellent que des forêts existent de par ailleurs le monde.

J'ai eu l'occasion de parcourir l'un de ses nombreux fjords à bord de mon kayak. En journée, je ne cessais de m'extasier devant ces scènes irréalistes dans nos contrées civilisées. Des rennes broutant à quelques mètres de moi. Un renard polaire un peu curieux s'approchant des tentes. Des phoques jouant autour de notre embarcation. J'avais l'impression que dans ce monde sans humain ma présence ici était de trop.

La nuit, à l'abri dans ma tente, bien emmitouflée dans mon duvet, alors que mon esprit luttait contre la longue nuit ensoleillée j'écoutais, fascinée, les sons si pure de la nature. Les sternes arctiques qui piaillent, le doux clapotis des vagues contre les galets, derrière moi une cascade qui ruisselle et au fond du fjord, sourd et bruyant, le glacier qui se réveille après sa longue hibernation. L'ours attend peut-être, mais, heureusement, un veilleur guette.

Le Spitzberg fait encore partie des rare endroits sur terre protégés du tourisme. Une oasis de quiétude à l'antipode de nos vies hyper-connectées. Je me suis délectée de ces 10 jours déconnectées, j'ai goûté à ce plaisir inconnu de me perdre dans mes pensées sans y être arrachée par le son des mes notifications. Encore aujourd'hui, je n'y pense pas sans une pointe de nostalgie. Le Spitzberg est un paradis sauvage qui ne saurait être apprécié que si les hommes qui y passent, n'y laissent pas de trace.

Découvrir Immersion Au Cœur Des Terres Polaires Du Svalbard de Vents & Voyages

Schiermonnikoog : notre île néerlandaise coup de cœur!

par Lydie et Maxime, Le Caillou aux Hiboux

Schiermonnikoog, un nom imprononçable qui sonne comme une belle mélodie à nos oreilles... Le plus beau souvenir de notre tour des Pays-Bas. Situé tout au nord du pays, ce joyau de la mer des Wadden est une île où règnent la nature, le calme et la sérénité. Accessible uniquement par ferry, cette île est interdite aux voitures. À votre arrivée de nombreux loueurs de vélos vous attendent, à vous de choisir votre monture pour parcourir les sentiers de l’île. Tandem pour adultes, tandem adulte/enfant, vélo classique avec ou sans assistance électrique, siège bébé… Il y en a pour tous les goûts !

Marais, longues plages de sable fin et forêts de pins, les paysages aussi beaux que variés défilent sous vos yeux. Loin du brouhaha de la ville et de la circulation, explorer Schiermonnikoog est un vrai moment de bonheur. Pour la diversité de ses paysages l’île a été classée Parc National, elle est d’ailleurs devenue un poste d’observation ornithologique reconnu.

Le paisible petit village au centre de l’île est une halte parfaite pour se restaurer. Siroter un jus frais et déguster un bon gâteau sur l’une des terrasses animées vous immerge dans la convivialité néerlandaise. On y retrouve même la plus vieille maison des îles de la mer du Nord datant de 1721. Vous l’aurez compris Schiermonnikoog est un véritable coin de paradis aux Pays-Bas qu’il ne faut pas manquer si vous passez dans la région !

Découvrir L'île de Schiermonnikoog : un petit coin de paradis aux Pays-Bas sur Le Caillou aux Hiboux

Madère

par Emma d'Au goût d'Emma

Madère, l'île aux fleurs, est un petit paradis souvent considéré, à tord, comme une destination de villégiature, un endroit certes charmant mais où il n'y a pas grand chose à faire. Lors de mon voyage à Madère, il ne m'a pas fallu longtemps pour me rendre compte que cette idée reçue était totalement fausse !

Je suis tombée sous le charme de cette île portugaise perdue au milieu de l'Atlantique, couverte de bananiers, de vignes et même, au cœur de l'île, d'une forêt laurifère classée à l'UNESCO, vestige d'une forêt ancestrale qui recouvrait il y a des millions d'années le sud de l'Europe.

Madère est la destination parfaite pour les amoureux de nature et de gastronomie. L'île possède un énorme réseau de randonnées, grâce aux "levadas", ces anciens canaux d'irrigation qui ont été transformés en sentiers. C'est aussi bien sur la patrie du vin de Madère et sa gastronomie aux accents exotiques devrait ravir les plus gourmands (à goûter absolument : les dizaines de variétés de fruits de la passion qui poussent ici !).

La capitale de cette île portugaise, Funchal, est une bonne base si vous ne souhaitez pas louer de véhicule sur place : les soirées y sont très animées (ça vous permettra de goûter à l'autre spécialité de l'île, le poncha !) et vous pouvez participer à des excursions en bateau, en voiture ancienne ou encore en jeep pour découvrir les autres facette de l'île.

Dernier petit conseil.. ne vous étonnez pas de ressentir la même sensation d'humidité à la sortie de l'avion que si vous étiez en Asie du Sud-Est : le climat de l'île est réellement tropical !

Découvrir Visite de Funchal, la capitale de Madère sur Au goût d'Emma

Île de Sao Miguel - Archipel des Açores

Par Betty de Trip in Wild

L’île verte de São Miguel est la plus grande île de larchipel des Açores, recouverte dune végétation luxuriante, et parsemée de fumerolles venues des entrailles de la Terre. La région de Furnas illustre parfaitement ce cliché ! Ici, on peut sentir la fraîcheur, et la brume est accrochée sur les montagnes escarpées, leur donnant un petit air de Jurassic Park. Les routes de campagne mènent à des sentiers confidentiels ; plutôt que daccéder aux points de vue en voiture, on les atteindra en marchant. De quoi ouvrir la porte à de belles découvertes en vivant une immersion certaine ! En observant la flore, une multitude de détails se détachent du décor, comme le gingembre sauvage qui envahit littéralement l’île, mais aussi des petits pinsons endémiques qui volent dune branche à une autre. Les fougères arborescentes ponctuent les paysages et les forêts. On dit de São Miguel qu'elle recèle des dizaines de nuances de vert

Sur les rives du Lagoa da Furnas, d’étranges monticules de forme conique se sont formés ; on y cuit un plat typique de São Miguel : le cozido. Ce pot-au-feu local mijote naturellement des heures durant, cuit par la chaleur du volcan, en étant enterré dans cette terre qui fume. Plus loin dans le village, ce sont les sources sulfurées de Caldeiras et de Terra Nostra qui réchauffent lair et le corps.

L'île compte plusieurs lacs de cratère, le plus connu est sans aucun doute le lac de Sete Cidades. Au cœur dun cratère gigantesque sont nichés les lagoas Azul et Verde, composant le décor de Sete Cidades. Ces deux lacs sont séparés par un pont à sept arches qui symbolisent les sept villes du continent perdu et la légende de lAtlantide. Au fil de la marche sur le chemin qui fait le tour du volcan, la vue se dévoile peu à peu, dans une ambiance mystique qui ajoute encore plus de charme à l'endroit !

Découvrir 2 semaines de randonnées dans les îles des Açores sur Trip in Wild

Barra, une adorable île rondelette des Hébrides Extérieures

par Sarah de French Kilt

Difficile de ne pas éprouver un élan de tendresse immédiat pour l'île de Barra quand l'on s'en approche en ferry, après une longue traversée de 7h, depuis Oban, sur la côte ouest de l'Ecosse. Ce petit bout de terre est au sud des Hébrides Extérieures, un archipel écossais battu par l'océan Atlantique. Je l'ai découverte lors d'un premier voyage vers les îles de l'ouest écossais, uniquement en transports en commun.

Même si elle n'est pas très grande - on en fait le tour à vélo en une journée - l'île de Barra regorge d'aventures à vivre. Un tour à vélo, justement, en voilà une belle idée ! On peut faire une petite pause à l'aéroport de l'île, absolument unique au monde car les petits coucous en provenance de Glasgow atterrissent à même la plage, en fonction des marées. A tous les coins de l'île, des plages de sable blond et d'eau claire - mais pas toujours très calme - donnera au visiteur l'impression d'être sur une île au trésor où l'on oublie le fil du temps.

A Castlebay, le seul vrai village de l'île, on peut embarquer pour une journée en kayak, pour observer et comprendre la faune et la flore locale. Les marcheurs préféreront se lancer dans l'ascension de Heaval, le plus haut sommet de l'île (380m). Et chaque soir, quelques pubs locaux offrent des petits concerts l'été, un peu d'animation le reste de l'année. Après avoir englouti cette île gourmande, pas la peine de rentrer tout de suite à la ville : on peut sauter dans un autre ferry, vers le nord, pour partir à la découverte de North Uist et du chapelet d'îles qui l'accompagne.

Immersion avec le macareux moine à Farne Islands

par Grégory de My Wildlife

Farne Islands est un chapelet de 28 îles tout au nord de la côte Est de l'Angleterre à seulement quelques kilomètres de l'Ecosse.

Vu depuis la terre, ce ne sont que des îles. On est alors loin d'imaginer l'effervescence qu'il y règne. Car voyez-vous, Farne Islands est une réserve ornithologique tout à fait remarquable. Pas tant par le nombre d'oiseau qui y niche puisqu'il n'est que de 23 espèces, mais plutôt par la quantité d'oiseaux de mer et la proximité d'observation.

Plus de 80 000 macareux moines s'activent à leurs affaires sans tenir compte des naturalistes et photographes venus prendre le portrait du clown des mers avec des lançons plein le bec. Les allers-retours entre la mer et le terrier sont incessants. C'est simple, on dirait une ville de macareux moines. On les rencontre à la fois sur Staple Island et inner Farne, les deux îles où il est possible de débarquer lors d'une croisière au départ du port de Seahouses.

A Farne Islands, Il n'y a pas que le macareux moine. Le guillemot de troïl (49 000), le pingouin Torda (450) et la sterne arctique (1700) sont les autres oiseaux phares de la réserve gérée par la National Trust. Quand on pénètre sur Inner Island, impossible de rater les sternes arctiques. Elles défendent farouchement leur nid. Pensez à vous équipez d'un chapeau sous peine de recevoir des coups de bec sur la tête.

Découvrir FARNE ISLANDS : LE PARADIS POUR PHOTOGRAPHIER LES OISEAUX DE MER sur My Wildlife

L'île de Mull

par Evangeline du Corner d'Evangeline

Lorsque l'on parle d'îles en Écosse, la première chose qui vient à l'esprit de la plupart des voyageurs est l'île de Skye. Et pour cause, elle abrite effectivement des paysages assez spectaculaires. L'île de Skye n'est toutefois pas la seule île écossaise qui vous laissera un souvenir rêveur. Nous avons en effet eu le plaisir de séjourner sur la superbe île de Mull pendant notre road trip en Écosse en 2019 et nous n'avons pas été déçus. Si l'île s'est d'abord faite farouche et nous a dissimulé ses atours en nous accueillant sous un véritable déluge, elle a fini par se laisser apprivoiser et nous a laissé parcourir ses routes sinueuses sous un ciel oscillant entre grosse pluie, bruine et franc ciel bleu.

Durant les 3 jours que nous y avons passé, nous avons eu le plaisir de découvrir les abords du magnifique château de Glengorm, la ville de Tobermory qui est connue pour son pittoresque port bordé de belles façades colorées, la belle plage de Uisken - que nous avons eu la joie d'admirer sous un beau ciel bleu - mais aussi une multitude de beaux points de vue dispersés aux quatre coins de l'île (je ne sais combien de fois nous nous sommes arrêtés pendant nos journées !). Ce que nous avons adoré par dessus tout, c'est le calme qui régnait sur Mull. Nous étions bien loin de l'agitation qui pouvait régner sur l'île de Skye et cela était des plus reposants.

Pendant notre séjour, nous avions aussi prévu de nous rendre à la distillerie de Tobermory mais par manque de chance, cette dernière était fermée pour cause de travaux. Seule la boutique était ouverte aux visiteurs. Notre malchance nous a également empêché de découvrir la plage de Calgary, qui est réputée pour être la plus belle de l'île, en raison des nombreuses routes dont l'accès avait été barré (merci les grosses pluies des semaines précédentes). Qu'à cela ne tienne, nous en avons profité pour réserver une excursion en mer vers l'île de Staffa, qui abrite l'impressionnante grotte de Fingal. Grand bien nous a pris puisque cette journée a été exceptionnelle. Nous avons pu nous approcher de la grotte mais aussi apercevoir de nombreux phoques en chemin. Je vous recommande vraiment de vous faire ce plaisir si vous êtes amenés à séjourner sur l'île de Mull.

Une île au milieu des Alpes !

par Patrick de e-slovenie

“Tu viens au Bled ?”... si cette petite bourgade slovène n’a que très peu d’intérêt, son lac avec son l'île, est “the spot of Slovenia”, certainement le cliché le plus représenté sur les cartes postales et Instagram… et tous les problèmes de surtourisme qui vont avec 🙁 (tips: ne venez pas en été !).

Heureusement, l’île est restée préservée, pour une raison simple; aucun bateau à moteur n’est autorisé sur le lac.

C’est d’ailleurs la seule île de Slovénie, même s’il y a quelques années, un projet (fou) de créer une sorte de “Palm Island” sur la côte slovène a été envisagé.. vite abandonné face au bouclier des écologistes.. ouf 🙂

Si vous voulez vous y rendre, vous pouvez nager (l’eau n’est pas si froide pour la lac de montagne, il faut compter près de 300 mètres tout de même), louer une barque ou un canoë, et depuis quelques années la mode du standing paddle est arrivée ici aussi. Dernière possibilité, pour les fainéants ou romantiques (je vous laisse choisir), prendre la Pletna, une sorte de gondole à fond plat version alpine (Venise n’est pas très loin), sa fabrication est traditionnelle et seules les fils de pilotes peuvent le devenir.

Attention, si vous pensez y aller pour siroter un mojito sur la plage... passez votre chemin… cette île est occupée par l’église Ste Marie, les couples y font pour déclarer, célébrer ou raviver leur amour, la tradition (catholique) veut que le marié porte son épouse sur les 99 marches de l’escalier qui mène à l’édifice.

D’ailleurs, s’il y a une église à cet endroit là précisément, c’est qu’avant le catholicisme, les gens venaient implorer Živa, déesse de fertilité. Et comme dans de nombreux lieux, pour tourner court à cette tradition païenne, une église a été érigé.

Personnellement, je préfère la version épicurienne; manger le fameux Kremsnita (un dessert local, avec beaucoup beaucoup de crème !) ou version “luxe”, champagne et jacuzzi au spa Živa avec vue sur l’île 🙂

Par contre, si vous voulez la jouer “instagrameur” et avoir LA photo, il vous faudra d’un peu de courage (200m de dénivelé à parcourir), de bonnes chaussures de rando (le sol peut être glissant) et évidemment d’un chapeau , pour grimpez à mala Osojnica.

Maui, la perle d'Hawaii

par Alexandra et Pierre de On Holidays Again

L'archipel d'Hawaii compte une perle et elle s'appelle Maui. Cette île, réputée pour son charme et son luxe, cache une vraie beauté sauvage au milieu de volcans et routes indomptables.

Maui a clairement mille couleurs. De l'eau aux variations turquoise, aux verts de la forêt tropicale en finissant par les jaunes, oranges et ocres du volcan qui l'habitent. Dans la même journée et quand c'est la saison (entre mi-décembre et mars), il est possible de partir voir des baleines à bosse dans l'océan pacifique et monter sur le volcan Haleakala à plus de 3000 mètres.

C'est cette diversité de sensation et de paysages qui fait toute la magie de Maui.

Au nord-ouest de l'île, il y a la Kahekili Highway, un de nos endroits préférés. Une route qui sillonne la côte à flanc de falaises, parfois un peu trop vertigineuse. C'est une succession de vues à couper le souffle sur l'océan, les îles alentour et même les montagnes de l'île.

À l'est de Maui, c'est la Hana Highway, complètement sauvage qui vous attend. Au milieu de la forêt tropicale, c'est la route qui décidera si oui ou non vous pourrez y aller. Eh oui, régulièrement des arbres se retrouvent en travers ou alors c'est un éboulement de terrain. Hana Highway c'est la partie sauvage et indomptable de Maui.

Ce que nous avons clairement préféré, hormis de voir des baleines à bosse, c'est le parc national de Haleakala. Au sommet du volcan, c'est un autre monde qui vous attend. Au-dessus des nuages, c'est un désert de cônes jaune, orange, ocre qui joue avec le brouillard. Un moment intense et magique à vivre à Maui.

Découvrir : Visiter Maui, la belle d’Hawaii sur On Holidays Again

Les Îles Samoa

par Marina de Stories of Inspiration

Lorsqu’on parle des îles du Pacifique, on pense souvent à Tahiti et aux îles Fiji mais on oublie les îles Cook, Tonga et Samoa. En août 2017, mon barbu baroudeur et moi, alors expatriés à Wellington (NZ), avons passé 10 jours à sillonner les routes des Samoa, cet archipel du bout du monde situé au cœur de la Polynésie, au beau milieu du Pacifique Sud.

De l’île d’Upolu à Savai’i, de la petite capitale d’Apia à Lalomanu, de Matareva à Manase en passant par Satuiatua et Falealupo, nous avons découvert une nature grandiose et des plages paradisiaques, savouré des spécialités locales traditionnelles, nagé avec des tortues, plongé sur épave, et rencontré des samoans passionnés et fiers de leur culture.

Nos incontournables de ce roadtrip ? Sur l’île d’Upolu, le To Sua Ocean Trench, la perle des Samoa ! Ce trou d’eau, entouré d’une végétation luxuriante, est une piscine naturelle alimentée par les eaux tumultueuses de l’Océan Pacifique. L’endroit est d’une beauté époustouflante ! Difficile aussi de ne pas tomber sous le charme de la sublime plage de Lalomanu avec ces fales traditionnels, ses cocotiers et sa plage de sable fin. A ne pas manquer également, la Villa Vailima à Apia, magnifique demeure en bois de style colonial construite par l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson.

A Savai’i, la deuxième île de l’archipel, moins peuplée et fréquentée que sa voisine, le Fa’a Samoa ou art de vivre samoan prend tout son sens. Le centre de l’île, très montagneux, est couvert de forêts tropicales luxuriantes qui abritent de nombreuses cascades et plus de 450 cratères volcaniques.

Côté plages, Savai’i a elle aussi beaucoup à offrir. Sur la côte sud, peu de plages de sable fin mais des côtes très découpées comme celles situées près du petit village de Taga (allez jeter un petit coup d’oeil aux Alofaaga Blowholes), où l’océan démontre toute sa puissance en déchiquetant d’anciennes coulées de lave. Au nord et au nord-ouest, les longues plages de sable blanc bordées de cocotiers comme à Falealupo et à Manase sont parfaites pour y jouer les robinsons.

Notre roadtrip dans l’archipel des Samoa fait partie des voyages qui nous ont le plus marqué. Au delà du dépaysement total, de la nature exubérante et de la beauté de ces paysages volcaniques et de ces plages paradisiaques, c’est surtout la sérénité et le calme qui règnent sur ces îles du bout du monde, la générosité des Samoans et la richesse de leur culture qui resteront longtemps gravés dans nos mémoires.

Découvrir Les Îles Samoa : un roadtrip au bout du monde sur Stories of Inspiration

Huahiné, la belle du Pacifique

par moi-même

Huahine est un nom doux comme le miel. Déjà, il faut vous imaginer que cette île est loin bien loin en Polynésie française.  Faisant partie de l'archipel des ïles de la Société, elle quand même un peu éloignée de Tahiti mais depuis ses rives, on peut admirer Raiatea, l'île sacrée, Taha'a, l'île-vanille et la fameuse Bora Bora. Mais une fois que vous aurez rencontré Huahine, vous oublierez vite le bling-bling de Bora, si vous êtes passé.e par là. Huahine, c'ets l'île-femme. Elle une silhouette de femme couchée, alanguie sur l'océan et dès qu'on y débarque, il se passe quelque chose. L'air semble plus doux encore, le charme opère, les paysages enchante l’œil. Point de foule de touristes ici ! Huahine est calme et préservée. On a bien essayé d'y ouvrir un hôtel à la mode de Bora. Ca n'a pas fonctionné. Ses ruines sont laissées à un gardien et la plage est une des plus grandes de l'île et on peut y faire du snorkeling et observer quantité de poissons des lagons à quelques mettre de la plage. Pour faire le tour de l'île, louer un scooter, surtout si vous souhaitez visiter la presqu'île d'Huahine Iti, encore plus sauvage ! Sinon, un vélo suffira ! Allez voir les plantations de pastèques, acheter de la vanille directement chez les producteurs, voir les pièges à poissons ancestraux et saluer les anguilles aux yeux bleus.

Le soir, bien fatigué après vos aventures, vous irez boire une Hinano bien fraîche les pieds dans le sable au yacht club. Vous admirerez le coucher de soleil en toute sérénité, ou vous ferez de nouveaux amis parmi les locaux et les naviguateurs de passage. Peut-être y aura t'il même de la musique et au doux son du ukulélé, vous vous demanderez si vous ne feriez pas bien de rester. 

Découvrir Huahine sur le blog.