Bilan de l’année 2022

Comme chaque année, je me livre à l’exercice du bilan de fin d’année.  Et quelle drôle d’année ! D’habitude, on me trouvera plutôt réjouie et optimiste quand vient la Saint-Sylvestre. Malheureusement, ça fait un mois que je traine un rhume couplé d’une bronchite et la fatigue et l’accablement m’ont envahi malgré moi et j’avoue, mon pouvoir de projection dans l’avenir, déjà pas immense, est encore plus entamé que d’habitude. Néanmoins, je vais me jeter à l’eau.

Bilan du Blog en 2022

Paradoxalement, alors que j’ai beaucoup moins écrit (la faute au manque de voyages et à mes activités professionnelles), le blog a retrouvé le nombre de visiteurs qui était le sien avant le COVID. Du moins, durant l’été. J’ai tout de même réussi à tenir le petit rythme pépère d’un article par mois et j’ai même pu livrer (miracle), un épisode de podcast (le nouveau arrive bientôt). Moi qui arrivais à écrire deux articles par semaine tout en ayant un job à temps plein et en allant à la gym 4 fois par semaine, je me demande où est passée toute cette énergie qui me permettait de réaliser tout ça J’espère qu’elle reviendra en 2023. L’année avait pourtant bien commencé puisque j’avais été nominée au Belgian Travel Blog Awards (sans gagner, mais j’avais déjà été très surprise d’être nominée). 

Ce que j’aimerai aussi voir en 2023, c’est bien sûr une augmentation du trafic. Revenir plus ou moins au niveau pré-Covid, c’est bien… mais continuer à grandir, c’est évidemment encore mieux ! Après 12 ans ininterrompus de contenu, le blog devrait avoir de bien meilleures statistiques. J’aurai le temps de m’y consacrer en début d’année, normalement. C’est un énorme travail que j’avais commencé lors du changement de thème du blog (une nouveauté 2022 !) mais qui devra être encore plus poussé. C’est une de mes priorités.

Bilan professionnel

Là, on touche à un point à la fois de frustration et de contentement. Ça fait maintenant 4 ans que j’ai laissé derrière moi un CDI pour la vie de freelance et je ne suis pas encore arrivée à la stabilité financière. J’ai la chance d’avoir un client pérenne avec qui ça se passe très bien mais il m’en faudrait bien d’autres…

Le gros motif de satisfaction vient d’un autre client, une maison d’édition de guides de voyage. Contents du travail effectué l’année dernière sur le guide Bruxelles, on m’a proposé non seulement de remettre ça mais de me proposer 2 autres guides à mettre à jour : un guide Bruges-Anvers-Gand et un guide Belgique. Vous imaginez ma fierté. Et vous imaginez la tonne de travail que ça a demandé… avec un revenu qui est juste suffisant pour régler les factures. A côté de ça, les avantages d’écrire de tels guides sont tellement précieux : faire des découvertes et le plein de culture, manger comme une reine, avoir la possibilité de dormir dans endroits différents, du bed&breakfast aux propriétés de luxe. Et elle garde surtout la curiosité en éveil !  

Du côté de l’agence SoRezo, j’ai fait un pas de côté, même si je garde un doigt dedans. Sophie et Mitchka ne s’en sortent vraiment pas mal.

La question qui va se poser en 2023 sera donc critique : vais-je continuer en tant que freelance ou retourner vers le salariat ? Le choix est cornélien mais la question devra être sérieusement adressée, même si l’idée d’abandonner ma liberté me fend le cœur.

Les voyages

Quelle année paradoxale ! Evidemment, avec trois guides à mettre à jour, j’ai fait un peu le tour de la Belgique et de Bruxelles (surtout de la Flandre). L’occasion pour moi d’explorer des coins que je ne connaissais pas encore et de regarder ceux que je connaissais avec un regard nouveau.

Côté étranger, mon gros voyage de l’année aura été ma dizaine de jours passés en Floride avec Emma d’Au goût d’Emma. Un voyage qui n’aura pas été sans accrocs (avec la valise restée dans le bus et qui n’a jamais été retrouvée) mais qui m’a fait du bien et qui m’a permis de réaliser un rêve d’enfance (visiter le parc d’EPCOT, en plus d’Hollywood Studios et du Magic Kingdom) et une envie qui me taraudait depuis longtemps (voyager en train sur le réseau d’Amtrak). Une histoire que je n’ai pas encore fini de vous raconter.

J’ai aussi eu la chance de réaliser une belle collaboration avec l’office du tourisme allemand et de me rendre dans le Nord-est du pays, que je n’avais jamais visité, à Brême, Bremerhaven et en Basse-Saxe, dans la communauté artistique de Worpswede.  

C’était aussi l’année du retour à Gdansk, cette ville qui fut mon introduction à la Pologne, un pays qui traîne encore pas mal de clichés mas qui vaut la tellement la peine d’être connu. J’ai eu la chance d’y passer une semaine, ainsi que 24h dans la station balnéaire de Sopot, dans le cadre du Women in Travel Summit, une conférence dédiée aux femmes qui travaillent dans le monde du voyage. Une conférence qui fut reportée deux fois à cause du Covid mais qui a tellement valu la peine d’attendre pas spécialement pour le contenu de la conférence (même si j’ai appris deux ou trois choses) mais surtout pour les amitiés crées et renouvelées pendant ces quelques jours. C’est le plus important.

Alors nous voilà à la fin de ce bilan. Je ne te cache pas Lectrice, Lecteur, que 2022 a été psychologiquement difficile : je l’ai démarrée en attrapant le Covid, je la termine convalescente et après deux ans de pandémie, c’est la guerre qui s’est déclarée sur le sol européen avec son cortège de funestes conséquences. Je ressors de 2022 lessivée et franchement, si je ne pouvais souhaiter qu’une chose, c’est de retrouver l’énergie de mener mes projets et mes envies à bien.  Ça fait 3 ans que je me dis qu’une année ne peut pas être pire qu’une autre et pourtant… aussi, je resterai prudemment optimiste pour 2023. Lectrice, Lecteur, j’espère que toi aussi, tu trouveras l’énergie de soulever des montagnes, je te souhaite aussi plein de moments de joie, de découvrir de nouveaux paysages, de rencontrer de belles personnes et de trouver la sérénité.

De tout mon cœur,

Aimez et partagez

Laisser un commentaire